Ambassadeur des États-Unis en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ambassadeur des États-Unis
en France
Image illustrative de l'article Ambassadeur des États-Unis en France
Sceau du Département d'État

Image illustrative de l'article Ambassadeur des États-Unis en France
Titulaire actuel
Mark A. Taplin (Intérim)
depuis le 19 novembre 2013
Création 1778
Mandant Président des États-Unis
Premier titulaire Benjamin Franklin
Envoyé
Résidence officielle Hôtel de Pontalba
Site internet france.usembassy.gov/

Le poste d'ambassadeur des États-Unis en France, créé durant la guerre d'indépendance des États-Unis, existe depuis 1776. L'ambassade des États-Unis en France fut d'ailleurs la première mission diplomatique américaine[1] et plusieurs des « pères fondateurs » de la république furent parmi ses premiers représentants : Benjamin Franklin, John Adams, Thomas Jefferson ou James Monroe, ces trois derniers étant devenus par la suite présidents des États-Unis. Elle est encore aujourd'hui l'une des plus importantes, sept postes y sont rattachés, et l'ambassade représente plus de cinquante administrations et autorités fédérales[2].

Les relations diplomatiques entre les deux pays se sont maintenues depuis sans interruption, y compris durant les changements de régime français (les cinq républiques françaises, les deux Empires, la Restauration, la monarchie des Bourbons et la monarchie de Juillet). Seule exception, durant le régime de Vichy, la France suspendit ses relations diplomatiques avec les États-Unis à la suite de l'opération Torch et ce, jusqu'en décembre 1944.

Initialement basée dans le 16e arrondissement de Paris, l'ambassade est située depuis sa construction en 1932 place de la Concorde. La résidence officielle de l'ambassadeur est l'Hôtel de Pontalba situé à proximité, rue du Faubourg-Saint-Honoré, dans le 8e arrondissement.

Mark A. Taplin assure l'intérim [3] depuis le 19 novembre 2013, date à laquelle Charles Rivkin a quitté son poste avant d'être nommé secrétaire d'État adjoint aux Affaires économiques et commerciales des États-Unis[4].

Liste des ambassadeurs des États-Unis en France[modifier | modifier le code]

Émissaires du Congrès américain durant la Guerre d'indépendance[modifier | modifier le code]

Ministres plénipotentiaires des États-Unis en France[modifier | modifier le code]

Ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires des États-Unis en France[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ambassade des États-Unis en France, « History » (consulté le 12 août 2011).
  2. (en) Ambassade des États-Unis en France, « US Ambassador to France and Monaco ».
  3. a et b [1] Le Chargé d’Affaires ad interim sur le site de l'ambassade des États-Unis
  4. http://politics.nytimes.com/congress/votes/113/senate/2/29
  5. [2] Liste des ambassadeurs sur le site de l'ambassade des États-Unis

Réception des lettres de créance, sur Légifrance :

  1. Remise de lettres de créance, JORF no 118 du 18 mai 1949, p. 4886.
  2. Remise de lettres de créance, JORF no 82 du 3 avril 1952, p. 3508.
  3. Remise de lettres de créance, JORF no 66 du 18 mars 1953, p. 2531.
  4. Remise de lettres de créance, JORF no 109 du 11 mai 1957, p. 4723.
  5. Remise de lettres de créance, JORF no 75 du 29 mars 1961, p. 3090.
  6. Remise de lettres de créance, JORF no 259 du 3 novembre 1962, p. 10619.
  7. Remise de lettres de créance, JORF no 124 du 28 mai 1968, p. 5251.
  8. Remise de lettres de créance, JORF no 107 du 9 mai 1970, p. 4339.
  9. Remise de lettres de créance, JORF no 72 du 25 mars 1973, p. 3259.
  10. Remise de lettres de créance, JORF no 275 du 24 novembre 1974, p. 11772.
  11. Remise de lettres de créance, JORF no 158 du 9 juillet 1977, p. 3615.
  12. Remise de lettres de créance, JORF no 284 du 4 décembre 1981, p. 3303.
  13. Remise de lettres de créance, JORF no 151 du 2 juillet 1993, p. 9392, NOR MAEP9350027E.
  14. Remise de lettres de créance, JORF no 213 du 13 septembre 1997, p. 13315, NOR MAEP9750067E.
  15. Remise de lettres de créance, JORF no 207 du 7 septembre 2001, p. 14326, NOR MAEP0150050G.
  16. Remise de lettres de créance, JORF no 175 du 29 juillet 2005, p. 12346, texte no 1, NOR MAEP0550085G.
  17. Remise de lettres de créances, JORF no 232 du 7 octobre 2009, p. 16288, texte no 1, NOR MAEP0950074E.

Voir aussi[modifier | modifier le code]