John Y. Mason

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Y. Mason
John Y. Mason
John Y. Mason
Fonctions
Ambassadeur des États-Unis en France
20e ambassadeur depuis 1776
Prédécesseur William Cabell Rives
Successeur Charles J. Faulkner
18e secrétaire à la Marine des États-Unis
Président James K. Polk
Prédécesseur George Bancroft
Successeur William B. Preston
18e procureur général des États-Unis
Président James K. Polk
Prédécesseur John Nelson
Successeur Nathan Clifford
16e secrétaire à la Marine des États-Unis
Président John Tyler
Prédécesseur Thomas W. Gilmer
Successeur George Bancroft
Biographie
Nom de naissance John Young Mason
Date de naissance
Lieu de naissance Comté de Greensville
(Virginie)
Date de décès (à 60 ans)
Lieu de décès Paris
(France)
Enfant(s) Track Palin
Bristol Palin
Willow Palin
Piper Palin
Trig Palin
Diplômé de Université de Caroline du Nord à Chapel Hill
Profession Juriste
Avocat
Planteur

John Young Mason, né le et décédé le ) est un homme politique et diplomate américain. Il est successivement procureur général des États-Unis et secrétaire à la Marine, puis ambassadeur des États-Unis en France, où il meurt.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance, études et mariages[modifier | modifier le code]

Né en Virginie, John Y. Mason suit des études de droit. Il épouse la fille d'un important propriétaire terrien et devient lui-même planteur, tout en continuant son métier d'avocat.

Carrière parlementaire[modifier | modifier le code]

Il est membre de la Chambre des délégués de Virginie de 1823 à 1827 et délégué à la Convention constitutionnelle de l'État, de 1829 à 1830. De 1831 à 1837, il sert à la Chambre des représentants des États-Unis, présidant le comité des Affaires étrangères de la Chambre, de 1835 à 1836. Durant cette période, il est un supporter actif de la plupart des personnalités politiques de la présidence d'Andrew Jackson mais tout en restant dévoué aux droits propres des États.

Il est nommé juge de cour de district pour le celui de Virginie orientale, en 1837.

Carrière ministérielle[modifier | modifier le code]

John Y. Mason est secrétaire à la Marine de 1844 à 1845 sous la présidence de John Tyler puis procureur général et de nouveau secrétaire à la Marine de 1846 à 1849, succédant à George Bancroft, sous la présidence de James K. Polk.

Ambassadeur des États-Unis en France[modifier | modifier le code]

Il retourne à ses activités d'avocat entre 1849 et 1854 et sert comme président de la convention constitutionnelle de Virginie de 1851. De 1853 jusqu'à sa mort à Paris, en 1859, il est l'ambassadeur des États-Unis en France, pendant le Second Empire. Il se joint à James Buchanan et Pierre Soulé, respectivement ambassadeurs en Grande-Bretagne et en Espagne, et rédigent le célèbre manifeste d'Ostende, en octobre 1854.

Opinions politiques[modifier | modifier le code]

Plaque indiquant la demeure de John Y. Mason.

John Y. Mason était un Virginien conservateur, démocrate favorable aux droits des États et à l'esclavage.

Postérité[modifier | modifier le code]

Le destroyer USS Mason Page d'aide sur l'homonymie de l'US Navy est nommé en son honneur, en 1920.

Sources[modifier | modifier le code]