Ambassade des États-Unis en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Ambassade des États-Unis en France
Drapeau des États-Unis
États-Unis
Drapeau de la France
France
US embassy Paris 6375.JPG L'ambassade américaine, le long de l'avenue Gabriel à Paris.

Lieu Place de la Concorde
Paris
Coordonnées 48° 52′ 04″ N 2° 19′ 15″ E / 48.867886, 2.32073348° 52′ 04″ Nord 2° 19′ 15″ Est / 48.867886, 2.320733  
Ambassadeur Jane D. Hartley
Nomination 31 octobre 2014
Site internet Consulter

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Ambassade des États-Unis en France

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Ambassade des États-Unis en France

Voir aussi : Ambassade de France aux États-Unis
Ambassadeurs en France‎Consuls en France‎

La chancellerie de l'ambassade des États-Unis en France fut le premier édifice que le gouvernement américain construisit à l'étranger pour réunir sous un même toit ses différentes activités diplomatiques. Il fut cependant le dernier édifice à être construit sur la place historique qu'est la place de la Concorde, au cœur de Paris.

Le bâtiment[modifier | modifier le code]

Afin d'ériger la chancellerie, la Commission des Bâtiments du Service extérieur des États-Unis, créée par un décret du Congrès en 1926, fit l’acquisition en 1928 de la propriété se trouvant à l’angle nord-ouest de la place. Peu de temps après, la commission désigna le cabinet d’architecture new-yorkais Delano & Aldrich pour concevoir un bâtiment en harmonie avec le style architectural originellement donné à cette place par l’architecte de Louis XV, Jacques-Ange Gabriel.

Les États-Unis envoyaient déjà des représentants de leur pays en France depuis un siècle et demi lorsque la construction de la chancellerie fut entreprise en 1931. Parmi ceux-ci on peut noter les grandes figures de Benjamin Franklin, John Adams, Thomas Jefferson, et James Monroe. Ces premiers Ministres plénipotentiaires ou Ambassadeurs, et tous ceux qui les ont suivis, ont occupé bien des résidences différentes. Il ne subsiste rien de la première légation américaine (1777-1785), installée par Benjamin Franklin au 66, rue Raynouard à Passy (16e arrondissement), mais la mémoire en est restée par le nom de la rue Franklin.

La place de la Concorde avec l’hôtel de Crillon (situé à l'extrême gauche de la photo), se trouve à proximité immédiate de l'ambassade américaine, en plein cœur de la capitale française.

Dans son discours lors de la pose de la première pierre en 1932, l’ambassadeur Walter Evans Edge voulut voir dans cette complémentarité architecturale un exemple de l’harmonie franco-américaine : « Lorsque cet édifice sera terminé, il parachèvera les projets de Jacques-Ange Gabriel, l’architecte de Louis XV, contribuant ainsi à la symétrie et à la perfection du cœur romantique de Paris, la place de la Concorde. Puisse-t-il aussi […] contribuer à la perfection et à la symétrie des relations franco-américaines. »

Aujourd’hui, la Chancellerie fait face à l’avenue Gabriel et aux jardins des Champs-Élysées. À côté se trouve le célèbre hôtel de Crillon.

L'hôtel de Saint-Florentin[modifier | modifier le code]

La section consulaire (jusqu'au printemps 2007 seulement), la section Public Affairs, la section fiscale (IRS) et le Bureau de la Coopération militaire (ODC) sont localisés au coin de la place de la Concorde au 2 rue Saint-Florentin dans l'hôtel de Saint-Florentin, propriété des États-Unis d'Amérique. Son utilisation par le gouvernement américain date de 1948. Le bâtiment fut tout d'abord loué à la famille Rothschild par l'Administration de la Coopération économique, et devint en 1949 le siège pour l'Europe du plan Marshall. Lorsque l'OTAN fut créée en 1949, l'hôtel Talleyrand devint le siège de la première mission américaine auprès de l'OTAN. Le 14 novembre 1950, le Gouvernement américain acheta l'édifice. À l'achèvement du plan Marshall, le bâtiment continua à abriter divers services de l'ambassade.

Les consulats généraux[modifier | modifier le code]

L'ambassade possède en province deux consulats généraux (Marseille et Strasbourg), un agence consulaire (Nice) et quatre postes de présence américaine (Bordeaux, Lyon, Rennes et Toulouse).

Représentants et ambassadeurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]