Joel Barlow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barlow.
Joel Barlow

Joel Barlow, né en 1755 à Redding dans le Connecticut et mort en 1812 en Pologne, est un poète et diplomate américain

Biographie[modifier | modifier le code]

Il prend part à la guerre d'indépendance où il est aumônier de régiment et compose des chants nationaux. Puis Il devient à la fois ministre presbytérien, avocat et agent de la compagnie de l'Ohio. À Paris, il se lit d'amitié avec les Girondins, spécule sur les assignats, occupe le poste de consul à Alger et à Tripoli et ne retourne aux États-Unis qu'en 1805. Nommé ministre plénipotentiaire à Paris en 1811, il meurt en Pologne où il s'était rendu pour négocier avec Napoléon Ier.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il s'est fait un nom en littérature avec un poème en 10 chants, la Colombiade, 1781 (réimprimé avec luxe en 1807 à Philadelphie).

  • Hasty Pudding
  • Les Ruines (traduction de l’œuvre de Volnev.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.226