Sanlúcar de Barrameda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sanlúcar de Barrameda
Blason de Sanlúcar de Barrameda
Héraldique
Drapeau de Sanlúcar de Barrameda
Drapeau
Le château de Santiago.
Le château de Santiago.
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Statut Municipio
Communauté autonome Andalousie Andalousie
Province Flag Cádiz Province.svg Province de Cadix
Comarque Costa Noroeste de Cádiz
District judic. Sanlúcar de Barrameda
Budget 54 278 547 60 € [1] (2005)
Maire
Mandat
Victor Mora (PSOE)
2011-
Code postal 11 540
Distance de Madrid 587 km
Démographie
Gentilé Sanluqueño/a
Population 63 509 hab. (2006)
Densité 372 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 35′ 49″ N 6° 13′ 39″ O / 36.5969, -6.2275536° 35′ 49″ Nord 6° 13′ 39″ Ouest / 36.5969, -6.22755  
Altitude 30 m
Superficie 17 093 ha = 170,93 km2
Rivière(s) Le Guadalquivir (embouchure)
Bordée par l'Océan Atlantique
Divers
Saint patron Virgen de los Milagros (8 septembre)
Localisation
Localisation de Sanlúcar de Barrameda

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Sanlúcar de Barrameda

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Sanlúcar de Barrameda
Liens
Site web www.aytosanlucar.org

Sanlúcar de Barrameda, ou plus simplement Sanlúcar est une ville du nord-ouest de la province de Cadix, dans la communauté autonome d'Andalousie dans le sud de l'Espagne. Sanlúcar est située à l'embouchure du Guadalquivir. Sanlúcar borde également le parc national Doñana et est connu pour ses fruits de mer et sa manzanilla.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sanlúcar de Barrameda vue de l'embouchure du Guadalquivir.

Après la reconquête de Sanlúcar de Barrameda par Alphonse X de Castille en 1264, elle est reconstituée au XIIIe siècle, devenant aux XVe et XVIe siècles l'un des plus importants ports de commerce connectant l'Océan Atlantique et la Mer Méditerranée.

Sanlúcar devient un port de référence pour divers conquistadors espagnols après la découverte du Nouveau Monde par Christophe Colomb qui, le 30 mai 1498, effectue le départ de son troisième voyage de Sanlúcar :

C'est à Sanlúcar de Barrameda qu'arrive le 5 octobre 1614 l'ambassade japonaise conduite par Tsunenaga Hasekura.

La crise économique de 1879 provoque une série de soulèvements en Andalousie, dont un à Sanlúcar les 15 et 16 février 1879[2]. Elle comptait une cellule importante de l'organisation anarchiste secrète (car interdite) Association internationale des travailleurs[3],[4].

Avec la crise économique qui dure depuis 2008, des centaines de personnes sont expulsées de leur logement qu'elles ne peuvent plus payer. Un collectif de 150 familles, soutenues par les Indignés, occupe des logements vides appartenant à des banques depuis juin 2014[5],[6].

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville de Sanlucar de Barrameda a été créée sur une zone alluvionnaire qui, par ensablement, gagne 1 500 mètres par siècle.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005
61 648 61 966 61 737 61 908 62 308 62 662 63 187
Source: INE (Espagne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Source : Ministère espagnol des administrations publiques.
  2. Clara Lida, La Mano Negra. Anarchisme rural, sociétés secrètes et répression en Andalousie (1870-1888), Paris, L'Échappée, 2011, collection « Dans le feu de l'action », (ISBN 978-29158304-8-4), p. 24, note 21.
  3. Clara Lida, op. cit., p. 30, note 26.
  4. Clara Lida, op. cit., p. 68.
  5. AFPQC2, « Près des vacanciers de Sanlucar, la lutte pour survivre des "Cours de la dignité" », Huffington Post Québec, 19 février 2015.
  6. Yannis Youlountas (interviewé), Le Monde libertaire (interviewer), « Définir la révolution - Rencontre avec Yannis Youlountas », Le Monde libertaire, 24 janvier 2015.