Zamorin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Zamorins de Calicut
സാമൂതിരി-ഏറാടി (ml)

11021766

Informations générales
Capitale Calicut
Histoire et événements
1102 Fondation dans la continuité dynastique de Chera
1498 Débarquement de Vasco de Gama
1604 Établissement d'un traité commercial avec les Hollandais
1766 Conquête par le royaume de Mysore

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Zamorin ou samorain (littéralement « souverain de la mer ») est le titre donné par les Portugais aux Samutiri ou râjas de la mer qui régnaient sur Calicut (Kozhikode) lorsqu'ils abordèrent la côte de Malabar. Les Zamorin avaient étendu, au cours du XVe siècle, leur suzeraineté sur les autres royaumes, dont Cochin, de cette partie de la côte occidentale de l'Inde.

Les Samutiri exerçaient leur pouvoir en s'appuyant sur les commerçants moplah, d'origine arabe, et une importante flotte dirigée par leurs amiraux, les Kunjalî.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est le râja Samutiri Manavikraman qui reçut la visite de Vasco de Gama, le premier Européen à atteindre les Indes par la voie maritime en 1498. Celui-ci demande au râja de laisser une petite troupe sur le territoire ce qui lui est refusé. Il se voit aussi signifier qu'il doit payer les taxes commerciales aux mêmes taux que les autres marchands[1].

À son retour, en 1502, Vasco de Gama exige du râja l'expulsion des commerçants arabes et le monopole du commerce avec le Malabar, ce qui lui est, de nouveau, refusé. Après une opération de représailles, il se rend à Kochi où règne un râja vassal des Zamorins qui fait un accueil chaleureux à ce nouvel allié contre son suzerain et un traité est signé entre les deux parties. Lorsqu'il apprend la nouvelle, le Zamorin exige l'expulsion des Portugais ce que le râja de Kochi refuse.

Le 1er mars 1503, anticipant l'attaque du Zamorin, Vasco de Gama embarque pour le voyage de retour malgré le traité qui prévoit une entraide. L'armée du Zamorin inflige une défaite cuisante au râja de Kochi, la ville est occupée et trois membres de la famille royale sont exécutés. Plusieurs années de guerre suivent avec les Portugais, et ce jusqu'à la prise de contrôle de la région par les Hollandais.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Emmanuel Hecht, « Vasco de Gama, le revers de la légende », sur L'Express,‎ 30 mars 2012

Source[modifier | modifier le code]

  • Louis Frédéric, Dictionnaire de la civilisation indienne, Robert Laffont, 1987