Couvent San Marco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir San Marco.
Couvent San Marco
de Florence
Vue de la façade et du clocher de l'église du couvent
Vue de la façade et du clocher de l'église du couvent

Ordre Dominicain
Fondation XIIIe siècle
Localisation
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région historique Flag of Tuscany.svg Toscane
Commune Provincia di Firenze-Stemma.svg Florence
Coordonnées 43° 46′ 18″ N 11° 15′ 13″ E / 43.771667, 11.25361143° 46′ 18″ Nord 11° 15′ 13″ Est / 43.771667, 11.253611  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Couvent San Marco  de Florence

Le couvent San Marco est une des parties du complexe religieux situé Piazza San Marco, dans la ville de Florence en Italie, précisément le bâtiment datant du Trecento, le cloître des Silvestrini, aujourd'hui ouvert au public, et qui permet de contempler les fresques de Fra Angelico, son Annonciation à Marie et les décorations de chacune des cellules des moines ; elles furent commandées par Antonin de Florence, alors archevêque de la ville.

On y trouvera également la cellule de Savonarole et des reliques de vêtements le concernant (cilice, ceinture de crin) et son portrait par Fra Bartolomeo.

Histoire[modifier | modifier le code]

Du XIIIe siècle jusqu’en 1436, les moines vallombrosains[1] puis sylvestrins occupèrent le couvent de San Marco.

Dès 1436, le couvent fut ensuite attribué aux dominicains qui souhaitaient avoir un couvent au sein même de la ville de Florence. Peu de temps après, d’importants travaux de reconstruction furent entrepris, ceci, en partie grâce à l’impulsion de Cosme et Laurent de Médicis. C’est l’architecte, Michelozzo qui eut la charge de ce projet. Ces travaux comprirent la réalisation des dortoirs, du réfectoire et de la bibliothèque.

En 1443, l’église fut consacrée par le pape Eugène IV qui passa la nuit dans la cellule réservée à Cosme de Médicis.

Les dominicains décidèrent que différents lieux du couvent soient décorés par des fresques ayant valeur de symbole. Ainsi, des fresques ont été peintes dans des lieux de passage et dans les cellules des frères. En 1438, la réalisation de ces fresques fut alors confiée au frère dominicain Jean de Fiesole, autrement appelé Fra Angelico. Le travail fut achevé par lui et en partie par ses assistants[1] en 1445, date à laquelle Fra Angelico quitta définitivement le couvent San Domenico pour rejoindre celui de San Marco.

Fresque du pourtour du cloître[modifier | modifier le code]

  • San Pietro Martire che ingiunge il silenzio (sacristie),
  • San Domenico che mostra la regola dell'Ordine,
  • San Tommaso d'Aquino con la Summa,
  • Cristo pellegrino accolto da due domenicani,
  • Cristo in pietà
  • Calvario con san Domenico, grande fresque de l'angle nord-ouest.

Fresques des cellules[modifier | modifier le code]

Les liens, titres des images, renvoient chacun vers le détail des images en Commons quand elles existent.
  1. Noli me tangere,
  2. Compianto sul corpo di Cristo,
  3. Annunciazione,
  4. Crocefissione alla presenza dei Santi Domenico e Girolamo,
  5. Adorazione del Bambino
  6. Trasfigurazione
  7. Cristo deriso
  8. Cristo risorto con le pie donne al sepolcro,
  9. Incoronazione della Vergine,
  10. Presentazione al Tempio,
  11. Madonna con Bambino tra i Santi Agostino (o Zanobi) e Tommaso
  12. !
  13. ! (Cellule de Savonarole sans fresque)
  14. !
  15. Crocifisso adorato da san Domenico
  16. Crocifisso adorato da san Domenico
  17. Crocifisso adorato da san Domenico
  18. Crocifisso adorato da san Domenico
  19. Crocifisso adorato da san Domenico
  20. Crocifisso adorato da san Domenico
  21. Crocifisso adorato da san Domenico
  22. Crocifisso adorato da san Domenico.
  23. Crocifisso con la Vergine,
  24. Crocifisso con la Vergine, san Domenico e angeli,
  25. Battesimo di Cristo,
  26. Crocefissione con la Vergine, la Maddalena e San Domenico,
  27. Cristo in pietà tra la Vergine e San Domenico (o San Tommaso),
  28. Flagellazione con la Vergine e San Domenico,
  29. Cristo portacroce,
  30. Cristo crocifisso tra la Vergine e san Pietro Martire, di Benozzo Gozzoli.
  31. Cristo crocifisso tra la Vergine e san Pietro Martire.
  32. ?
  33. ?
  34. ?
  35. Comunione degli Apostoli.
  36. ?
  37. ?
  38. ?
  39. Adorazione dei Magi
  40. Crocefissione
  41. Crocefissione
  42. Crocefissione.
  43. Crocefissione.
  44. Crocifisso con san Marco (?), un centurione, san Domenico e le pie donne Maria e Marta
1 à 21 : Cellules de gauche (vers le nord)
22 à 44 : Cellules de droite

Cellule de Savonarole[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sandra Orienti, Florence et son charme, Ramella, Florence, 1956, p. 170