Saint-Blaise-du-Buis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Blaise et Buis (homonymie).

Saint-Blaise-du-Buis
Saint-Blaise-du-Buis
Entrée de Saint-Blaise du Buis en juillet 2019
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Grenoble
Canton Tullins
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Pays voironnais
Maire
Mandat
Véronique Léonardi
2015-2020
Code postal 38140
Code commune 38368
Démographie
Gentilé buissard(e)s
Population
municipale
1 041 hab. (2016 en augmentation de 3,89 % par rapport à 2011)
Densité 191 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 22′ 39″ nord, 5° 31′ 09″ est
Altitude Min. 372 m
Max. 492 m
Superficie 5,44 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Saint-Blaise-du-Buis

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Saint-Blaise-du-Buis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Blaise-du-Buis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Blaise-du-Buis
Liens
Site web www.saintblaisedubuis.fr

Saint-Blaise-du-Buis est une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Historiquement située dans la province du Dauphiné et dans l'ancien Comté de Sermorens, la commune est adhérente à la Communauté d'agglomération du Pays Voironnais.

Ses habitants sont dénommés les Buissards[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Plan de la commune et des communes limitrophes

Situation et description[modifier | modifier le code]

Le village de Saint-Blaise-du-Buis se situe dans le centre-est de la France, en région Auvergne-Rhône-Alpes et dans le centre du département de l'Isère, au nord-ouest de la ville de Voiron.

Son territoire se limite à l'ouest et au sud-ouest par la Fure, un affluent de l'Isère qu'enjambe la voie ferrée par le viaduc du pont du boeuf.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Le village de Saint-Blaise-du-Buis est situé sur le coteau constitué par le versant sud-est de la crête d'une moraine constituée par un ancien glacier située entre La Murette et Rives en décrivant un arc concave vers le sud est.

Le village est installé du côté intérieur au sud de l'arc morainique. Vers le sud-ouest du territoire, les constructions occidentales dominent, par un escalier de banquettes, la dépression du Châtelard [2].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Blaise-du-Buis
Chirens
Apprieu Saint-Blaise-du-Buis La Murette
Rives Réaumont

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat de l'Isère.

La partie du territoire du département l'Isère dans lequel se situe le village de Saint-Blaise-du-Buis est formée de plaines à l'ambiance tempérée, de bas plateaux et de collines assez peu élevées au climat un peu plus rude. Du fait du relief peu accentué, les masses d'air venues du nord et du sud circulent assez aisément.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Fure, en limite de Rives, au lieu-dit le Pont-au-Bœuf.

Le territoire de la commune est bordé dans sa partie occidentale par la Fure (en limite des communes de Rives, de Réaumont et d'Apprieu), une rivière d'une longueur de 25 kilomètres[3] qui prend sa source au lac de Paladru et qui rejoint la Morge, un affluent droit de l'Isère, sur le territoire de Tullins.

Celle-ci est franchie par deux grands viaducs partagé avec les communes voisines :

Voies de communication[modifier | modifier le code]

Viaduc de la Fure (A48), au sud de la commune

Le bourg central de Saint-Blaise-du-Buis et ses principaux hameaux sont situés à l'écart des grandes voies de circulation. Le territoire communal n'est traversé que par une seule route départementale, la D12b qui relie le bourg à celui de La Murette au nord et à la commune de Réaumont au sud.

La partie septentrionale de la commune (hameau de la Ravingouse) est traversée par La RD520 qui correspond à l'ancien tracé de la RN520 qui autrefois reliait la ville de Bourgoin-Jallieu, par Les Éparres à la commune des Échelles en Savoie. Cette route a été déclassée en route départementale lors de la réforme de 1972.

L'autoroute A48 qui relie l'agglomération Lyonnaise à celle de Grenoble longe le territoire de la commune au niveau de la partie méridionale et franchit la Fure à cet endroit par un viaduc. La sortie la plus proche de cette voie routière pour desservir la commune est celle qui dessert l'agglomération de Rives.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Hameaux, lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Voici, ci-dessous, la liste la plus complète possible des divers hameaux, quartiers et lieux-dits résidentiels urbains comme ruraux qui composent le territoire de la commune de Saint-Blaise-du-Buis présentés selon les références toponymiques fournies par le site géoportail de l'Institut géographique national[4].

  • la Ravignouse
  • Talamud
  • Planche Cattin
  • le Grand Plâtre
  • Pierre Bouttet
  • le Brier
  • Côte Manin
  • le Petit Voye
  • les Prairies
  • le Grand Voye
  • les Gorges
  • le Trépas
  • le Chatelard
  • le Temple
  • Célinas
  • le Guichard
  • le Devez
  • le Clos

Eau et assainissement[modifier | modifier le code]

Risques naturels[modifier | modifier le code]

Risques sismiques[modifier | modifier le code]

La totalité du territoire de la commune de Saint-Blaise-du-Buis est situé en zone de sismicité n°3, comme la plupart des communes de son secteur géographique, mais non loin de la zone n°4 qui s'étend plus à l'est[5].

Terminologie des zones sismiques[6]
Type de zone Niveau Définitions (bâtiment à risque normal)
Zone 3 Sismicité modérée accélération = 1,1 m/s2

Autres risques[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Mairie et église de Saint-Blaise-du-Buis en juillet 2019

Le hameau de Buis ou Bouis (les deux noms figurent sur la carte de Cassini du XVIIe siècle) fut également dénommé la Charrière (sur la voie romaine de Grenoble à Vienne) avant de devenir une commune indépendante.

Le village[modifier | modifier le code]

Selon André Planck, auteur du livre L'origine du nom des communes du département de l'Isère, le nom du bourg se décompose en deux parties[7],[8].

  • Saint-Blaise
Ce nom fait référence à Blaise de Sébaste, médecin arménien, évêque de Sébaste et pour échapper aux persécutions de Dioclétien et patron de la profession des drapiers dans le Daupiné.
  • Buis
ce nom dériverait du latin « Buxus » (« Buxso » en langue gauloise[9]) qui désigne le buis commun qui désigne un petit arbrisseau très répandu dans le Dauphiné.

Les hameaux[modifier | modifier le code]

  • La Ravignhouse :
Ce nom est une déformation de ravinouzat, ravignoze, la ravine[10].

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire et Antiquité[modifier | modifier le code]

Au début de l'Antiquité, le territoire des Allobroges s'étendait sur la plus grande partie des pays qui seront nommés plus tard la Sapaudia (ce « pays des sapins » deviendra la Savoie) et la partie septentrionale de l'Isère dénommé Bas-Dauphiné. Les Allobroges, comme bien d'autres peuples gaulois, sont une « confédération ». En fait, les Romains donnèrent, par commodité le nom d'Allobroges à l'ensemble des peuples gaulois vivant dans la civitate (cité) de Vienne, à l'ouest et au sud de la Sapaudia

Moyen Âge et Temps modernes[modifier | modifier le code]

XIXème siècle[modifier | modifier le code]

En 1816, une épidémie de peste fit périr tout le bétail.

Le 3 février on dégustait des gâteaux spécialement préparés pour la circonstance.

Il y avait un tramway reliant Grenoble à Vienne qui passait par la Ravignouse où il y avait une imposante soierie[11].

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Á l'origine, Buis était un vicariat dépendant de la paroisse voisine de La Murette. lorsque Buis devint une commune au XIXe siècle, elle prit alors le nom de Saint-Blaise-du-Buis[12].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal de Saint-Blaise-du-Buis est composé de quinze membres (sept femmes et huit hommes) dont une maire, quatre adjoints au maire et dix conseillers municipaux[13].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1977 1995 Bernard Garin ... ...
1995 2008 Joël Soulard ... ...
2008 2014 Gérard Jacolin DVG ...
2014 2015 Anthony Lecureur DVG Employé[14]
2015 En cours Véronique Léonardi DVG Employée[14]
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[16].

En 2016, la commune comptait 1 041 habitants[Note 1], en augmentation de 3,89 % par rapport à 2011 (Isère : +3,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
392447659561566535541549605
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
562540550548581626634594532
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
553536538442462457431373401
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
4023795567388268539541 0021 041
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

École Paulette Paulavet

La commune, située dans l'académie de Grenoble, compte une école élémentaire pour Réaumont et elle-même dénommée « école Paulette Paulavet », située dans bourg central, à proximité de la mairie[19].

Á la rentrée 2016, celle-ci accueillait un effectif de 125 élèves[20].

Cette école

Équipement culturel et sportif[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Blaise en 2019

La communauté catholique et l'église de de Saint-Blaise-du-Buis (propriété de la commune) dépendent de la paroisse « Notre Dame de la Vouise » qui couvre également le territoire de seize autres communes, regroupant ainsi un total de vingt-trois clochers. la paroisse est rattachée au diocèse de Grenoble-Vienne[21].

Médias[modifier | modifier le code]

Presse régionale[modifier | modifier le code]

Le quotidien à grand tirage Le Dauphiné libéré consacre chaque jour de la semaine et du week-end, dans son édition Chartreuse-Sud Grésivaudan, une page complète sur l'actualité sur la région voironnaise avec quelquefois des articles sur les événements dans la commune ainsi que des comptes-rendus, des annonces, des dossiers sur des thèmes variés.

Télévision[modifier | modifier le code]

En ce qui concerne la réception de la télévision, les habitants de la commune peuvent recevoir les 27 chaines de la TNT et sont concernés par le journal régional de France 3 Alpes. La chaîne privée téléGrenoble Isère consacre également une émission hebdomadaire au pays voironnais.

Salles communales[modifier | modifier le code]

La commune possède 3 salles communales: Halle du buis, La sure, Parménie[22].

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le lavoir communal
  • Le pont dit pont gaulois[23] qui se situe a la Ravignhouse[24].
  • L'église Saint-Blaise et Saint-Chrostophe, en style néo-roman, du XIXe siècle[23].
  • Le viaduc du Pont-du-bœuf doit son nom à une déformation du toponyme du « pas du beut », qui signifiait le bout des quatre communes : Rives, Réaumont, Apprieu et Saint-Blaise-du-Buis[25].
  • Anciennes bâtisses, comme l'ancienne cure, et une vieille grange à l'entrée du village, vers La Murette[23].
  • Le lavoir communal et le monument aux morts

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site habitants.fr, page sur le nom des habitants des communes de l'Isère, consulté le 15 juillet 2019
  2. Site géol-alp, page sur Saint-Blaise-du-Buis, consulté le 15 juillet 2019
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - la Fure (W3120500) » (consulté le 15 juillet)
  4. Site géoportail, page des cartes IGN
  5. Site de la préfecture de l'Isère, carte des zones de sismicité
  6. [1]
  7. Site villes et villages de France, page sur La Côte-Saint-André, consulté le 20 février 2019
  8. André Planck, livre "L'origine du nom des communes du département de L'Isère, (ISBN 2-84424-043-7), Éditions L'Atelier, page 182, consulté le 31 mai 2019
  9. Jean-Paul Savignac, Dictionnaire français-gaulois, La Différence, , 360 p., p. 78
  10. Corinne Bourrillon, 10 000 lieux en pays voironnais, tome 1, , p. 146 à 149
  11. « Une page d’histoire », sur Saint Blaise du Buis (Isère), (consulté le 21 août 2019)
  12. Site saintblaisedubuis.fr, page d'histoire, consulté le 15 juillet 2019
  13. Site saintblaisedubuis.fr, page sur l'équipe municipale, consulté le 15 juillet 2019
  14. a et b https://www.lemonde.fr/auvergne-rhone-alpes/isere,38/saint-blaise-du-buis,38368/
  15. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  19. Site education.gouv.fr page sur l'école élémentaire de Saint-Blaise-du-Buis, consulté le 15 juillet 2019
  20. Site ledauphine.com, article "125 élèves à l’école Paulette Collavet cette année", consulté le 15 juillet 2019
  21. Site messes.info, page sur la paroisse Notre Dame de la Vouise, consulté le 15 juillet 2019
  22. « Salles communales », sur Saint Blaise du Buis (Isère), (consulté le 21 août 2019)
  23. a b et c Eric Tasset, Châteaux forts de l'Isère : Grenoble et le Nord de son arrondissement, Grenoble, éditions de Belledonne, (ISBN 2911148665), p. 436
  24. Paroles Associations 2016 - Saint Blaise du Buis, accès le 17 février 2017.
  25. Sylvio Valente et Lambert Jacques, Rives, un siècle d'images : rues, quartiers, commerces et industries, t. I, Millau, imprimerie Maury SA, , 232 p. (ISBN 2-9512117-1-6), p. 170

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :