Réaumont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Réaumont
Réaumont
L'hôtel de ville
Image illustrative de l’article Réaumont
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Arrondissement de Grenoble
Canton Rives
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Pays voironnais
Maire
Mandat
Brigitte Laurent
2014-2020
Code postal 38140
Code commune 38331
Démographie
Gentilé Réaumontois et Réaumontoise
Population
municipale
1 033 hab. (2016 en augmentation de 5,41 % par rapport à 2011)
Densité 209 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 22′ 14″ nord, 5° 31′ 36″ est
Altitude Min. 309 m
Max. 436 m
Superficie 4,95 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Réaumont

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Réaumont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Réaumont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Réaumont
Liens
Site web mairie-reaumont.fr/

Réaumont[1], est une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants sont appelés les Réaumontois[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Réaumont est située dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, au centre du département de l'Isère.

La commune se trouve à 4,9 km au nord-ouest de Voiron[3], à 25,3 km au nord-ouest de la ville préfecture, Grenoble[4], à 69,3 km au sud-est de la capitale régionale, Lyon[5], et à 456,6 km au sud-est de la capitale, Paris[6].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Réaumont
Saint-Blaise-du-Buis La Murette
Rives Réaumont Saint-Cassien
Charnècles

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

Sites géologiques remarquables[modifier | modifier le code]

La « vallée morte de Réaumont (Bas Dauphiné) », marqué par l'écoulement des eaux de fonte du glacier de l'Isère, est un site géologique remarquable de 44,33 hectares sur les communes de Saint-Cassien, La Murette et Réaumont. En 2014, ce site d'intérêt géomorphologique est classé « deux étoiles » à l'« Inventaire du patrimoine géologique »[7].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est traversé par le ruisseau le Réaumont, affluent de la Fure.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La gare de Réaumont - Saint-Cassien.

Voies routières[modifier | modifier le code]

Réaumont est desservie par l'autoroute A48 (sortie no 10, Voiron, située à 6,2 km au sud-ouest), qui traverse le territoire de la commune d'ouest en est. Des routes départementales relient Réaumont aux communes voisines : Rives au sud et Saint-Cassien à l'est par la D 12A, et Saint-Blaise-du-Buis au nord par la D 12B.

Transport en commun[modifier | modifier le code]

Plusieurs lignes de transport en commun routiers desservent la ville :

La gare de Réaumont - Saint-Cassien, desservie par les trains TER Rhône-Alpes (relation de Lyon-Perrache à Grenoble-Universités-Gières), permet de relier Lyon, Bourgoin-Jallieu, La Tour-du-Pin, Saint-André-le-Gaz, Voiron et Grenoble.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

La commune est principalement dominée par des zones agricoles, des prairies et des forêts, avec une densité de 209 habitants par km²[8]

Occupation des sols de Réaumont [8]
type de territoire part de la superficie communale
territoires agricoles 86,7%
forêts et milieux semi-naturels 6,8%
territoires artificialisés 6,5%

(base de données 2012 Corine Land Cover)

Logement[modifier | modifier le code]

La commune comptait 400 logements en 2012, dont 359 résidences principales, selon l'INSEE. Parmi ces résidences principales, 326 étaient la propriété de leurs occupants, 29 étaient louées, et 4 accueillaient des ménages logés à titre gratuit[9].

La majorité des emménagements sur la commune constituent des déplacements dits de "proximité". En effet, en 2012, seulement 2% de la population habitait dans une autre région ou à l'étranger cinq ans auparavant, tandis que près de 80% habitait la même commune, selon l'INSEE.[8]

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

Deux types de risques majeurs potentiels ont été signalés pour la commune par le Dossier départemental des risques majeurs : des risques d'inondation, ainsi que des risques liés au transport de marchandises dangereuses.

La commune a également connu deux catastrophes naturelles par le passé : une tempête, du 6 au 10 novembre 1982, ainsi que des inondations et des coulées de boues du 10 au 11 août 2004[10].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Planese au 10e s., Regalis mons au 12e s. Signifie le mont royal[11]

La commune portait le nom de «Reaumont » (sans accent) jusqu'en 1793.[8]

Histoire[modifier | modifier le code]

Réaumont au XIXe siècle illustrée par Victor Cassien (1808 - 1893).

Une charte de franchise est accordée par Jean II en 1311 au mandemant de Réaumont (qui comprenait la Murette, St Blaise du Buis et Saint Cassien)

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Vie politique locale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants de la commune étant compris entre 500 et 1 499, le nombre de membres du conseil municipal est de 15[12].

La commune est rattachée administrativement à l’arrondissement de Grenoble et politiquement au canton de Rives représenté par le conseiller général Robert Veyret (PC) et à la neuvième circonscription de l'Isère représentée par la députée Michèle Bonneton (EELV).

La commune est membre de la communauté d'agglomération du Pays voironnais qui regroupe trente-quatre communes[13].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1994 2001 Didier Cotin    
mars 2001 2014 Maxime Clément-Guy DVG  
mars 2014 En cours Brigitte Laurent SE Employée[14]
Les données manquantes sont à compléter.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Au second tour des élections présidentielles 2017, Emmanuel Macron ("En Marche") a obtenu 70,55% des suffrages exprimés, contre 29,45% pour Marine Le Pen ("Front national (parti français)"). Le taux d'abstention a été de 16,50% (tandis qu'il était de 25,44% à l'échelle nationale)[9].

Équipements et services publics[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune dépend de l'Académie de Grenoble, et l'école maternelle publique de Réaumont, le seul établissement scolaire qui y est ouvert, dépend de l'inspection académique de l'Isère[8].

Pour le calendrier des vacances scolaires, Réaumont est en zone A. [8]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[16].

En 2016, la commune comptait 1 033 habitants[Note 1], en augmentation de 5,41 % par rapport à 2011 (Isère : +3,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
630640649700722750714723766
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
772746750795815790786700667
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
631557519498490480414393371
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
3843573715016347918379401 039
2016 - - - - - - - -
1 033--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique


Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Des expositions artistiques (peinture, sculpture) et une fête du patrimoine sont organisées régulièrement par l'association « Réaumont Animation », qui participe également à la sauvegarde du patrimoine rural et agricole par des manifestations comme la « fête de la batteuse » qui présente des véhicules et matériels agricoles anciens.

Sport[modifier | modifier le code]

L'association « Amitié Montagne Réaumont », affiliée à la Fédération sportive et gymnique du travail depuis 1970, propose divers activités de plein air[19].

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Le revenu médian annuel des habitants de la commune était de 24 986 euros en 2012, soit 26,29% de plus que la moyenne nationale (19 785 euros)[9].

Le produit des impôts locaux était de 245 000 euros en 2015 (soit 497 euros par foyer fiscal en moyenne), tandis que cet impôt était plus élevé au niveau départemental (974 euros en moyenne par foyer fiscal). La commune comptait 26,4% de foyers non-imposables[9].

Emploi[modifier | modifier le code]

48% des habitants étaient actifs, tandis que 7,9% étaient au chômage (soit 2,4 points de moins que le taux national) en 2014, selon l'Institut national de la statistique et des études économiques[9].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Réaumont, du XXe siècle, est situé à la place de l'ancien château fort de Réaumont, aujourd'hui disparu[20]. Le château est de propriété privée.
  • L'église de Réaumont, reconstruite en 1881[21].
  • Le viaduc du Pont-du-bœuf, pont ferroviaire franchissant la Fure.
  • Le tilleul de Sully, planté vers 1400[20], est classé arbre remarquable[21].
  • Les lavoirs situé au Bayard, au Fays, au Moulin, au Mouret et au Village[21].
  • Une motte castrale du XIe siècle est présumée au lieu-dit Châtelard, où se trouve la « Grande Maison », qui domine le Pont-du-bœuf et le ravin de la Fure. Cette bâtisse pourrait se situer aussi soit à la place du château fort de Planèse, disparu, soit d'une maison forte de Hugues de Commiers[20].

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

La commune abrite la « Maison de l'arbre » comprenant un centre de documentation, d’information, de formation, d’animation sur les arbres et les plantes rares et anciennes[22].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche communale », sur le site de l'Insee (consulté le 15 décembre 2013).
  2. David Malescourt, « Isère > Réaumont (38140) », sur le site habitants.fr (consulté le 15 décembre 2013).
  3. « Orthodromie entre Réaumont et Voiron », sur le site lion1906.com de Lionel Delvarre (consulté le 14 décembre 2013).
  4. « Orthodromie entre Réaumont et Grenoble », sur le site lion1906.com de Lionel Delvarre (consulté le 14 décembre 2013).
  5. « Orthodromie entre Réaumont et Lyon », sur le site lion1906.com de Lionel Delvarre (consulté le 14 décembre 2013).
  6. « Orthodromie entre Réaumont et Paris », sur le site lion1906.com de Lionel Delvarre (consulté le 14 décembre 2013).
  7. Inventaire du patrimoine géologique : résultats, Ministère de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer - DREAL Auvergne-Rhône-Alpes, 24 janvier 2014 (mis à jour le 31 mars 2015), accès le 23 septembre 2016.
  8. a b c d e et f « Mairie de Réaumont, la Commune de Réaumont et son village (38140) », sur Annuaire-Mairie (consulté le 22 avril 2019)
  9. a b c d et e « Réaumont - 38140 », sur Le Monde.fr (consulté le 22 avril 2019)
  10. « Prévention des riques de la ville de Réaumont dans le département de Isère en Rhône-Alpes », sur www.communes.com (consulté le 26 avril 2019)
  11. Corinne Bourrillon, 10 000 lieux en pays voironnais, tome 1, , p. 126 à 129
  12. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales
  13. « L'organisation politique de la communauté de communes », sur le site de la communauté d'agglomération du Pays voironnais (consulté le 26 septembre 2013).
  14. https://www.lemonde.fr/auvergne-rhone-alpes/isere,38/reaumont,38331/
  15. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  19. « Associations et loisirs de Réaumont », sur Mairie de Réaumont, (consulté le 22 avril 2019)
  20. a b et c Eric Tasset, Châteaux forts de l'Isère : Grenoble et le Nord de son arrondissement, Grenoble, éditions de Belledonne, (ISBN 2911148665), pp. 414-419
  21. a b et c « Notre village : Réaumont ! », sur le site de la commune de Réaumont (consulté le 15 décembre 2013).
  22. http://www.lamaisondelarbre.fr/pages/accueil.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :