Tramway de Troyes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tramway de Troyes
Image illustrative de l’article Tramway de Troyes
Tramways devant Le Musée en 1908

Situation Drapeau : France Troyes (Aube, Champagne-Ardenne)
Type Tramway
Entrée en service 1899
Fin de service 1950
Longueur du réseau 12 km
Lignes 3
Écartement des rails Voie métrique
Propriétaire Ville de Troyes
Exploitant Cie des Tramways de Troyes
Carte postale ancienne montrant une motrice du Tramway de Troyes derrière le Monument des Enfants de l'Aube, et, en arrière plan, la Gare
Motrice du tramway derrière le Monument des Enfants de l'Aube, et, à l'arrière plan, la Gare.
carte postale d'avant la Première Guerre mondiale montrant un kiosque, rue de la République, où se rejoignent deux lignes de tramway
Tramways, rue de la République, à la confluence de deux des lignes du réseau
Tramway, Place du Maréchal-Foch, dans les années 1920
Tramway à Sainte-Savine

Le Tramway de Troyes est un ancien réseau de tramway qui a fonctionné dans la ville de Troyes entre 1899 et 1950.

Historique[modifier | modifier le code]

La concession d'un réseau de tramway a été attribuée à la Compagnie des Tramways de Troyes, le [1]. Cette compagnie, fondée en 1896, dépend du groupe l'Omnium lyonnais de chemins de fer et tramways.

La mise en service se déroule le [2].

À la suite d'une longue grève qui dura quinze mois et commença en avril 1920, la ville reprend l'exploitation en régie directe[3].

Les lignes disparaissent à partir de 1932 (Preize), puis Sainte Savine en 1937 et la ligne du cimetière en 1939. La dernière ligne du réseau, réduite à la section Pont-Hubert - Croncels, disparait le [3].

Le réseau[modifier | modifier le code]

Le réseau comprend trois lignes et a une longueur de 12 km[4].

  • Sainte-Savine - Pont Hubert
  • Croncels (octroi des Chartreux) - Preize
  • Hôtel de Ville - Gare, (par la rue Thiers), Cimetière, (par le Faubourg de Paris)

La voie est construite à l'écartement métrique, la prise de courant fait par archet.

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Le matériel roulant est constitué de 20 motrices à 2 essieux et de 7 remorques ouvertes.

Tramway, faubourg Croncels.

Vestiges et matériels préservés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décret du 14 août 1898 qui déclare d'utilité publique l'établissement d'un réseau de Tramways dans la ville de Troyes et la commune de Sainte-Savine (Aube) (ainsi que la convention de rétrocession et le cahier des charges de la concession) », Bulletin des Lois de la République française, no 2466,‎ , p. 2466-2477 (lire en ligne)
  2. Jean Robert, Histoire des tramways dans les villes de France
  3. a et b AMTUIR, page mentionnée en lien externe
  4. « Histoire des chemins de fer secondaires », sur le site de la Fédération des Amis des Chemins de fer Secondaires (consulté le 27 mai 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Robert, Histoire des transports dans les villes de France, édition de l'auteur, Paris, 1974
  • René Courant, Le Temps des tramways, 1982, éditions du Cabri (ISBN 290331022X)