Tramways bretons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tramways bretons
Ligne de Saint-Malo à Cancale
⇒ Voir la carte de la ligne ⇐
Carte de la ligne
⇒ Voir l'illustration ⇐
Tramway à Cancale, avec sa locomotive bicabine bien visible
Pays Drapeau de la France France
Historique
Mise en service 1889
Électrification 1927
Fermeture 1947 – 1949
Concessionnaires Tramways bretons (1892 – 1923)
Régie départementale (à partir de 1923)
Caractéristiques techniques
Longueur 24 km
Écartement Voie métrique (1,000 m)
Électrification Section urbaine électrifiée en 550 Vcc
Nombre de voies Voie unique
Le terminus de Saint-Malo, avant la Première Guerre mondiale
Le terminus de Saint-Malo, avant la Première Guerre mondiale.
Carte postale ancienne d'un tramway sur le Sillon à Saint-Malo
Tramway sur le Sillon à Saint-Malo.
Le tramway devant la vieille église de Paramé

Les Tramways bretons, qui tirent leur nom de celui, trompeur, de la société concessionnaire, consistaient en un réseau de tramway à la fois urbain, desservant la ville de Saint-Malo et les communes qui fusionnèrent avec elle en 1968 (Paramé et Saint-Servan), et d'une ligne rurale vers Cancale et son port, La Houle.

Chronologie historique[modifier | modifier le code]

  •  : Déclaration d'utilité publique du réseau urbain et concession aux consorts Wilmart
  •  : Ouverture du réseau urbain
  •  : Décret approuvant la création de la société des tramways bretons en substitution aux consorts Wilmart
  •  : Déclaration d'utilité publique de la ligne de Paramé à Cancale et de l'embranchement vers le port de la Houle
  •  : Autorisation du transport de marchandises entre la « grande » gare de Saint-Malo et Paramé
  •  : Ouverture de la ligne de Paramé à Cancale et à la Houle
Forte animation à La Houle, pour ce départ du tramway
  •  : Décret autorisation le rachat du réseau par le département d'Ille-et-Vilaine et son exploitation en régie
  •  : Déclaration d'utilité publique de l'électrification du réseau urbain
  • 1927 : Électrification du réseau urbain en 550 Vcc
  •  : Raccordement aux tramways d'Ille-et-Vilaine à Rocabey
  •  : Fermeture de la ligne de Paramé à Cancale et la Houle
  •  : Fermeture de la ligne de Saint-Servan à Rocabey et transformation en trolleybus
  •  : Fermeture de la ligne de Rocabey à Paramé et transformation en trolleybus
  •  : Fermeture de la ligne de Rocabey à Saint-Malo et transformation en trolleybus
  •  : Fermeture du réseau de trolleybus et remplacement par des autobus
  •  : Dissolution de la régie et exploitation confiée aux TIV


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Hulot : « Les tramways bretons ». Chemins de fer régionaux et urbains, no 110, 1972, pp. 2 à 37.
  • Henri Domengie, Les petits trains de jadis — Ouest de la France, Éditions du Cabri, Breil-sur-Roya, 1990 (ISBN 2-903310-87-4)
  • Collectif, Encyclopédie générale des transports — Chemins de fer, Éditions de l’Ormet, Valignat, 1992

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]