Tramway de Blois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tramway de Blois
Image illustrative de l’article Tramway de Blois
Tramway, avenue de Saint-Gervais

Situation Drapeau : France Blois (Loir-et-Cher, Centre-Val de Loire)
Type Tramway
Entrée en service 1910
Fin de service 1933
Longueur du réseau 8 km
Lignes 5
Écartement des rails Voie métrique
Propriétaire Ville de Blois
Exploitant Société des tramways électriques de Blois

Le tramway de Blois est un réseau de tramway qui a fonctionné dans la ville française de Blois entre 1910 à 1933.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le réseau était exploité par la Société des tramways électriques de Blois (TEB), fondée par M. Vergnes de Castelpers[1], dans le cadre d'une concession devant durer 50 ans.

Le réseau, déclaré d'utilité publique le [2], a été inauguré le .

En raison de la Première Guerre mondiale, le service fut suspendu le et ne reprit que sur une ligne en [3].

Compte tenu de la baisse du trafic, le service fut supprimé le et remplacé par une desserte d'autobus[3]

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Tramway, le long du Château de Blois, au début du XXe siècle.

Les lignes[modifier | modifier le code]

Le réseau comprenait cinq lignes construites à voie métrique, longues de 8 kilomètres :

  • ligne 1: Gare centrale (PO) - Place Victor Hugo - Octroi de Saint Gervais (par le pont de la Loire)
  • ligne 2: Sanitas - Abattoirs (sur les quais de la Loire)
  • ligne 3: Haras - Place Victor Hugo - Octroi de Saint Gervais (par le pont de la Loire)
  • ligne 4: Gare de Blois-Saint Lazare - Place Victor Hugo - Octroi de Saint Gervais (par le pont de la Loire)
  • ligne 5: Gare de Blois-Saint Lazare - Place Victor Hugo - Poudrière

Le centre du réseau était la place Victor Hugo.

Dépôt[modifier | modifier le code]

Le dépôt et l'usine électrique se trouvait dans le faubourg de Vienne rue Roncerais.

Jonctions[modifier | modifier le code]

Le réseau était relié :

- en gare de Blois « Vienne » (réseau sud)
- en gare de Blois « Saint-Lazare », avenue de Chateaudun (réseau nord)
- en gare de Blois « Les Lices »

Le tramway permettait les échanges entre les réseaux nord et sud des compagnies TLC et TELC par le Pont de la Loire.

Exploitation[modifier | modifier le code]

Le matériel roulant[modifier | modifier le code]

  • 11 motrices à essieux.

Vestiges et matériels préservés[modifier | modifier le code]

Le retour du tramway à Blois[modifier | modifier le code]

Il existe un projet de ligne de tramway à Blois[4]. La future ligne reprend le tracé de l'axe principal par la ville et le pont de Loire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.naucellois.com/PagesComm/Centres/ChroniquesAutan/ChroniquesAutan15.htm
  2. « Décret du 3 avril 1908 déclarant d'utilité publique l'établissement, dans la ville de Blois, d'un réseau de tramways à traction électrique (avec la convention de rétrocession et le cahier des charges de la concession) », Bulletin des lois de la République française, no 2975,‎ , p. 1353-1369 (lire en ligne)
  3. a et b AMTUIR, page mentionné en liens externes.
  4. « [titre manquant] », sur La Nouvelle République du Centre-Ouest (consulté le 14 août 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]