Tramways mécaniques des environs de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tramway TMEP (motrice A4) de la ligne de Colombes à Saint-Ouen (à gauche) et un tramway des TPDS à droite.
Tramway Francq sur la ligne de Saint-Germain-en-Laye à Poissy en 1908.

La compagnie des Tramways mécaniques des environs de Paris (TMEP), exploite un réseau de tramway entre 1896 et 1910[1] dans le nord-ouest de la ville de Paris. Elle a été fondée en 1897 par plusieurs personnes dont Léon Francq.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'origine, la compagnie exploite une ligne entre Saint-Germain-en-Laye et Poissy au moyen de locomotives système Francq.

La compagnie développera à partir de 1900 un réseau de tramways électriques[2]. En 1902 elle assure l'exploitation de la ligne du Tramway Paris - Saint-Germain.

De manière générale en très grande difficulté financière, la société, qui venait de subir la désastreuse crue de la Seine de 1910 disparait la même année, absorbée par la Compagnie des tramways de Paris et du département de la Seine (TPDS).

La ligne de Saint-Germain-en-Laye à Poissy est alors intégrée au réseau de la Compagnie des chemins de fer de grande banlieue (CGB).

Lignes[modifier | modifier le code]

Tramway de la ligne 3, à Puteaux.
Motrice A2 à Maisons-Laffitte.
Motrice A2 et attelage NML.
Motrice A4 au pont de Neuilly.
Attelage A4 fermé au Bourget.

Les lignes exploitées comprennent :

Ligne en traction vapeur 
  • Saint-Germain-en-LayePoissy (cette ligne est isolée, sans contact avec les autres lignes et exploitée en traction à vapeur) ;
Lignes en traction électrique 

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Traction vapeur

Traction électrique

  • Motrices
    • Type A2, à essieux, puissance 2 x 25 cv, plateformes d'extrémités, 30 unités livrées en 1900, no 1 à 30,
    • Type A4, à bogies, puissance 4 x 25 cv, plateforme centrale, no 101 à 170,
  • Remorques
    • Type A4Rf, à bogies, fermées, plateforme centrale, 40 unités, no 501 à 530,
    • Type A4Ro, à bogies, ouvertes, plateforme centrale, 30 unités, no 801 à 840,
    • Type NML[4], à essieux, baladeuses ouvertes, 30 unités, no 1 à 30.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Francq et TMEP, pages 85 et 86 CNAM : exposition universelle de 1900
  2. Henri Zuber,op. cit. en bibliographie, page 265
  3. Cette ligne a fonctionné du 27 août 1901 au 30 mai 1910, in Revue Chemins de fer régionaux et urbains no 306, juin 2004, éditée par la Fédération des amis des chemins de fer (FACS) Gare de l’Est, Paris
  4. NML pour Neuilly - Maisons-Laffitte, Jean Robert, Les tramways parisiens, 1992.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les tramways Parisiens, Jean Robert, Paris 1992, 3e édition
  • Henri Zuber (dir.), Noëlle Gérôme, Michel Margairaz, Sheila Hallsted-Baumert et Régie autonome des transports parisiens, Unité Mémoire de l'entreprise-Information documentaire, Guide des sources de l'histoire des transports publics urbains à Paris et en Ile-de-France XIXe-XXe siècles, Paris, Publication de la Sorbonne, (ISBN 978-2-85944-321-4, lire en ligne)