Tramways d'Ille-et-Vilaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tramways d'Ille-et-Vilaine
⇒ Voir la carte de la ligne. ⇐
Carte de la ligne
⇒ Voir l'illustration ⇐
La gare du Mail à Rennes, premier quart du XXe siècle.
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Rennes, Fougères, Saint-Malo, Redon
Historique
Mise en service 1897
Fermeture 1950
Caractéristiques techniques
Écartement Voie métrique (1,000 m)
Électrification Non électrifiée
Nombre de voies Anciennement à voie unique
Le réseau d'Ille-et-Vilaine à son apogée. Le réseau des TIV est en bleu clair.

Les Tramways d'Ille-et-Vilaine ou TIV, sont une ancienne compagnie de chemin de fer secondaire implantée en Ille-et-Vilaine, en activité de la fin du XIXe au milieu du XXe siècle.

Le réseau à voie métrique totalisait jusqu'à 510 km de voies à son apogée[1]. Le centre du réseau était situé à Rennes.

Histoire[modifier | modifier le code]

La concession d'un réseau de trois lignes autour de Rennes est attribuée en 1896 à la Société Française de Chemins de Fer à Voie étroite représentée par Monsieur Faliès . Ce dernier crée une nouvelle société La Compagnie des Tramways à Vapeur d'Ille-et-Vilaine qui devient concessionnaire du réseau.

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Liste des lignes[modifier | modifier le code]

La gare de la Croix-de-Mission à Rennes, cœur du réseau.
On voit, à gauche du cliché, le toit du bâtiment de la gare et un long train sur une voie en forte courbe
La gare de Rennes-Viarmes, au tout-début du XXe siècle
Noter le train mixte, tracté par une locomotive-tender, composé de trois wagons et deux voitures

Premier réseau

Deuxième réseau

Bréal-sous-Montfort - Pipriac
Pipriac-Redon
Plélan-le-Grand - Guer (18km), (1913 - 1948)
Guer - Redon (42km) , (1924 - 1937)

Ouvrages d'art[modifier | modifier le code]

Il n'y avait aucun ouvrage d'art sur le réseau, le tramway empruntant des ponts routiers.

Exploitation[modifier | modifier le code]

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Autorail Billard type A 150 D1 construit pour les tramways d'Ille-et-Vilaine

Locomotives à vapeur

  • N°1 à 12, type 030t, livrées en 1897 et 1898 par Blanc-Misseron bi-cabine, poids à vide 12,8t
  • N°51 à 69, type 030t, livrées de 1901 à 1902 par Corpet-Louvet, poids à vide 15t
  • N°70 à 91, type 030t, livrées de 1908 à 1914 par Corpet-Louvet, poids à vide 16t
  • N°101 à 104, type Mallet 020-020, livrées en 1897 par Corpet-Louvet, poids à vide 17t
  • N°201 à 202, type 040t, livrées en 1931 par Corpet-Louvet, poids à vide 25t

Voitures à voyageurs

  • Voitures à 2 essieux
N° AB 1 à 18, voitures mixtes 1re- 2e classe
N° B 1 à 100, voitures de 2e classe: 100 unités
  • Voitures à bogies
N° AB 101 à 119, voitures mixtes 1re- 2e classe: 19 unités
N° B 101 à 110, voitures de 2e classe: 10 unités

Autorails

AM 1 à 5, livrés par De Dion en 1924
AM 10 à 12, livrés par SCF Verney en 1932
AM 20 à 25, livrés par Billard en 1935
AM 26 à 28 et AM 21[2], livrés par Billard en 1947

Remorques d'autorails

R 1 à 5, livrées par SCF Vernay en 1932 (1 essieu)
R 10, livrée par De Dion-Bouton en 1924 (2 essieux)
RL 21 à 23, livrées par Billard en 1938 (bogies)

Wagons de marchandises

  • Wagons couverts
K 1 à 31
KF 101 à 112
K 201 à 210
KF 301 à 304
  • Wagons tombereaux
L 1 à 51
LF 101 à 114
L 234 à 238
  • Wagons plats
M 1 à 64
MF 101 à 137
M 201 à 206
MF 301 à 303
  • Wagons plats à traverse mobile
MT 1 à 8
MTF 101 à 104

Installations et matériels préservés[modifier | modifier le code]

gares préservées[modifier | modifier le code]

La gare de Saint-Grégoire existe toujours, elle est située au 10-12 rue du Général-de-Gaulle[3],[4].

La gare du mail à Rennes a été démolie en mai 2009, elle était située au 1 mail François-Mitterrand, juste à côté de la maison éclusière[5],[6].

Il reste encore le château d'eau de l'ancienne halte de Sautoger, le long de la D175 à proximité de la commune de Sens-de-Bretagne[7].

La gare de Sens-de-Bretagne existe toujours, le bâtiment à 2 niveaux a été annexé à la poste, qui elle-même fut construite sur le terrain de l'ancienne gare ; elle est située place de la Gare. La rue de la poste correspond à la plateforme de l'ancienne voie.

Il est également encore possible de voir l'ancienne gare TIV de la Guerche de Bretagne[8].

matériel roulant préservé[modifier | modifier le code]

La 030T no 75 Corpet-Louvet.
La 030T no 75 sur le futur site du MTVS à Crèvecœur-le-Grand le 15 octobre 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain de Dieuleveult, Jean Edom, Pierre-Yves Bourneuf, Henri Firmin, Guy Mindeau, Petits trains d'Ille-et-Vilaine : le siècle des petits trains, Le Mans, Éditions Cénomane, 1986 (ISBN 2-905596-12-0)
  • René Hulot, « Les tramways à vapeur d'Ille-et-Vilaine », Chemins de fer régionaux et urbains, no 110, 1972, p. 71 à 142.
  • Henri Domengie, Les petits trains de jadis : Ouest de la France, Breil-sur-Roya, Éditions du Cabri, 1990 (ISBN 2-903310-87-4)
  • Collectif, Encyclopédie générale des transports : Chemins de fer, Valignat, Éditions de l’Ormet, 1992

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Autres réseaux de chemin de fer secondaire présents en Ille-et-Vilaine :

Liens externes[modifier | modifier le code]