Rocade de Besançon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rocade de Besançon
Image illustrative de l’article Rocade de Besançon
La rocade au niveau de l'échangeur du domaine universitaire
Carte de la route.
Autres dénominations Voie des Montboucons (nord)
Voie des Mercureaux (sud)
Historique
Ouverture (voie des Montboucons)
(voie des Mercureaux)
Déclassement N1057 N273 D104
Caractéristiques
Longueur 16 km
Direction Semi-circulaire
Extrémité École-Valentin
Intersections A36 à École-Valentin
D673 à Planoise
N83 à Beure
D571 à La Vèze
Extrémité La Vèze
Ceinture périphérique Besançon
Réseau Route nationale
Territoire traversé
1 région Bourgogne-Franche-Comté
1 département Doubs

La rocade de Besançon est une voie semi-circulaire contournant par l'ouest la ville de Besançon, en Bourgogne-Franche-Comté, sur une longueur de 16 km.

Historique[modifier | modifier le code]

Mise en place du projet[modifier | modifier le code]

Face à l'accroissement du trafic automobile dans la ville de Besançon, la nécessité d'un contournement routier s'est fait sentir dès les années 1970.

Voie des Montboucons[modifier | modifier le code]

La voie des Montboucons est la première partie de la rocade à être construite. En 1978, un espace est réservé pour le tracé de la future voie des Montboucons qui est décidé en 1993. Deux ans plus tard, le projet est déclaré d'utilité publique et les premiers travaux débutent en octobre 1996 avec l'aménagement du diffuseur de Planoise qui est ouvert à la circulation en août 1998. Les travaux de terrassement sont effectués entre l'été 1999 et 2001 ; la mise en place des chaussées s'effectue à partir de l'été 2002 et jusqu'en 2003, année où sont mis en place l'éclairage, la signalisation et les équipements. La mise en service de ce tronçon de la rocade se fait progressivement au cours de l'année 2003 avec d'abord la mise en service en avril du rond-point de l'échangeur de Saint-Claude, puis de la portion en 2x2 voies entre cet échangeur et École-Valentin en juin ; la portion entre l'échangeur des Tilleroyes et l'échangeur de Château-Galland est mise en service au cours du mois d'août[1]. La mise en service complète de la portion est effectuée le [2].

Voie des Mercureaux[modifier | modifier le code]

Le chantier de la voie des Mercureaux a débuté en 1996 avec la construction du pont de Beure enjambant la RD683 (nommé OA2). En 1999, est achevé le percement du tunnel de Fontain[3]. Durant l'année 2000, deux pistes d'accès, correspondantes au futur tracé de la voie des Mercureaux, furent aménagées dans le val des Mercureaux et sur la montée du Bois de Peu, qui était à l'origine une piste d'accès pour permettre la construction de la galerie de reconnaissance géologique, pour permettre le percement du tunnel du Bois de Peu ; l'aménagement de ces deux pistes nécessita le déblaiement de 45 000 m3 de terrain, un terrassement de 35 000 m3 sur la piste du vallon des Mercureaux et un remblaiement de roches de 36 000 m3 (6 000 autour du pont de Beure et 30 000 sur la piste du vallon)[4].

La voie des Mercureaux, constituant la partie sud-ouest du Contournement de Besançon, a été mise en service le 12 juillet 2011.

Travaux futurs[modifier | modifier le code]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Tracé[modifier | modifier le code]

La rocade de Besançon contourne la ville par l'ouest en formant une demi-boucle ; un tronçon de la rocade de 6 km passe dans la ville. Elle débute dans le secteur de Miserey-Salines/École-Valentin ; elle se dirige vers le sud-sud-est en direction de Besançon sur 3 km. Au niveau de l'échangeur de Saint-Claude, elle bifurque en direction du sud-sud-ouest entre le quartier des Montboucons au nord et Temis au sud. Elle se dirige ensuite vers le sud en contournant le campus universitaire de la Bouloie par le nord et l'ouest ; elle passe ensuite dans la zone industrielle des Tilleroyes, puis longe par l'ouest le quartier de Saint-Ferjeux avant de se diriger vers le sud-est en passant entre le quartier de Planoise (ouest) et Micropolis (est). La rocade passe ensuite entre la colline de Planoise et la colline de la Roche d'Or, puis se dirige en direction de l'ouest au niveau de Beure pour longer la vallée du Doubs, puis traverser le mont du Bois de Peu, le vallon des Mercureaux et le mont du Bois de la Chalotte. Au niveau de La Vèze, elle remonte vers le nord-est sur 1,5 km pour arriver à l'échangeur du Trou au Loup[5].

Voies de circulation[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Échangeurs[modifier | modifier le code]

Traversée de la communauté d'agglomération du Grand Besançon de la sortie 50 au nord (Châtillon-le-Duc) à la sortie 68 au sud (Mamirolle):

Une partie du tronçon ouest est en projet

Tunnels[modifier | modifier le code]

La rocade de Besançon comporte deux tunnels situés dans le secteur de la voie des Mercureaux.

Tunnel du Bois de Peu[modifier | modifier le code]

Tunnel de Fontain[modifier | modifier le code]

Viaducs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. DDE Doubs, « La voie des Montboucons », Contournement de Besançon (lettre d'information), sur http://www.franche-comte.developpement-durable.gouv.fr/, (consulté le 4 juin 2012), p. 3-4.
  2. DDE Doubs, « La Voie des Montboucons a trouvée son rythme », Contournement de Besançon (lettre d'information), sur http://www.franche-comte.developpement-durable.gouv.fr/, (consulté le 4 juin 2012) : « Ouverte depuis le 25 septembre, la voie des Montboucons », p. 4
  3. DRE Franche-Comté, « Voie des Mercureaux », Contournement de Besançon (lettre d'information), sur http://www.franche-comte.developpement-durable.gouv.fr, (consulté le 5 juin 2012).
  4. DDE Doubs, « Voie des Mercureaux », Contournement de Besançon (lettre de chantier), sur http://www.franche-comte.developpement-durable.gouv.fr/, (consulté le 5 juin 2012).
  5. Cartes IGN consultée sur Géoportail.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]