Châteaufarine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant Besançon image illustrant l’architecture ou l’urbanisme
Cet article est une ébauche concernant Besançon et l’architecture ou l’urbanisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Châteaufarine
Une rue typique du quartier
Une rue typique du quartier
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Ville Besançon
Canton Besançon-Planoise
Démographie
Population 1 000 hab. (1999)
Fonctions urbaines Zone commerciale et résidentielle
Étapes d’urbanisation XXe siècle
Géographie
Coordonnées 47° 13′ 01″ nord, 5° 56′ 58″ est
Altitude Min. 270 m – Max. 310 m
Site(s) touristique(s) Centre commercial
Transport
Tramway Tramway de Besançon (2014)
Bus Lignes 4 - 53 - 56 - 57
Localisation
Localisation de Châteaufarine et de Planoise
Localisation de Châteaufarine et de Planoise

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Châteaufarine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Châteaufarine

Châteaufarine est un quartier de Besançon situé dans l'ouest de la ville et faisant partie du Grand Planoise. Il est connu pour sa ZAC et son centre commercial, rénové et agrandi en 2009, le plus grand de la région Franche-Comté.

Toponymie et histoire[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Histoire de Planoise et chronologie de Planoise.

En 1971, Châteaufarine est le nom du hameau situé à l'ouest de Besançon. Ce toponyme aurait pour origine une ferme construite naguère par un boulanger bisontin pour ses petites-filles, d'où son appellation de « Château-Farine ». Dès les années 1980, le site est en pleine mutation, des dizaines de grandes et moyennes surfaces voient le jour.

Jadis, plusieurs dizaines de fermes étaient construites sur le site. La plupart furent détruites comme la ferme de Prabey, qui céda sa place à Mammouth, puis à Géant dans les années 1970. D'autres furent conservées et furent le plus souvent réhabilitées en gîtes ou en petits magasins, le long de la rue de Dole. Outre ses quelques habitations, il ne reste rien de l'ancien Châteaufarine excepté l'école municipale construite en 1939, aujourd'hui inutilisée et l'école d'agriculture d'hiver créée en 1959, aujourd'hui communément appelée « centre de formation de Chateaufarine ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Châteaufarine est situé à l'ouest de Planoise, et proche de La Belle Étoile ainsi que de la commune de Franois. Le secteur est proche de la rue de Dole. Le site est établi entre le bois monsieur et le bois de Pirey.

La zone résidentielle[modifier | modifier le code]

Établie sur la butte de Châteaufarine, la zone résidentielle compte environ 250 logements, essentiellement des pavillons et quelques anciennes fermes. La zone concentre à elle seule plus de 99 % des habitants de Châteaufarine (le reste du site étant consacré à la zone commerciale), ce qui représente environ 900 habitants (soit moins d'un vingtième de la population de Planoise).

Commerces et services[1][modifier | modifier le code]

De très nombreux commerces se sont installés, notamment dans le secteur alimentaire et le sport. En 2009, 20 nouveaux magasins se sont installés dans le centre commercial, ce qui porte à environ 70 le nombre de boutiques dans le centre commercial, mais 10 autres pourraient s'y installer prochainement, ce qui conforterait son rang de premier centre commercial régional.

Transport[modifier | modifier le code]

C'est la compagnie de bus Ginko qui gère le transport urbain de la ville. Seule la ligne 4 (Châteaufarine-Orchamps) dessert cette ZAC, mais de très nombreuses autres lignes s'en approchent, du fait de la proximité du quartier avec Planoise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel du centre commercial : http://www.centre-chateaufarine.com/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]