Richmond (Londres)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

51° 27′ 22″ N 0° 18′ 04″ O / 51.456, -0.301

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richmond.

Richmond upon Thames (généralement abrégé en Richmond) est une ville du district de Richmond upon Thames, dans la banlieue sud-ouest du Grand Londres. Elle est desservie par la station de métro éponyme au terminus de la District line.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'usine des coquelicots (« Poppy Factory ») en Richmond où les poppies de la Royal British Legion sont fabriqués.

Ce lieu était auparavant une partie d'un autre lieu nommé Shene. En 1501, le roi Henri VII y fit construire le palais de Richmond (aujourd'hui en grande partie disparu), qu'il nomma d'après son ancien titre de comte de Richmond, qu'il porta de 1457 à 1461. C'est dans ce palais qu'Henri VII mourut en 1509. La reine Élisabeth Ire y mourut aussi en 1603.

L'écrivaine George Eliot habitait à Richmond entre 1855 et 1859, et écrivit son premier ouvrage, Amos Barton, dans cette période. Sa maison fut démolie et un tribunal local occupe maintenant son emplacement, qui est marqué par une plaque commémorative[1].

Après la Première Guerre mondiale en 1921, un ancien hôtel en Richmond avec le nom de Star and Garter (Étoile et Jarretière) fut converti à une maison pour les ex-soldats et ex-marins invalides. Il possédait cette fonction jusqu'à 2013, quand il fut vendu. Aussi dans cette période, en 1922, une usine en Richmond commença à fabriquer les coquelicots (poppies en anglais) qui sont vendus et portés par les britanniques au début de chaque novembre, pour souvenir les victimes de la guerre.

Lieux d'intérêt[modifier | modifier le code]

Vue panoramique de Richmond et de la Tamise, prise du pont

Richmond est situé sur la rive sud de la Tamise, mais la rivière fait son cours ici du sud-est au nord-ouest. Sur cette portion de la rivière, il y a un développement de bâtiments désigné par Quinlan Terry (en) qui forment une belle vue. Entre les bâtiments et la rivière il y a des espaces verts et des trottoirs qui fournissent l'accès aux pubs et restaurants. Sur la Tamise ici il y a des jetées pour bateaux de plaisance.

Le pont de Richmond

Quoique Richmond upon Thames soit le nom du district, la ville de Richmond n'est pas son centre administratif ; Twickenham possède cette rôle. L'ancienne mairie de Richmond aujourd'hui abrite l'office de tourisme et le musée local, qui fut ouvert par la reine Élisabeth II en 1988[2].

Le pont de Richmond, qui connecte la ville avec Twickenham sur l'autre rive, est le plus ancien pont existant de Londres[3]. Il fut construit entre 1774 et 1777.

Au sud et sud-est de Richmond se trouve Richmond Park, un parc royal et le parc le plus grand en Londres. Au nord se trouve Old Deer Park, qui est la location de l'Observatoire royal de Kew.

Personnalités associées avec Richmond (Londres)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Local History Notes - George Eliot », sur richmond.gov.uk (site du conseil) (consulté le 31 octobre 2013)
  2. (en) « Museum of Richmond - History », sur museumofrichmond.com (consulté le 12 avril 2015)
  3. « Visites Guidées de Richmond, Londres », sur discoveryrichmond.com (consulté le 14 avril 2015)