Comportement passif-agressif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un comportement passif-agressif est un ensemble d'attitudes dites passives qui expriment indirectement une hostilité cachée qui n'est donc pas assumée ou vécue : rancune, frustration, haine, colère, malaise relationnel… Les attitudes passives consistent en diverses formes de résistance, d'impuissance apparente ou d'évitement dans les activités et relations interpersonnelles.

Comportements et signes[modifier | modifier le code]

Selon les théories issues des courants post-freudiens, il s'agit d'un mécanisme de défense qui, le plus souvent, n'est que partiellement conscient. Une personnalité passive-agressive n'exprime extérieurement son agressivité qu'à travers une façade passive. Par exemple, ce type de personnalité exprime la colère principalement de manière subtile, par des insinuations ou des comportements non verbaux, souvent niés si ces comportements sont explicités par le sujet qui les subit[1].

Les signes habituels des comportements passif-agressifs sont[2] :

  • ambiguïté ou phrasé crypté ;
  • retard et distraction chroniques ;
  • n'exprime pas l'hostilité ou la colère ouvertement ;
  • refus de l'autorité ;
  • évite la compétition ;
  • refus de la dépendance ;
  • refus de l'intimité : les sujets passifs-agressifs ont tendance à ne pas croire leur entourage ;
  • inefficacité intentionnelle ;
  • tendance à créer des situations chaotiques ;
  • fabriquer des excuses ;
  • victimisation : au lieu de reconnaître ses propres faiblesses, tendance à blâmer les autres pour leurs propres échecs ;
  • perdre les objets ;
  • mensonge ;
  • obstructionnisme ;
  • procrastination ;
  • ressentiment ;
  • résistance aux suggestions des autres ;
  • sarcasme ;
  • entêtement ;
  • morosité ;
  • paranoïa.

Une personnalité passive-agressive peut ne pas posséder toutes ces caractéristiques, et peut en posséder d'autres qui ne sont pas passives-agressives.

Causes[modifier | modifier le code]

D'après la psychologue Isabelle Levert, le comportement passif-agressif est généralement dû à des blessures subies pendant l'enfance, de l'ordre du deuil, d'un parent tyrannique ou d'un environnement qui place trop de responsabilité sur les épaules d'un enfant. Cette souffrance serait à l'origine d'un mécanisme de défense envers tous ceux que le sujet considère, à l'âge adulte, comme agressifs ou comme des figures d'autorité[1].

Trouble de la personnalité[modifier | modifier le code]

Initialement décrits aux États-Unis parmi les soldats de la Seconde Guerre mondiale, la qualification de ces comportements comme trouble de la personnalité est cependant controversée. La désignation a été retirée du DSM-IV, et portée à son appendice B, dans l'attente de recherches approfondies[3].

En France, le trouble de la personnalité passive-agressive est considéré comme un trouble de la personnalité s'exprimant par une humeur labile, une intolérance aux changements et une difficulté à établir des relations sociales.

Néanmoins, de nombreux auteurs ne considèrent pas les comportements passifs-agressifs comme une pathologie à part entière, mais comme un symptôme que l'on retrouve dans diverses pathologies telles que la psychopathie, les psychoses ou encore certains troubles de la personnalité (paranoïaque, dépendante ou borderline). Ils sont souvent le signe d'une immaturité comportementale. D'autres spécialistes affirment cependant qu'il s'agirait d'un handicap[1].

Origine[modifier | modifier le code]

L'expression « passif-agressif » a d'abord été utilisée dans l'armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale[3],[4],[5], alors que des psychiatres militaires remarquèrent le comportement de résistance passive ou d'obéissance réticente de certains soldats aux ordres donnés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Passif-agressif: un comportement qui peut nous rendre fou », LExpress.fr,‎ (lire en ligne)
  2. « Ne laissez pas le passif-agressif vous rendre fou ou folle! », Huffington Post Québec,‎ (lire en ligne)
  3. a et b Ferguson, Savard et Bertelli 2003.
  4. Passive-aggressive definition - Medical Dictionary definitions of popular medical terms easily defined on MedTerms
  5. (en) « Nomenclature and Method of Recording Diagnoses », Technical Bulletin, U.S. War Department, no 203,‎ .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Pierre Ferguson, Pierre Savard et Christiane Bertelli, « La personnalité passive agressive : Monsieur dit oui, mais… », Le clinicien, vol. 18, no 4,‎ , p. 101-108 (lire en ligne [PDF]) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]

En anglais[modifier | modifier le code]

En français[modifier | modifier le code]