Dysorthographie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dysorthographie

Classification et ressources externes

CIM-10 F81.1
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale
Faute d'orthographe RATP - 1433.JPG

La dysorthographie est un trouble d'apprentissage persistant de l’acquisition et de la maîtrise de l'orthographe, également appelé trouble de l'acquisition de l'expression écrite touchant principalement l’apprentissage de l’écriture (altération de l'écriture spontanée ou de l'écriture sous dictée), à distinguer de la dyslexie qui touche elle, principalement l’apprentissage de la lecture[1]. Le trouble dysorthographique fait souvent suite à une dyslexie mais l'association n'est pas systématique.

Bien qu'elle ne soit pas une fatalité[2], la dysorthographie perturbe, dans des proportions variées, la conversion phono-graphique, la segmentation des composants de la phrase, l'application des conventions orthographiques (dites règles d'usage), et enfin l'orthographe grammaticale (marques flexionnelles que sont les accords et conjugaisons).

Les problèmes découlant de la dysorthographie sont :

  • Une lenteur d'exécution, des hésitations et une pauvreté des productions ;
  • Des fautes d'orthographe, de conjugaison, de grammaire et d'analyse ;
  • Des difficultés à l'écrit semblables à celles du dysgraphique ;
  • Des erreurs de copies et des découpages arbitraires ;
  • Des économies de syllabes, des omissions et des mots soudés.

On distingue le trouble du développement du trouble acquis (à la suite d'une lésion du système nerveux par exemple), on emploie dans ce dernier cas plus fréquemment le terme d'agraphie.

La dysorthographie est également liée à la génétique (gène qui cause un mauvais développement de la zone cérébrale lié à l'assimilation de l’orthographe), et/ou à une mauvaise méthode d’apprentissage de l’orthographe en primaire.

Selon certains orthophonistes, les pathologies du groupe « DYS » (dysorthographie, dysgraphie, dyscalculie, dyspraxie et dysphasie) toucheraient, parfois inconsciemment, un quart de la population française.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Services Complémentaires et d'adaptation scolaire, LA DYSLEXIE Trouble spécifique d’apprentissage de la lecture LA DYSORTHOGRAPHIE Trouble spécifique d’apprentissage de l’écriture : Référentiel destiné aux orthopédagogues, orthophonistes et psychologues de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, Quebec, Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys,‎ uniq--nowiki-0000000a-qinu, 46 p. (lire en ligne), p. La dysorthographie est un trouble spécifique du langage écrit touchant principalement l’apprentissage de l’écriture. Celui-ci se manifeste principalement au plan du processus de production du mot écrit.
  2. « La dysorthographie n’est pas une fatalité : Entretien avec Geneviève Simon », sur La Libre.be,‎ 05 juin 2013 à 12h02 - mis à jour le mercredi 05 juin 2013. (consulté le 18 janvier 2015)


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]