Dépression psychotique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la psychologie image illustrant la médecine
Cet article est une ébauche concernant la psychologie et la médecine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Dépression psychotique

Classification et ressources externes

CIM-10 F32.3 F33.3
CIM-9 296
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Une dépression psychotique désigne un état dépressif accompagné de symptômes psychotiques[1]. Elle survient lors de contextes de trouble bipolaire ou de dépression[1]. Il peut être difficile de différencier la schizophrénie dysthymique ; ce trouble requiert la présence de symptômes psychotiques pendant une période d'au moins deux semaines[1]. Le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV) énonce un symptôme dépressif à caractère psychotique[2].

Symptômes[modifier | modifier le code]

Les individus atteint de dépression psychotique souffrent d'un épisode dépressif majeur accompagné de symptômes psychotiques incluant les délires et/ou les hallucinations[1]. Les délires peuvent être classifiés comme interférant avec l'humeur, aux dépens de leur nature[1]. Les états d'humeur qui accompagnent les délires incluent la culpabilité, l'auto-blâme, ou une mauvaise perception de l'image de soi[3]. La moitié des patients font l'expérience de délires[1]. Les délires surviennent sans hallucination une fois sur deux sur trente patients atteints de dépression psychotique[1]. Les hallucinations peuvent être sonores, olfactives (odeur), ou tactiles (toucher)[1].

Cause[modifier | modifier le code]

Les symptômes psychotiques tendraient à se développer chez un individu dépressif sans antécédent de psychose[1]. Cependant, une fois les symptômes psychotiques développés, ces derniers apparaissent lors de chaque épisode dépressif[1]. Les patients atteints de dépression psychotique ont un risque plus élevé de rechute et de suicide comparé aux patients dépressifs ne souffrant aucunement de psychose, et sembleraient être plus à risque de développer des troubles du sommeil[1],[3]. La famille de patients ayant souffert de dépression psychotique a un risque élevé de développer elle-même une dépression psychotique et de la schizophrénie.

Traitements[modifier | modifier le code]

Les patients souffrant de dépression psychotique devraient être soignés par administration d'antipsychotiques et d'antidépresseurs, ou par électroconvulsivothérapie (ECT)[3]. L'ECT est considérée comme le traitement principal de dépression à caractère psychotique[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k (en) Hales E and Yudofsky JA, eds, The American Psychiatric Press Textbook of Psychiatry, Washington, DC: American Psychiatric Publishing, Inc., 2003
  2. (en) American Psychiatric Association, Diagnostic and statistical manual of mental disorders (4th ed., text revision), Washington DC, American Psychiatric Association, (ISBN 978-0890420256)
  3. a, b, c et d (en) American Psychiatric Association, « Practice Guideline for the Treatment of Patients with Major Depressive Disorder, 3rd ed. », sur APA Practice Guidelines,‎ (consulté le 6 avril 2013)
  4. (en) Conrad M. Swartz. Edward Shorter. 2008. Psychotic Depression. Cambridge University Press.

Liens externes[modifier | modifier le code]