Trouble cognitif léger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Trouble cognitif léger

Traitement
Spécialité Psychiatrie, neurologie et neuropsychologieVoir et modifier les données sur Wikidata
Classification et ressources externes
CIM-10 F06.7
CIM-9 331.83
Patient UK Mild-cognitive-impairment

Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Le déficit cognitif léger représente un trouble cognitif particulier, intermédiaire entre les changements cognitifs liés à l'âge (comme l'oubli bénin lié à l'âge), et les pathologies dégénératives responsables de troubles cognitifs évolutifs, en particulier la maladie d'Alzheimer.

Cette entité fut mise en avant par R.C. Petersen dans les années 2000[1].

Il se définit par une plainte cognitive (très souvent la mémoire), confirmée par des tests psychométriques (bilan neuropsychologique) qui confirment que la mémoire est moins bonne que celle d'une personne normale du même âge, mais sans conséquence sur la vie quotidienne (sans besoin d'aide).

Cet état peut être un début de maladie neurodégénérative comme la maladie d'Alzheimer (en particulier si la plainte concerne la mémoire) mais aussi rester stable ou même disparaître (dans 16 % des cas au bout d'un an selon une étude récente) [2]. Le risque d'évoluer vers une démence est estimé à 10 % par années à venir.[3]

Des examens médicaux (bilan neuropsychologique, scanner cérébrale, IRM cérébrale, scintigraphie cérébrale, ponction lombaire) peuvent permettre de préciser la présence ou non d'une maladie d'Alzheimer mais avec toujours une part d'imprévu. Le risque d'évoluer vers une démence augmente avec l'âge.

Même si une maladie d'Alzheimer est détectée à ce stade, il n'y a malheureusement pas de traitement reconnu efficace pour l'empêcher d'évoluer.


S'il ne s'agit pas d'une maladie d'Alzheimer, les principales causes sont :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Petersen RC, Doody R, Kurz A et al. Current concepts in mild cognitive impairment. Arch Neurol 2001; 58: 1985–92
  2. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8075565/pdf/adr-5-adr200229.pdf
  3. (en) Ronald C Petersen, « Mild cognitive impairment: ten years later », Review Arch Neurol,‎ 2009 dec;66(12), p. 1447-55. (lire en ligne)
  4. (en) Wiegmann C. & Col., « Alcohol and Dementia – What is the Link? A Systematic Review », Neuropsychiatric Disease and Treatment,‎ 2020:16, p. 87-99 (lire en ligne)
  5. (en) Krüger C. & col., « Anticholinergic drug burden according to the anticholinergic drug scale and the German anticholinergic burden and their impact on cognitive function in multimorbid elderly German people: a multicentre observationalstudy », BMJ Open,‎ 2020:11 (lire en ligne)