Nosophobie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nosophobie

Spécialité PsychiatrieVoir et modifier les données sur Wikidata
CIM-10 F45.2
CIM-9 300.29

Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

La nosophobie (du grec : nosos signifiant « maladie ») est une phobie spécifique, une peur irrationnelle de contracter une maladie[1]. Les patients souffrant de ce type de trouble ont, dans un premier temps, peur de contracter : infection sexuellement transmissible, tuberculoses, cancers et maladies cardiovasculaires.

Certains auteurs suggèrent que le syndrome de l'étudiant en médecine se réfère à la nosophobie[2] plutôt que le terme d'« hypocondrie », car les études citées ne montrent aucune caractéristique hypocondriaque de cet état (à savoir une peur « générale » d'avoir une maladie, et non une peur focalisée sur une ou plusieurs maladies précises comme c'est le cas ici).

Conséquences de la nosophobie[modifier | modifier le code]

Les nosophobes ont une impression faiblesse et de fragilité et rêvent de devenir invulnérables. Ils sont obsédés par la prévention des maladies.

Contrairement aux hypocondriaques qui portent toute leur attention sur leurs sensations, les nosophobes font très attention à leur environnement et à leur alimentation pour éviter les maladies. Ainsi ils ont tendance à éviter les transports en commun, les hôpitaux, les lieux publics où les risques de contamination sont plus importants. Et ils peuvent s'imposer des régimes alimentaires très stricts composés uniquement de produits très sains[3].

Le piège de la fuite en avant[modifier | modifier le code]

Les nosophobes vivent dans l'illusion que le seul moyen d'aller mieux est de construire des barrières infranchissables contre les maladies et de développer une santé invulnérable. Mais cette fuite en avant les conduit à se retirer du monde et à vivre seul dans leur appartement, le seul endroit ou ils se sentent à peu près en sécurité.

La nosophobie, tout comme l'hypocondrie, est une maladie qui découle d'une peur obsessionnelle. Quand ils ne comprennent pas ce qui leur arrive, les malades ont tendance à combattre l'objet de leurs peur plutôt que remettre en cause la peur elle-même. Voilà pourquoi ils ne peuvent pas guérir de cette façon[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. définitions lexicographiques et étymologiques de « nosophobie » (sens onglet 2 II-B) du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales
  2. (en) Hunter R.C.A, Lohrenz J.G., Schwartzman A.E. « Nosophobia and hypochondriasis in medical students » J Nerv Ment Dis 1964;130:147-52. PMID 14206454
  3. a et b « Nosophobe ou Hypocondriaque ? », sur https://www.progrespersonnel.fr,

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hans Orlemans, Omer Van Den Bergh et Jacques Van Rillaer, Phobies intéroceptives et phobies de maladies, Presses universitaires de France, Paris, 1997 (ISBN 2130486916)