Sarcasme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour l’œuvre musicale, voir Sarcasmes (Prokofiev).
Poster américain de la Seconde Guerre mondiale portant le chef de la nation ennemie au ridicule. Le jeu de mot porte en anglais sur pants (pantalon) et panzer (char d'assaut allemand).

Le sarcasme (du grec ancien σαρκασμός / sarkasmos) désigne une moquerie ironique, une raillerie tournant en dérision une personne ou une situation. Il est mordant, souvent même amer et blessant. Il peut être considéré comme une forme d'ironie piquante ou belliqueuse[1].

À l'inverse de l'ironie, qui consiste à dire le contraire de ce que l'on pense en faisant comprendre que l'on pense le contraire de ce que l'on dit, le sarcasme est plus difficile à déceler. En effet, être sarcastique c'est dire le contraire de ce que l'on pense, sans montrer qu'on pense le contraire de ce que l'on dit.

Comparaison avec l'humour, l'humour noir et le cynisme[modifier | modifier le code]

Tandis que le cynisme relève d'une bravade contre les valeurs, les convenances et les principes de la société, le sarcasme est plutôt une réaction à une situation plus piquante et amère.

Il se rapproche de l'humour noir, mais est plus acerbe là où l'humour noir cherche plutôt à faire rire. Le sarcasme n'est pas toujours considéré comme une forme d'humour. Pour Claude Tapia (Professeur émérite de psychologie sociale à l'université de Tours), « Une première façon de définir l'humour consiste à l'opposer au sarcasme, au ricanement, au persiflage, « une passion française » (M. Séry) qui trahit la tendance au culte de soi et à la haine de l'autre (A. Demailly) »[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « sarcasme » du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales
  2. Tapia Claude (2009) « L'humour et les sciences humaines. », Le Journal des psychologues 6/2009 (n°269) , p. 20-20 URL:www.cairn.info/revue-le-journal-des-psychologues-2009-6-page-20.htm. DOI:10.3917/jdp.269.0020

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ball, D. W. (1965). Sarcasm as Sociation: The Rhetoric of Interaction. Canadian Review of Sociology/Revue canadienne de sociologie, 2(4), 190-198 (http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1755-618X.1965.tb01337.x/full résumé]).
  • Blanco, M. (Ed.). (2004). L'histoire irrespectueuse : humour et sarcasme dans la fiction historique (Espagne, Portugal, Amérique latine). Université Charles de Gaulle-Lille 3
  • Eisenberg, A. (1994). POINT DE VUE: La pratique du sarcasme. Pour la Science, (200), 11-11.
  • Galabov, A. (2013). L’esthétique de l’ironie et du sarcasme dans les espaces publics de protestation. Mobilisations citoyennes dans l'espace public, 201.
  • González-IbáñezR., MuresanS., WacholderN. () Identifying sarcasm in Twitter: a closer look. In Proceedings of the 49th Annual Meeting of the Association for Computational Linguistics: Human Language Technologies: short papers-Volume 2 (HLT '11), Vol. 2. Association for Computational Linguistics, Stroudsburg, PA, USA, 581-586(2011)
  • Karoui J, Gilles N.A, Zitoune F.B & Belguith L.H () Le langage figuratif dans le web social: cas de l'ironie et du sarcasme. PDF, 5 pp
  • Kreuz R.J., Caucci G.M.. (2007) Lexical Influences on the Perception of Sarcasm. Proceedings of the Workshop on Computational Approaches to Figurative Language, pp. 1 – 4, Rochester, NY, Association for Computational Linguistics).
  • Sarcasme et humour dans L'enfant de Jules Vallès. 1972. Thèse de doctorat. Thèse (MA)--Université McGill.
  • Miglos, D. (2004). Du sarcasme à la soumission ou les deux masques du conformisme. L'histoire irrespetueuse: humour et sarcasme dans la fiction historique (Espagne, Portugal, Amérique latine), 209.
  • Richomme, M. (2014). La compréhension des formes de langage implicite (sarcasme, expression idiomatique, demande indirecte) chez les jeunes traumatisés crâniens graves (Doctoral dissertation).
  • Tabacaru, S. (2014). Implications humoristiques: une étude multimodale du sarcasme en interaction (à partir de 2 séries américaines : Dr. House et The Big Bang Theory) (Thèse soutenue le 05-12-2014 à L'université de Lille 3, en cotutelle avec l'Université catholique de Louvain) (résumé)