Onychophagie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Illustration d'ongles rongés

L'onychophagie est l'acte de se ronger les ongles, en général des mains, et parfois des pieds.

L'onychophagie est classée comme dans la catégorie « obsessive-compulsive and related disorders » dans le DSM-5 et comme faisant partie d'« autres troubles précisés du comportement et troubles émotionnels apparaissant habituellement durant l'enfance et l'adolescence » (F98.8) dans le CIM-10. Il était classé comme un trouble du contrôle des impulsions dans le DSM-IV.

Description[modifier | modifier le code]

Dans son expression minimale, l'onychophagie correspond à l'utilité de régulariser l'extrémité des ongles. Cependant cette activité « hygiénique » est exagérée chez certains individus, enfants ou adultes, et peut devenir une activité compulsive et non maîtrisable, aboutissant à la détérioration plus ou moins grave de l'extrémité des doigts ainsi que de l'éponychium. L'onychophagie s'étend très souvent à la peau qui avoisine l'ongle.[réf. nécessaire]

Il s'agit d'un acte automutilateur, répondant à une très forte anxiété [réf. nécessaire].

L'onychophagie peut aussi être responsable des malformations dentaires, puisqu'en se rongeant les ongles, les dents connaissent plusieurs petites lésions.[réf. nécessaire]

Conception psychanalytique[modifier | modifier le code]

Cette activité compulsive peut être liée à des pulsions orales sadiques, pulsions se retournant contre le corps propre du sujet.[réf. nécessaire]

Les solutions à cette pratique sont multiples, mais la volonté personnelle reste la meilleure.

Parmi ces solutions :

  • vernis amer
  • pose de faux ongles
  • hypnose

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :