Drouais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Drouais (homonymie).
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir Droué.

Drouais
Image illustrative de l’article Drouais
Polissoirs d'Abondant, en forêt de Dreux.

Subdivision administrative Centre-Val de Loire
Île-de-France
Subdivision administrative Eure-et-Loir,
Yvelines
Villes principales Dreux, Anet,
Houdan
Relief Collines, plateaux, vallées
Production céréales (64 %), colza
Régions et espaces connexes Vexin, Beauce,
Perche, Hurepoix,
Thymerais

Le Drouais (nommé également Dreugésin, en latin Darocassinus, Dorcassinus, Drocassinus, Drocensis ou Drocassensis) est une région naturelle de France située au nord de l'Eure-et-Loir, s'étendant dans une moindre mesure dans les Yvelines. Ouvert aux influences de la Normandie, de la Beauce et de l'Île-de-France, il constitue une zone de transition au même titre que son voisin de l'ouest, le Thymerais. Historiquement, le Drouais fait partie de l'Île-de-France, à l'instar de Nogent-le-Roi ou de Maintenon. Il constitua rapidement une terre stratégique dans les conflits opposant les rois de France aux ducs de Normandie. Aujourd'hui, il s'agit toujours d'un territoire fortement lié à la région parisienne, en particulier au département limitrophe des Yvelines : une partie des communes qui le composent se situe dans l'aire urbaine de Paris.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé au nord-est du département, aux confins de la Normandie et de l'Île-de-France, le Drouais est l'une des régions naturelles qui composent l'Eure-et-Loir avec le Thymerais, la Beauce, le Dunois et le Perche. Cette région occupe grossièrement les alentours de Dreux, aux confluents de l'Avre, de la Blaise et de l'Eure, ainsi que les terres d'Eure-et-Loir située à l'est de l'Eure et à l'ouest des Yvelines, avec notamment le Pays houdanais. Le Drouais dans les Yvelines représente 25 429 ha[1] soit près de 11 % de la superficie des Yvelines.

Le Drouais est constitué d'un ensemble de vallées creusées dans des plateaux calcaires par l'Eure et ses affluents l'Avre, la Blaise et la Vesgre. Des coteaux de craie apparaissent en bien des endroits et rappellent la Normandie toute proche, impression renforcée par l'existence au XXe siècle de plantations de pommiers et de fromageries (la Feuille de Dreux est un fromage fabriqué dans cette région). Son étendue est relativement stable depuis le milieu du Moyen Âge, et peut-être antérieurement[2].

À 34 km de Chartres et à 80 km de Paris, sa capitale, Dreux, occupe une position stratégique qui en fait un carrefour routier très fréquenté et une étape entre la Basse-Seine et les pays de la Loire.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

  • L'Avre (rivière de Normandie), affluent de l'Eure, qui prend sa source dans le Perche et qui sert de frontière sud à la Normandie
  • La Blaise (affluent de l'Eure), affluent de l'Eure, qui traverse sur 49 km le Thymerais
  • L'Eure (rivière), affluent direct de la Seine en rive gauche
  • Le Blérat, petite rivière, affluent de l'Eure
  • La Vesgre, affluent de rive droite de l'Eure, qui traverse sur 46 km les Yvelines et l'Eure-et-Loir
  • La Drouette, affluent de la rive droite de l'Eure, qui traverse sur 40 km les Yvelines et l'Eure-et-Loir

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Drouais aurait correspondu au territoire des Durocasses, peuple gaulois dépendant des Carnutes. On ne sait rien de Dreux et du Drouais à l'époque gauloise, la présence de « druides » sont des inventions de l'époque moderne. Le Drouais serait devenu pagus à l'époque romaine, mais ce ne sont que des suppositions à partir de la situation postérieure. Des traces d'habitation romaine ont été découverts à Dreux et le confluent de la Blaise et de l'Eure, mais aucune étude n'a localisé une ville ou un castellum gallo-romains. Les sources romaines indiquent une ville nommée Durocassio[3] ou Durocassi[4], nom du peuple gaulois, que les érudits du XIXe siècle expliquait être constitué de Duro signifiant forteresse et de Cassis ou Cassio signifiant guerriers[5]. La position stratégique de la ville permit à ses seigneurs de former dès le XIe siècle le comté de Dreux et d'entretenir des relations étroites avec les premiers rois de France[6]. Tout comme le Thymerais, il devint rapidement une terre stratégique dans les conflits opposant les rois de France aux ducs de Normandie. L'histoire régionale se confond dès lors avec l'histoire de la ville de Dreux.

Administration et intercommunalité[modifier | modifier le code]

D'un point de vue administratif[7], le Drouais appartient à l'Arrondissement de Dreux et s'étend grossièrement sur les cantons de Dreux Ouest, Dreux sud, Dreux est en totalité ainsi que sur celui d'Anet. Outre le nord-est du département d'Eure-et-Loir, le Drouais s'étend également sur les Yvelines dans la partie sud du canton de Bonnières-sur-Seine, dans la zone de l'ancien canton de Houdan ainsi que de Bréval.

Le Drouais ainsi que la partie nord du Thymerais sont couverts depuis le par la Communauté d'agglomération du Pays de Dreux.

Elle a repris les compétences de l'ancien syndicat mixte du Pays Drouais ainsi que de plusieurs communautés de communes ou d'agglomération antérieures :

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Naturel[modifier | modifier le code]

La forêt de Dreux en automne à Sorel-Moussel.
  • la Forêt de Dreux qui couvre 3 300 hectares dans le nord du département d'Eure-et-Loir.

Néolithique[modifier | modifier le code]

Antique[modifier | modifier le code]

Religieux[modifier | modifier le code]

Militaire[modifier | modifier le code]

Civil et industriel[modifier | modifier le code]

Gastronomique[modifier | modifier le code]

Feuille de Dreux.
  • la Feuille de Dreux, fromage à base de lait de vache demi-écrémé, à pâte molle et croûte fleurie.

Médias[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Petit Futé Yvelines, Par Sigrid Gauthey, Carla Ferrand, Sophie Da Costa, Stéphane Bessac
  2. Dictionnaire topographique du département d'Eure-et-Loir..., Numéro 6, Volume 9 Par Lucien Merlet, Société archéologique d'Eure-et-Loir, Chartres
  3. Table de Peutinger (début du IIIe siècle après J.-C.)
  4. D'après l'Itinéraire d'Antonin (fin du IIIe siècle)
  5. Dictionnaire topographique département d'Eure-et-Loir ..., Numéro 6, Par Lucien Merlet
  6. La grande encyclopédie : inventaire raisonné des sciences, des lettres et des arts. Tome 14 / par une société de savants et de gens de lettres ; sous la dir. de MM. Berthelot, Date d'édition : 1885-1902, P1083
  7. Carte interactive des divisions administratives du département d'Eure-et-Loir Conseil Général d'Eure-et-Loir
  8. Notice no PA00096952, base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. Notice no PA00097216, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. Notice no PA00097217, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. Notice no PA00096971, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. Notice no PA00096987, base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. Notice no PA00099459, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. Notice no PA00097097, base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. Notice no PA00097098, base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. Notice no PA00097196, base Mérimée, ministère français de la Culture
  17. Notice no PA00096957, base Mérimée, ministère français de la Culture
  18. Notice no PA28000030, base Mérimée, ministère français de la Culture
  19. Notice no PA00096986, base Mérimée, ministère français de la Culture
  20. Notice no PA00097162, base Mérimée, ministère français de la Culture
  21. Notice no PA00097078, base Mérimée, ministère français de la Culture
  22. Notice no PA00099461, base Mérimée, ministère français de la Culture
  23. Notice no PA00097261, base Mérimée, ministère français de la Culture
  24. Notice no PA00097197, base Mérimée, ministère français de la Culture
  25. Notice no PA00097202, base Mérimée, ministère français de la Culture
  26. Notice no PA00096955, base Mérimée, ministère français de la Culture
  27. Notice no PA00096950, base Mérimée, ministère français de la Culture
  28. Notice no PA00097215, base Mérimée, ministère français de la Culture
  29. Notice no PA28000036, base Mérimée, ministère français de la Culture
  30. Notice no PA00099460, base Mérimée, ministère français de la Culture
  31. Notice no PA00096970, base Mérimée, ministère français de la Culture
  32. Notice no PA00097100, base Mérimée, ministère français de la Culture
  33. Notice no PA00097099, base Mérimée, ministère français de la Culture
  34. Notice no PA28000003, base Mérimée, ministère français de la Culture
  35. Notice no PA28000007, base Mérimée, ministère français de la Culture
  36. Notice no PA28000008, base Mérimée, ministère français de la Culture
  37. Notice no PA28000025, base Mérimée, ministère français de la Culture
  38. Notice no PA28000001, base Mérimée, ministère français de la Culture
  39. Notice no PA00096951, base Mérimée, ministère français de la Culture
  40. Notice no PA00097203, base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]