Lycée de la défense

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En France, un lycée de la défense (anciennement lycée militaire) désigne une école militaire d'enseignement secondaire. Ces lycées sont les successeurs des écoles militaires préparatoires, puis des collèges militaires. Il en existe six en France, répartis entre les trois armées. Ils accueillent, chaque année, environ 4 000 élèves en internat, de la classe de 6e (Autun et Grenoble) jusqu’aux classes préparatoires aux grandes écoles militaires (surnommées « corniches » ou flottes).

Ces lycées accueillent des élèves originaires de toutes les régions françaises, de l'outre-mer et de l'étranger, dont les parents sont au service de l'État. Plus de 70 % des places offertes sont réservées aux enfants de militaires d'active ou de réserve[1].

Depuis le décret du [2], le terme « lycée de la défense » remplace le terme « lycée militaire » qui désignait auparavant ces établissements.

Avec un encadrement et des locaux financés sur le budget du ministère de la Défense, ces établissements dispensent un enseignement général à l'instar des autres lycées, sans enseignement militaire spécifique et sous le contrôle de l'Éducation nationale.

Vocation[modifier | modifier le code]

Les lycées de la défense ont aujourd'hui une double vocation :

Aide apportée aux familles[modifier | modifier le code]

Les lycées de la Défense permettent aux enfants qui y sont scolarisés, notamment des enfants de militaires, d'agents du Ministère de la Défense et de fonctionnaires, d'avoir une éducation stable malgré la mobilité importante de leurs parents en leur offrant un enseignement de qualité et un système d'internat.

Les lycées de la Défense sont réservés aux enfants de nationalité française. Toutefois, les enfants de militaires de nationalité étrangère servant ou ayant servi dans les armées françaises peuvent demander à être admis dans les classes de l'enseignement du second degré. Le régime d'accès pour les classes de l'enseignement du second degré est celui de l'aide à la famille. Au titre de ce régime, un arrêté du Ministre de la Défense fixe les catégories d'ayant droit et le contingent minimal d'admissions réservé aux enfants de militaires. Les admissions dans les lycées de la Défense sont prononcées chaque année par décision du Ministre de la Défense, sur proposition d'une commission de classement qui tient compte :

  • Du dossier individuel des candidats
  • Des notes obtenues à l'examen annuel d'entrée lorsqu'il est requis
  • De la situation de famille dans des conditions fixées par arrêté du ministre de la défense.

Des élèves étrangers, n'appartenant pas à une catégorie d'ayants droit, peuvent être admis dans la limite de 3 % des élèves admis chaque année. Dans les faits, une priorité est accordée aux pupilles de la nation et aux enfants de militaires à l'étranger, sous réserve d'avoir réussi l'examen d'entrée.

Préparation au recrutement des officiers de carrière[modifier | modifier le code]

Les lycées de la défense, grâce à leur classes préparatoires spécifiques intégrées, préparent également aux concours d'entrée aux grandes écoles militaires suivantes :

Ces classes préparatoires sont ouvertes aux candidats et candidates de nationalité française souhaitant préparer le concours d'entrée à ces grandes écoles.

Néanmoins, depuis la mise en place de la banque de notes commune à Saint-Cyr, à l'École de l'Air et à l'ENSTA Bretagne au sein des Concours communs polytechniques et à l'École Navale au sein de la banque Centrale-Supélec à partir de 2011, ce qui marque la fin de la spécificité de leurs épreuves, les classes préparatoires des lycées de la défense se retrouvent mises en concurrence avec les classes préparatoires des lycées civils et ont, de ce fait, perdu une partie de leur attrait et de leur intérêt. L'ENSTA Bretagne devrait passer sur la banque Mines-Pont à partir de 2012[3].

Liste des lycées par armée[modifier | modifier le code]

Lycées de l’armée de terre[modifier | modifier le code]

Lycée de la marine nationale[modifier | modifier le code]

Lycée de l’armée de l'air[modifier | modifier le code]

Tournois inter-lycée de la Défense[modifier | modifier le code]

Le tournoi inter-lycées de la Défense (TILD), anciennement tournoi inter-lycées militaires (TILM) est un tournoi sportif créé en 1986 ; la première édition a alors lieu au lycée militaire de Saint-Cyr, pour le tricentenaire de la fondation de l'institution par Madame de Maintenon. Il est à noter qu'il avait déjà existé, entre 1972 et 1980 un tournoi inter-collèges militaires.

Participants et épreuves[modifier | modifier le code]

Les élèves des six lycées de la Défense participent chaque année à ce tournoi, organisé à chaque fois dans un lycée différent. À l'origine, le tournoi ne comprenait que les lycées de l'armée de terre, jusqu'à ce qu'en 1991, le lycée de Grenoble et, en 1993, le lycée naval de Brest, rejoignent le tournoi. Chaque lycée compose une équipe composée de 40 élèves filles et garçons, dont chacun participe à un sport individuel et un sport collectif.

Il existe trois catégories d'épreuves, bien qu'il existe des épreuves d'escrime et en 2000 une épreuve de voile. En 1989, l'épreuve de sport collectif féminin, passe du basketball au volleyball[4] :

  • sports collectifs : football, rugby à 7, handball, volley ball féminin[5]
  • athlétisme : filles (80 mètres, 1500 mètres), garçons (100 mètres, 3000 mètres, 4 fois 100 mètres, saut en hauteur, saut en longueur, lancer de poids, lancer de javelot)[5]
  • natation : filles (100 mètres nage libre), garçons (100 mètres nage libre, 100 mètres brasse, 100 mètres dos, 100 mètres dos et mixte, 10 fois 50 mètres)[5]
  • badminton (à partir de l'année 2014)

Palmarès[modifier | modifier le code]

Année Lycée organisateur Vainqueur[4],[6]
1986 Lycée militaire de Saint-Cyr Saint-Cyr
1987 Lycée militaire d'Autun Saint-Cyr
1988 - -
1989 Lycée militaire d'Aix-en-Provence Saint-Cyr
1990 Autun Saint-Cyr
1991 Prytanée national militaire Saint-Cyr
1992 École de Grenoble-Montbonnot Saint-Cyr
1993 Saint-Cyr Prytanée
1994 Lycée naval de Brest Aix
1995 - -
1996 Grenoble Saint-Cyr
1997 Aix Saint-Cyr
1998 Autun Aix
1999 Prytanée Saint-Cyr
2000 Brest Saint-Cyr
2001 Saint-Cyr Saint-Cyr
2002 Grenoble Saint-Cyr
2003 Aix Aix
2004 Autun Saint-Cyr
2005 Brest Aix
2006 Prytanée Aix
2007 Saint-Cyr Saint-Cyr
2008 Grenoble Saint-Cyr
2009 Aix Saint-Cyr
2010 Autun Saint-Cyr
2011 Brest Saint-Cyr
2012 Prytanée Saint-Cyr
2013 Saint-Cyr Saint-Cyr

Listes des Lycée militaires préparatoires ayant existé[modifier | modifier le code]

En France:

En Algérie française:

Des lycées militaires ont aussi été créés en Afrique noire française et en Indochine française

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : site officiel du COFAT = Commandement des Organismes de Formation de l'Armée de terre.
  2. Décret no 2006-246 du 1er mars 2006
  3. http://www.ensta-bretagne.fr/index.php/actualite/l-ensieta-devient-l-ensta-bretagne/
  4. a et b Journal L'Aiglon, septembre 2001, n°94.
  5. a, b et c http://coldo.perso.sfr.fr/CSports.htm
  6. http://vdz-750212.amen-pro.com/Accueil/Agenda/Actualitestild.htm

Liens externes[modifier | modifier le code]