École de Brienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
École de Brienne
Muse brienne le chateau.jpg

Le bâtiment de l’ancienne école militaire de Brienne, aujourd’hui reconvertie en musée.

Présentation
Type
Couvent, académie militaire (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Géographie
Pays
Région
Département
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de l’Aube
voir sur la carte de l’Aube
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

À l’origine, un couvent de Minimes destiné à l’éducation des enfants du pays de Brienne-le-Château, cet établissement fut converti en collège en 1730. En 1774, le zèle des moines, soutenu de la protection de l’archevêque de Toulouse et de celle de son frère, le ministre, leur permit de donner plus d’étendue à l’enseignement. En 1776, le gouvernement fit choix de ce collège pour y établir une succursale de l’École militaire de Paris.

L’école militaire de Brienne fut supprimée en 1790 ; les bâtiments en furent vendus aux enchères et démolis, mais le château bâti par Louis-Marie-Athanase de Loménie, comte de Brienne, ministre de la guerre sous Louis XVI, n’a rien perdu de sa magnificence.

Le plus célèbre pensionnaire est Napoléon Bonaparte. Entré à cette école peu avant ses dix ans, en avril 1779, il y resta cinq années, jusqu’au 17 octobre 1784, après y avoir passé près de cinq ans et demi. Plus tard, son frère Lucien y fut également admis.

Lorsque, le 29 janvier 1814, la ville de Brienne fut le théâtre d’une bataille suivie d’un incendie qui en fit un monceau de cendres, Napoléon promit de rebâtir la ville, d’acheter le château, d’y fonder une résidence impériale et une école militaire. À Sainte-Hélène, il disposa par son testament, « qu’un million serait prélevé sur son domaine privé pour la ville de Brienne, et que deux cent mille francs seraient distribués aux habitants de Brienne qui avaient le plus souffert. »

Par arrêté du 29 juin 1933, les bâtiments de l'ancienne école militaire sont classés au titre des monuments historiques[1].

Anciens élèves de Brienne[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ch. Vinot, Notice historique sur l'ancienne Ecole militaire de Brienne et le séjour de Napoléon Ier dans cette école, Troyes, impr. de Brunard, , 9 p. (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]