Campus France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Campus France est un organisme public créé en 2010 dans le but de promouvoir à l'étranger le système d'enseignement supérieur et de formation professionnelle français. Il gère la plateforme « Études en France » qui recueille les vœux des candidats étrangers et les réponses des établissements français.

Présentation[modifier | modifier le code]

Campus France est placé sous la tutelle conjointe du ministre des Affaires étrangères et du ministre chargé de l'Enseignement supérieur. Campus France a pour missions :

  • la valorisation et la promotion à l'étranger du système d'enseignement supérieur et de formation professionnelle français, y compris par le suivi régulier des ressortissants étrangers ayant accompli tout ou partie de leur cursus dans le système français d'enseignement ou le réseau d'enseignement français à l'étranger ;
  • l'accueil des étudiants et chercheurs étrangers, y compris l'aide à la délivrance des visas et l'hébergement, en appui aux universités, aux écoles et aux autres établissements d'enseignement supérieur et de recherche, ainsi qu'aux collectivités territoriales ;
  • la gestion de bourses, de stages et d'autres programmes de la mobilité internationale des étudiants et des chercheurs ;
  • la promotion et le développement de l'enseignement supérieur dispensé au moyen des nouvelles technologies de l'information et de la communication.

Campus France répond aux besoins exprimés par le réseau diplomatique à l'étranger. Il collabore avec les organisations internationales et européennes, les collectivités territoriales, les universités, les écoles et les autres établissements d'enseignement supérieur et de recherche et les organisations concernées, ainsi qu'avec des partenaires publics et privés. Pour l'accomplissement de ses missions, Campus France peut faire appel au réseau diplomatique à l'étranger, sous l'autorité des chefs de mission diplomatique, et aux établissements placés sous leur autorité ou qui sont liés par convention aux missions diplomatiques.

Histoire[modifier | modifier le code]

Campus France est un établissement public à caractère industriel et commercial français, créé par la loi no 2010-873 du 27 juillet 2010 relative à l'action extérieure de l'État, qui a pour but de valoriser et de promouvoir à l'étranger le système d'enseignement supérieur et de formation professionnelle français. Campus France est issu du regroupement de trois structures [1],[2] :

  • le GIP ÉduFrance, créé en 1998[3], qui avait déjà pris le nom de Campus France lors d'une réforme intermédiaire inaboutie en 2007 ;
  • l'association ÉGIDE (opérateur de séjours et bourses pour les étudiants et stagiaires étrangers en France et de mobilités, missions, invitations et bourses de haut niveau pour des universitaires et chercheurs étrangers) issue en 1991 de la transformation du Centre international des étudiants et stagiaires (CIES) et de l'absorption de l’Association pour l’accueil des personnalités étrangères (APAPE)[4] ;
  • le secteur des affaires internationales du CNOUS (qui exerçait les mêmes opérations).

Plateforme « Études en France »[modifier | modifier le code]

Logo de la plateforme Web consacrée au choix de formation par les étudiants étrangers
Logo de la plateforme Web consacrée au choix de formation par les étudiants étrangers

« Études en France » est un site web créé en octobre 2015[5] et destiné à recueillir et gérer les vœux d'affectation des étudiants étrangers dans l'enseignement supérieur public français. Équivalent de Parcoursup et Trouvermonmaster.gouv.fr pour les étudiants étrangers, le site Web se confond avec la procédure du même nom ("Études en France"), dont il est la pierre angulaire (tous les consulats concernés ainsi que tous les établissements d'enseignement supérieur renvoient vers ce site pour traiter les demandes). Seule plateforme officielle non commerciale, le site "Études en France" est cité, malgré tout, par ses concurrents nombreux[6],[7],[8]. La liste des institutions partenaires d'enseignement supérieur[9] comprend 68 universités, 5 instituts catholiques, 2 universités de technologie, 1 centre universitaire de formation et de recherche, 134 écoles d’ingénieur (grandes écoles, cdefi/cge), 20 écoles nationales supérieures d’architecture, 3 écoles d’art, 13 écoles rattachées à des universités, 13 écoles du groupement Polytech, 1 école consulaire, 23 établissements de français langue étrangère (FLE).

La procédure d'inscription en France des candidats étrangers qui souhaitent s'inscrire en licence (sauf 1re année), master, doctorat peut se faire directement auprès de l'établissement concerné. La procédure "Études en France" vise à la faciliter, en particulier pour la délivrance du visa.

Le site Web « Études en France » est conçu pour:

  • les candidats non ressortissants de l’Union européenne
  • qui résident dans l'un des 41 pays partenaires (Algérie, Argentine, Bénin, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Chili, Chine, Colombie, Comores, Congo, Corée du Sud, Côte d'Ivoire, Djibouti, Égypte, États-Unis, Gabon, Guinée, Inde, Indonésie, Iran, Japon, Koweit, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Mexique, Pérou, République démocratique du Congo, Russie, Sénégal, Singapour, Taïwan, Togo, Tunisie, Turquie, Vietnam)
  • qui souhaitent une pré-inscription auprès de l'une des 283 universités et écoles partenaires
  • qui ont besoin d'un visa (dont la demande est facilitée par la procédure)

Des frais s'appliquent. Un entretien avec les autorités consulaires est parfois demandé.

Le site est soutenu par plusieurs administrations françaises (Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, Ministère de la culture, Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche) et plusieurs organismes étatiques ou para-étatiques (ONISEP, Conférence des présidents d'université, Conférence des grandes écoles, Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieur, Alliance française, Institut français, Centre international d'études pédagogiques).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Campus France fait fuir les étudiants étrangers qu'elle est censée attirer », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. Yann Galut, Rapport d'enquête sur l'exil des forces vives de France (lire en ligne), p. 60
  3. « Le GIP EduFrance et l’accueil des étudiants étrangers en France (Référé du 23 juin 2005) », sur ccomptes.fr,
  4. http://www.senat.fr/rap/a09-237/a09-2376.html
  5. « Wayback Machine », (consulté le 23 avril 2018)
  6. « Venir étudier en France : quelles démarches ? | APRIL International », sur APRIL International (consulté le 26 avril 2018)
  7. « La procédure Campus France de A à Z Archives | Etudes En France », sur Etudes En France (consulté le 26 avril 2018)
  8. « Suivre ses études en France - Ce qu'il faut savoir », ACS - Conseils pour voyageurs et expatriés,‎ (lire en ligne, consulté le 26 avril 2018)
  9. « Études en France - Liste des établissements connectés au 1er avril 2018 », sur campusfrance.org