Diplôme d'État de masseur-kinésithérapeute

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Diplôme d'État de masseur-kinésithérapeute
Image illustrative de l’article Diplôme d'État de masseur-kinésithérapeute
Certification du Ministère de l'Enseignement Supérieur garantissant son contrôle et l'authenticité du diplôme.
Pays Drapeau de la France France
Établissements IFMK
Direction Ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale
Sélection
Diplômes requis Bac + 0 (niveau 4)
Accès Baccalauréat
Diplôme
Durée de la formation 4 ans
Diplôme délivré Diplôme d'État de masseur-kinésithérapeute
Niveau du diplôme
au RNCP
Bac + 5 (niveau 7)
Grade Master
Débouchés
Profession Masseur-kinésithérapeute

Le diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute forme à la réalisation d'actes de rééducation, d'électro-physiothérapie ou de massage, manuels ou aidés d'appareils adaptés[1].

Diplôme[modifier | modifier le code]

L'admission est réservée aux étudiants ayant validé une première année de licence STAPS, de licence Sciences et vie de la terre, ou d'une licence avec un parcours "Accès santé" ; ou le parcours spécifique "accès santé". Dans le cadre d'un projet thérapeutique, le futur "kiné" intervient pour prévenir ou limiter les conséquences fonctionnelles, physiques du début de la maladie jusqu'à la réinsertion[2].

L'évaluation de l'élève se fonde également sur la prise en charge des troubles de l'appareil locomoteur, respiratoire, cardio-vasculaire, digestif ou génito-urinaire[3]. En 2021, 2 789 d'étudiants sont admis en 1re année de préparation du DE masseur-kinésithérapeute au niveau national. La durée totale des études est de 5 ans (1 année de sélection et 4 ans de préparation au diplôme d’État)[4].

Programme et épreuves[modifier | modifier le code]

Voici la liste des matières évalués durant les 4 ans de formation du DE[5]:

  • Santé publique ;
  • Sciences humaines et sciences sociales ;
  • Sciences biomédicales
  • Sciences de la vie et du mouvement (anatomie, physiologie, cinésiologie) ;
  • Sémiologie, physiopathologie et pathologie du champ musculosquelettique ;
  • Théories, modèles, méthodes et outils en kinésithérapie ;
  • Évaluation, techniques et outils d'intervention dans les principaux champs d'activité ;
  • Méthodes de travail et méthodes de recherche ;
  • Langue anglaise professionnelle ;
  • Démarche et pratique clinique : élaboration du raisonnement professionnel et analyse réflexive ;
  • Formation à la pratique masso-kinésithérapique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Kinésithérapeute », sur CIDJ (consulté le )
  2. « Les diplômes », sur Ordre des masseurs-kinésithérapeutes (consulté le )
  3. « Les formations paramédicales sur concours après le bac », sur L'Etudant (consulté le )
  4. « Diplôme d'Etat de masseur kinésithérapeute », sur www.onisep.fr (consulté le )
  5. « Diplôme d'Etat de masseur kinésithérapeute », sur www.orientation.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]