Certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement du second degré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Capes.

Le certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré (CAPES) est un diplôme professionnel du ministère français de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, qui sanctionne cinq années d'études après le baccalauréat. Il est délivré aux candidats qui, après avoir réussi les épreuves d’un concours de recrutement (externe, interne ou troisième concours), ont été admis à l'examen de qualification professionnelle.

Depuis 2010, les professeurs certifiés doivent valider simultanément les épreuves du CAPES et un diplôme de master. Ils sont ensuite fonctionnaires stagiaires une année (règle générale appliquée à l'ensemble des fonctionnaires).

Le CAPES permet d'enseigner au collège et au lycée d'enseignement général et technique (y compris en BTS), ainsi que parfois en université (statut des PRCE). Pour les besoins du service, il peut être demandé aux professeurs certifiés d'effectuer une partie de leur service en lycée professionnel. Le certificat d'aptitude aux fonctions d'enseignant du second degré dans les établissements d'enseignement privé sous contrat est l’équivalent du CAPES pour enseigner dans le privé sous contrat.

Historique[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2016).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le CAPES a été créé en 1950 pour le recrutement des professeurs des collèges et lycées généraux et techniques publics. Il succède au certificat d'aptitude à l'enseignement dans les collèges (CAEC) créé en 1941 (les « collèges » conduisaient alors jusqu'au baccalauréat, en parallèle des lycées d'État).

Il concerne alors les disciplines suivantes :

  • arts plastiques ;
  • éducation musicale et chant choral ;
  • philosophie ;
  • lettres modernes ;
  • lettres classiques ;
  • histoire-géographie ;
  • langues vivantes (allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, hébreu, italien, néerlandais, portugais, russe) ;
  • mathématiques ;
  • physique-chimie ;
  • sciences économiques et sociales ;
  • sciences de la vie et de la terre ;
  • éducation physique et sportive.

Le CAPES de documentation a été créé en 1989 par Lionel Jospin, alors ministre de l’Éducation nationale, pour le recrutement des professeurs documentalistes.

Le CAPES Coordination Pédagogique et Ingénierie de la Formation a été créé en 2000 par Michel Sapin, ministre de la Fonction publique et de la Réforme de l'État (2000-2002) dans le gouvernement Lionel Jospin.

1991-2009[modifier | modifier le code]

De 1991 à 2009, l’obtention du certificat s'est faite en deux ans après la licence :

  • à l'issue d'une première année d'IUFM, la réussite au concours externe (ouvert aux titulaires d'un diplôme de niveau bac+3).
  • une seconde année d'IUFM, associant formation en IUFM (environ deux jours par semaine) et « stage de responsabilité » face à des classes (de 4 h à 6 h de cours par semaine jusqu'en juin 2006, puis de 6 h à 8 h de cours par semaine à partir de la rentrée 2006).

Un jury académique (présidé par le recteur) délivrait l'examen de qualification professionnelle, qui validait pleinement le certificat d'aptitude (CAPES) et permettait la titularisation dans le corps des professeurs certifiés.

Depuis 2010[modifier | modifier le code]

Les candidats du concours doivent à présent obtenir un master pour valider leur CAPES. Les deux formations sont simultanées. Après son année de stage, le professeur a donc un niveau bac +5.

Le CAPES de lettres classiques est supprimé en 2013, et fusionné avec le CAPES de lettres modernes pour donner le CAPES de lettres.

Le Ministère de l'éducation nationale a annoncé en 2014 la création d'une option informatique au CAPES externe et au CAFEP-CAPES de mathématiques à compter de la session 2017 du concours[1].

À l'occasion de son déplacement au Japon, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'éducation nationale, annonce en 2016 la création d'un CAPES de japonais[2].

Concours[modifier | modifier le code]

On distingue un concours interne, un concours externe, et un troisième concours.

Condition pour passer le concours[modifier | modifier le code]

Pour se présenter au concours externe, il faut justifier, au minimum, d’un inscription en première année de master ou d’une équivalence reconnue[3].

Le concours interne concerne les fonctionnaires, les enseignants non titulaires ou les assistants d’éducation[4] ayant au moins trois années d'ancienneté dans la fonction publique.

Sections[modifier | modifier le code]

Les concours sont organisés en plusieurs sections[5].

Section postes offerts en 2016[6]
au concours externe au concours interne au troisième concours
Arts plastiques 242 52 0
Documentation 252 63 25
Éducation musicale et chant choral 165 26 0
Histoire et géographie 700 65 0
Langue corse 1 0 0
Langue des signes française 2 0 2
Langues régionales :
  • basque
  • breton
  • catalan
  • créole
  • occitan-langue d'oc
  • 3
  • 4
  • 3
  • 6
  • 6
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Langues vivantes étrangères :
  • allemand
  • anglais
  • arabe
  • chinois
  • espagnol
  • hébreu
  • italien
  • néerlandais
  • portugais
  • russe
  • 325
  • 1225
  • 4
  • 16
  • 462
  • 0
  • 35
  • 2
  • 4
  • 0
  • 31
  • 149
  • 0
  • 6
  • 25
  • 0
  • 6
  • 0
  • 0
  • 3
  • 24
  • 79
  • 0
  • 0
  • 38
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Lettres :
  • 230
  • 1316
  • 17
  • 111
  • 0
  • 41
Mathématiques 1440 187 100
Philosophie 110 17 0
Physique et chimie 302 12 0
Sciences de la vie et de la Terre 420 42 0
Sciences économiques et sociales 120 18 0
Tahitien 1 0 0
Total 7 416 830 309

Épreuves[modifier | modifier le code]

Le concours se décompose en deux parties. Les épreuves écrites déterminent quels candidats sont « admissibles » (c’est-à-dire autorisés à passer les épreuves orales). Puis les épreuves orales décident de l’admission définitive.

Chaque année le ministre chargé de l'éducation, après avis conforme du ministre chargé de la fonction publique fixe, pour chaque discipline, le nombre de postes mis au concours[7]. Ces nombres sont très variables d’une discipline à l’autre et peuvent fluctuer d'une année à l’autre. Les jurys, dans chaque discipline, sont souverains et décident des barres d’admissibilité et d’admission. Les jurys sont composés d’inspecteurs généraux de l'éducation nationale, d’inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux, de membres des corps enseignants de l'enseignement supérieur et de professeurs agrégés et certifiés[8].

Année de formation et titularisation[modifier | modifier le code]

Les candidats reçus au concours sont nommés fonctionnaires stagiaires et affectés pour la durée du stage dans une académie par le ministre chargé de l’Éducation. Le stage dure un an et alterne la mise en situation professionnelle dans un établissement scolaire et des périodes de formation au sein de l’établissement d'enseignement supérieur[9].

A l’issue du stage, la titularisation est prononcée par le recteur de l’académie dans le ressort de laquelle le stage est accompli, sur proposition du jury[10].

Le certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré est délivré aux candidats qui ont subi avec succès les épreuves et ont accompli le stage[11].

Sources[modifier | modifier le code]

  1. http://www.education.gouv.fr/cid48722/session-2017-creation-d-une-option-informatique-au-capes-externe-de-mathematiques.html
  2. http://www.education.gouv.fr/cid102039/najat-vallaud-belkacem-annonce-la-creation-du-capes-externe-de-japonais-a-l-occasion-de-son-deplacement-au-japon.html
  3. Article 8 du décret du 4 juillet 1972
  4. Article 9 du décret du 4 juillet 1972
  5. Article 1 de l’arrêté du 19 avril 2013 fixant les modalités d'organisation des concours du certificat d'aptitude au professorat du second degré
  6. « Les postes offerts aux concours du CAPES à la session 2016 », sur www.devenirenseignant.gouv.fr
  7. Article 2 de l’arrêté du 19 avril 2013
  8. Article 4 de l’arrêté du 19 avril 2013
  9. Article 9 du décret du 4 juillet 1972
  10. Article 26 du décret du 4 juillet 1972
  11. Article 6 du décret du 4 juillet 1972

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Textes réglementaires[modifier | modifier le code]