Concours commun Mines-Ponts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section relève du guide pratique, ce qui n'est pas de nature encyclopédique (février 2017).

Vous pouvez reformuler les passages concernés, ou remplacer ce bandeau soit par {{pour Wikibooks}}, {{pour Wikiversité}}, ou {{pour Wikivoyage}}, afin de demander le transfert vers un projet frère plus approprié.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section ne s'appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires (février 2017).

Pour améliorer la vérifiabilité de l'article, merci de citer les sources primaires à travers l'analyse qu'en ont faite des sources secondaires indiquées par des notes de bas de page (modifier l'article).

Le concours Mines-Ponts est, avec ceux de Polytechnique-ESPCI-ENS, Centrale-Supélec, du concours communs polytechniques, et du concours e3a, l’un des concours pour l'entrée dans les écoles d'ingénieurs françaises (habituellement surnommées « Grandes Écoles »). Il a été créé en 1970. Il est ouvert aux élèves de Classe préparatoire aux grandes écoles et de L2 (cependant les écoles accessibles ne sont pas les mêmes selon la provenance des élèves).

Écoles[modifier | modifier le code]

Les écoles suivantes recrutent par la voie de ce concours :

Banques de notes[modifier | modifier le code]

Les épreuves du concours Mines-Ponts sont également utilisées comme banque de notes par d'autres concours :

On notera le cas particulier de Mines Saint-Etienne cycle ISMIN : il s'agit d'une formation de l'École nationale supérieure des mines de Saint-Étienne différente du cycle ICM (qui est directement sur Mines-Ponts).

Inscription[modifier | modifier le code]

  • L'inscription au concours commun Mines-Ponts entraine automatiquement l'inscription à toutes les écoles de la banque Mines-Ponts (tarif global de 265 € pour la session 2014). À l'issue des épreuves écrites, les candidats sont admissibles à toutes ces écoles s'ils franchissent une barre scientifique (la somme pondérée des notes obtenues dans les matières scientifiques doit dépasser un certain seuil) et une barre générale (idem pour toutes les notes), fixées par le jury (environ un tiers d'admissibles). Ils sont alors autorisés à subir les épreuves orales communes à l'issue desquelles ils pourront être admis dans l'une de ces écoles.
  • L'inscription en banque de notes TPE/EIVP, Télécom INT, ESIEE/ISMIN et le Concours Commun des Écoles des Mines est optionnelle et, pour certaines écoles, induit un coût supplémentaire (pour 2014 : gratuit pour TPE/EIVP, 125 € pour Télécom INT et 135 € pour les Concours Commun des Écoles des Mines). Ces écoles fixent, par banque, leurs propres barres à partir des notes obtenues par les candidats aux épreuves communes. La suite de l'admission est ainsi totalement indépendante de celle des écoles du concours commun.

Déroulement des épreuves[modifier | modifier le code]

Les épreuves écrites d'admissibilité se déroulent pendant trois jours en avril. Les épreuves orales d'admission sont réparties sur une semaine, durant les mois de juin et juillet en fonction des séries[4].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]