Classe préparatoire ENS Cachan D2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Classe préparatoire ENS Cachan D2
Image illustrative de l’article Classe préparatoire ENS Cachan D2
Certification du ministère de l'Enseignement supérieur garantissant son contrôle.
Pays France
Établissements Lycée général en CPGE
Sélection
Diplômes requis Baccalauréat général
Accès Bac + 0 (Niveau 4)
Diplôme
Durée de la formation 2 ans
Diplôme délivré Aucun
Niveau du diplôme
au RNCP
Bac + 2 (Niveau 5)
Grade Aucun
Débouchés
Diplômes accessibles Licence ou Concours de grandes écoles

La classe préparatoire ENS Cachan D2, appelée aussi classe préparatoire économie, méthodes quantitatives et gestion, prépare prioritairement au concours d'entrée en première année du département « économie et gestion » de l'École normale supérieure Paris-Saclay (ENS Paris-Saclay).

Présentation[modifier | modifier le code]

Les élèves de l'ENS Paris-Saclay se destinent "à la recherche scientifique fondamentale ou appliquée, à l'enseignement universitaire et dans les classes préparatoires aux grandes écoles ainsi qu'à l'enseignement secondaire et, plus généralement, au service des administrations de l'État et des collectivités territoriales, de leurs établissements publics ou des entreprises"[1]. De par leur qualité de fonctionnaires-stagiaires, les élèves sont dans l'obligation de préparer leur titularisation dans un corps de l'État, en général, celui des agrégés du secondaires auquel ils accèdent par concours.

Beaucoup d'entre eux choisissent de préparer en plus par la suite un doctorat du 3e cycle en vue de l'enseignement universitaire. En outre, ils peuvent choisir de préparer les concours d'accès aux autres corps généraux de l'État (via l'École nationale d'administration) ; ou aux corps techniques (Mines, Ingénieurs des Ponts, Eaux et Forêts, Administrateurs de l'INSEE) ou encore aux autres corps spécifiques (Commissariat des Armées, Affaires maritimes, Banque de France ; École nationale de la magistrature, ou École des hautes études en santé publique). À cette fin, ils peuvent suivre les cours de l'IEP de Paris en parallèle de leur cursus.

Le concours d'entrée au département d'économie et gestion de l'ENS Paris-Saclay est sélectif, puisqu'en moyenne 28 places y sont ouvertes[2] pour un nombre de candidats supérieur à 400.

Particularités[modifier | modifier le code]

La prépa ENS Cachan D2 a la particularité de combiner les cours de la classe préparatoire avec ceux de l'Université. Les étudiants préparent les deux premières années de licence d'économie et gestion ou de mathématiques et informatique appliquées et sciences humaines et sociales (MIASHS).

Les disciplines préparées sont les mathématiques, statistiques, l'analyse monétaire et/ou la politique économique, la microéconomie, la méthodologie (culture générale) et les langues, conformément aux dispositions de l'article 12 de l'arrêté du 28 novembre 2006[3].

Le contenu pédagogique est proche de celui des prépas ECE, avec cependant une approche formalisée de l'économie.

Débouchés[modifier | modifier le code]

L'ENS Paris-Saclay est le débouché naturel de la prépa.

Néanmoins, les étudiants peuvent continuer après les deux années de classe préparatoire dans les filières sélectives des universités comme les magistères ou tout simplement en Licence.

En outre, les étudiants peuvent présenter les concours suivants :

  • Écoles de commerce : l'admissibilité à l’ENS Paris-Saclay donne une équivalence d’admissibilité à certaines écoles des concours Ecricome et Banque commune d'épreuves.
  • École nationale de la statistique et de l’analyse de l’information (Ensai)
  • École nationale des assurances (ENAss)
  • Instituts d’études politiques (IEP).
  • Université Paris-Dauphine (Magistère de gestion, Institut de gestion de patrimoine)
  • École des hautes études en sciences de l'information et de la communication (CELSA), avec un accès en L3 information et communication

Liste des lycées disposant d'une CPGE ENS Cachan D2[modifier | modifier le code]

Voici une liste, sans prétention d'exhaustivité :

  • lycée Victor-et-Hélène-Basch, à Rennes ;
  • lycée Jean-Perrin, à Marseille ;
  • lycée Ozenne, à Toulouse ;
  • lycée Gustave-Eiffel, à Bordeaux ;
  • lycée Jean-Mermoz, à Montpellier ;
  • lycée Gaston-Berger, à Lille ;
  • lycée René-Cassin, à Strasbourg ;
  • lycée Juliette-Récamier, à Lyon ;
  • lycée Turgot, à Paris ;
  • lycée Bessières-École nationale de commerce, à Paris ;
  • lycée La Hotoie à Amiens (classe fermée rentrée 2015-2016) ;
  • lycée Louise-Michel, à Bobigny ;
  • lycée André-Boulloche, à Livry-Gargan ;
  • lycée Marie-Curie, à Sceaux ;
  • lycée Marie-Curie, à Versailles ;
  • lycée Louis-Pergaud, à Besançon ;
  • lycée Gustave-Eiffel, à Dijon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources réglementaires : BO n°19 du 11 mai 1995. NOR : RESK9500107A

Articles connexes[modifier | modifier le code]