La Bastide-sur-l'Hers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Bastide.

La Bastide-sur-l'Hers
La Bastide-sur-l'Hers
Blason de La Bastide-sur-l'Hers
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Pamiers
Canton Mirepoix
Intercommunalité Pays de Mirepoix
Maire
Mandat
Jacky Barbe
2014-2020
Code postal 09600
Code commune 09043
Démographie
Gentilé Bastidiens
Population
municipale
678 hab. (2016 en diminution de 6,74 % par rapport à 2011)
Densité 142 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 57′ 24″ nord, 1° 54′ 35″ est
Altitude 438 m
Min. 428 m
Max. 721 m
Superficie 4,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : région Occitanie

Voir sur la carte administrative de région Occitanie
City locator 14.svg
La Bastide-sur-l'Hers

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
La Bastide-sur-l'Hers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Bastide-sur-l'Hers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Bastide-sur-l'Hers
Liens
Site web Site officiel
Pont La Bastide sur l'Hers 4 (Ariège).jpg
Structure de vacances. (40 gîtes)

La Bastide-sur-l'Hers (La Bastida d'Èrç en occitan languedocien) est une commune française, située dans le département de l'Ariège en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Bastidiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune des Pyrénées située dans le Massif du Plantaurel au nord-est de Lavelanet. Proche du département de l'Aude, elle fait partie du Pays des Pyrénées cathares.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La Bastide-sur-l'Hers est limitrophe de cinq autres communes.

Carte de la commune de La Bastide-sur-l'Hers et de ses proches communes.
Communes limitrophes de La Bastide-sur-l'Hers[1]
Laroque-d'Olmes Léran
La Bastide-sur-l'Hers Le Peyrat
Dreuilhe Lesparrou

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par l'Hers-Vif un affluent de l'Ariège.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 477 hectares ; son altitude varie de 428 à 721 mètres[2].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès avec l'ancienne route nationale 620 devenue (RD 620). L'ancienne ligne de Moulin-Neuf à Lavelanet est devenue une piste cyclable de Lavelanet à Moulin-neuf.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Son bâti est contigu à celui du bourg voisin du Peyrat.

Logement[modifier | modifier le code]

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Autrefois renommée pour la fabrication de la bijouterie en jais avec des mines exploitées dès le XIVe siècle, mais épuisées à la fin du XIXe, La Bastide-sur-l’Hers a acquis sa réputation avec la fabrication des peignes en corne. Le « Syndicat des ouvriers en peigne de La Bastide-sur-l’Hers » regroupa dès sa fondation en 1900 près de 800 ouvriers.

Des sources thermales à l'eau carbonatée, calcique et magnésienne ont été exploitées au hameau de Foncirgue par un petit établissement privé de 1835 aux années 1950.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 500 et 1 499 habitants, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de quinze[3],[4].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de l'arrondissement de Pamiers de la communauté de communes du Pays de Mirepoix et du canton de Mirepoix.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Depuis 1933, se sont succédé des maires PCF, fait assez rare dans ce bassin à forte identité socialiste.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1983 En cours Jacky Barbe PCF Retraité
  mars 1983   PCF  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6].

En 2016, la commune comptait 678 habitants[Note 1], en diminution de 6,74 % par rapport à 2011 (Ariège : +0,51 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
501490573566620626585673706
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
6797637748178779129659811 024
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
976951982956929880797751850
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
870796782763733674710727678
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[9] 1975[9] 1982[9] 1990[9] 1999[9] 2006[10] 2009[11] 2013[12]
Rang de la commune dans le département 31 32 27 33 32 36 37 39
Nombre de communes du département 340 328 330 332 332 332 332 332

Économie[modifier | modifier le code]

Couteau Plantaurel.

Ancien centres de production coutelière du couteau Plantaurel, du jais et du peigne en corne.

Enseignement[modifier | modifier le code]

La Bastide-sur-l'Hers compte une école primaire publique et fait partie de l'académie de Toulouse.

Santé[modifier | modifier le code]

Culture et festivité[modifier | modifier le code]

Fête locale début août, comité des fêtes, majorettes, foire.

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Collecte des déchets[13]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

La Bastide-sur-l'Hers
Blason de La Bastide-sur-l'Hers Blason Tranché de gueules et de sinople.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La halle.
  • Église Notre-Dame-de-l’Assomption, dont la clef de voûte indique 1527. Un orgue y a été installé en 2008, à la suite d'un legs anonyme au curé de la paroisse, qui en a lui-même fait don. Cet instrument, de deux claviers et pédalier, fut construit par Krischer (Rouen) en 1893.
  • Temple protestant bâti en 1826.
  • Halle de la fin du XIXe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]