Beasts of No Nation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beasts of No Nation (album).
Beasts of No Nation
Réalisation Cary Joji Fukunaga
Scénario Cary Joji Fukunaga, d'après le roman d'Uzodinma Iweala
Acteurs principaux
Sociétés de production Netflix
Red Crown Productions
Participant Media
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame de guerre
Durée 136 minutes
Sortie 2015

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Beasts of No Nation est un film américain réalisé par Cary Joji Fukunaga, sorti en 2015.

Il s'agit de l'adaptation du roman du même nom (dont le titre est lui-même tiré d'un album de Fela Kuti) publié en 2005 par l'auteur nigérian Uzodinma Iweala. Il est présenté en sélection officielle à la Mostra de Venise 2015[1] et dans divers festivals[2], et a la particularité, lors de sa sortie officielle aux États-Unis, d'avoir à la fois été projeté dans des cinémas et mis en ligne sur la plateforme de SVOD Netflix[3].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans un pays africain non-nommé (probablement le Ghana si on se réfère aux plaques d'immatriculation et au fait que les protagonistes parlent twi), Agu est rattrapé par une guerre civile qu'il ne comprend pas. Devenu orphelin, il est happé par la guerre, qui le transforme en enfant soldat sous les ordres d'un charismatique et psychotique commandant d'une armée rebelle.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Idris Elba (VF : Frantz Confiac) : le Commandant
  • Abraham Attah : Agu
  • Emmanuel Nii Adom Quaye : Strika
  • Ama K. Abebrese : la mère
  • Richard Pepple : le père Friday
  • Francis Weddey : le grand frère
  • Opeyemi Fagbohungbe : le sergent Gaz
  • Andrew Adote : le deuxième lieutenant
  • Jude Akuwudike : le Supreme Commander Dada Goodblood
  • Kurt Egyiawan (vf : Jean-Michel Vaubien) 2nd du Commandant

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a été bien accueilli par la critique. Il totalise 91 % de critiques positives sur l’agrégateur Rotten Tomatoes, le consensus du site étant « Beasts of No Nation résulte de l'association entre le scénariste-réalisateur Cary Fukunaga et d'une talentueuse distribution pour nous offrir un film lucide et sans compromis sur les coûts humains d'une guerre absurde, sans se départir d'un soupçon d'espoir »[5]. Le film affiche également un score de 79/100 sur Metacritic[6].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Camillo De Marco, « Venezuela gets the Golden Lion for the first time », Cineuropa, (consulté le 17 octobre 2015)
  2. a b et c (en) « Beasts of No Nation », TIFF (consulté le 17 octobre 2015)
  3. (en) Mike Fleming Jr, « Netflix Dates First Feature Film Slate With Idris Elba, Cary Fukunaga, Adam Sandler, Harvey Weinstein, Paul Reubens & Judd Apatow », Deadline, (consulté le 17 octobre 2015)
  4. (en) Zeba Blay, « How ‘Beasts Of No Nation’ Perpetuates Hollywood’s Skewed View Of Africa », The Huffington Post, (consulté le 17 octobre 2015)
  5. (en) « Beasts of No Nation (2015) », Rotten Tomatoes (consulté le 17 octobre 2015)
  6. (en) « Beasts of No Nation », Metacritic (consulté le 17 octobre 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]