Fast and Furious (série de films)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fast and Furious
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original du premier film
Titre québécois Rapides et dangereux
Titre original The Fast and the Furious
Support d'origine Racer X, article de Ken Li
Nombre de films 9 (+ 2 court métrages)
Premier opus Fast and Furious (2001)
Dernier opus Fast and Furious 9 (2021)
Sociétés de production Original Film
One Race Films
Relativity Media
Universal Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Action

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Fast and Furious ou Rapides et dangereux au Québec est une série de films américains d'action dont le premier est sorti en 2001. Elle comprend neuf longs métrages (sortis) ainsi que deux courts métrages. Le premier film est basé sur un article intitulé Racer X, écrit par le journaliste Ken Li et publié dans Vibe, parlant de courses-poursuites et de différents vols dans les rues de New-York (le film se déroule cependant à Los Angeles).

La franchise est également adaptée pour la télévision, avec la série d'animation Fast and Furious : Les espions dans la course.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cette série est composée de :

Ordre chronologique
Date de sortie Titre
2001 Fast and Furious
2003 Turbo-Charged Prelude
2003 2 Fast 2 Furious
2006 Fast and Furious: Tokyo Drift
2009 Los Bandoleros
2009 Fast and Furious 4
2011 Fast and Furious 5
2013 Fast and Furious 6
2015 Fast and Furious 7
2017 Fast and Furious 8
2019 Fast and Furious: Hobbs and Shaw
2021 Fast and Furious 9

Notes : les courts métrages Turbo-Charged Prelude (2003) et Los Bandoleros (2009) servent de lien entre certains des films. Ils ont été inclus en bonus sur certains DVD. Bien que sorti en 2006 et étant le troisième opus de la saga, Tokyo Drift se déroule chronologiquement entre les films 6 et 7.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Titre français Films
Fast and Furious
(2001)
2 Fast 2 Furious
(2003)
Fast and Furious: Tokyo Drift
(2006)
Fast and Furious 4
(2009)
Fast and Furious 5
(2011)
Fast and Furious 6
(2013)
Fast and Furious 7
(2015)
Fast and Furious 8
(2017)
Fast and Furious: Hobbs and Shaw
(2019)
Fast and Furious 9
(2020)
Titre original The Fast and the Furious 2 Fast 2 Furious The Fast and the Furious: Tokyo Drift Fast and Furious Fast Five Furious 6 Furious 7 The Fate of the Furious Fast and Furious Presents: Hobbs and Shaw Fast & Furious 9
Titre québécois Rapides et dangereux Rapides et dangereux 2 Rapides et dangereux : Tokyo Drift Rapides et dangereux 4 Rapides et dangereux 5 Rapides et dangereux 6 Dangereux 7 Le Destin des dangereux Rapides et dangereux présentent Hobbs et Shaw Rapides et dangereux 9
Réalisateurs Rob Cohen John Singleton Justin Lin James Wan F. Gary Gray David Leitch Justin Lin
Producteurs Neal H. Moritz
Vin Diesel Dwayne Johnson Vin Diesel
Michael Fottrell Michael Fottrell Michael Fottrell Hiram Garcia Clayton Townsend
Scénaristes Michael Brandt Chris Morgan
Erik Bergquist Derek Haas Daniel Casey
Gary Scott Thompson
David Ayer
Compositeurs B. Wayne Transeau David Arnold Brian Tyler Lucas Vidal Brian Tyler Tyler Bates NC
Photographie Ericson Core Matthew F. Leonetti Stephen F. Windon Amir Mokri Stephen F. Windon Jonathan Sela NC
Monteurs Peter Honess Bruce Cannon Christian Wagner Christian Wagner NC Dylan Highsmith
Dallas Puett Paul Rubell
Fred Raskin
Kelly Matsumoto Kelly Matsumoto Kelly Matsumoto
Budget 38 000 000 $ 76 000 000 $ 85 000 000 $ 85 000 000 $ 125 000 000 $ 160 000 000 $ 250 000 000 $ 250 000 000 $ 200 000 000 $ NC
Durée 106 minutes 107 minutes 104 minutes 107 minutes 130 minutes 130 minutes 134 minutes 136 minutes 136 minutes NC
Dates de sortie
Drapeau des États-Unis États-Unis, Drapeau du Canada Canada

Date sujette à modification
Dates de sortie
Drapeau de la France France

Date sujette à modification
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Allemagne Allemagne[1] Drapeau du Japon Japon[1] Drapeau du Japon Japon[1]
Sociétés de production Original Film
One Race Films Seven Bucks Productions One Race Films
Relativity Media Relativity Media
Mediastream Film GmbH & Co. Productions KG Mikona Productions GmbH & Co. KG MP Munich Pape Filmproductions Dentsu
Ardustry Entertainment Etalon Film
Distributeur Universal Pictures

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages Films et courts métrages (par ordre chronologique)
Fast and Furious
(2001)
Turbo-Charged Prelude
(court-métrage)
(2003)
2 Fast 2 Furious
(2003)
Tokyo Drift
(2006)
Los Bandoleros
(court-métrage)
(2009)
Fast and Furious 4
(2009)
Fast and Furious 5
(2011)
Fast and Furious 6
(2013)
Fast and Furious 7
(2015)
Fast and Furious 8
(2017)
Hobbs and Shaw
(2019)
Fast and Furious 9
(2020)
Personnages principaux
Dominic Toretto Vin Diesel (VF : Guillaume Orsat) Vin Diesel (VF : Guillaume Orsat dans le 3e / Frédéric van den Driessche depuis le 4e volet) Vin Diesel
Brian O'Conner Paul Walker (VF : Guillaume Lebon) Paul Walker (VF : Guillaume Lebon) Paul Walker (VF : Guillaume Lebon)
Cody Walker
Caleb Walker
Leticia "Letty" Ortiz Michelle Rodríguez (VF : Olivia Dalric) Michelle Rodríguez (VF : Laëtitia Lefebvre) Michelle Rodríguez (photo) Michelle Rodríguez (VF : Laëtitia Lefebvre) Michelle Rodríguez
Mia Toretto Jordana Brewster (VF : Annie Milon) Jordana Brewster (VF : Cécile d'Orlando) Jordana Brewster
Luke Hobbs Dwayne Johnson (VF : David Krüger)
Roman Pearce Tyrese Gibson (VF : Bruno Henry) Tyrese Gibson (VF : Bruno Henry) Tyrese Gibson
Tej Parker Chris Bridges (VF : Sidney Kotto) Chris Bridges (VF : Jean-Baptiste Anoumon) Chris Bridges
Han Seoul-Oh Sung Kang (VF : Damien Ferrette) Sung Kang
Gisele Harabo Gal Gadot (VF : Ingrid Donnadieu)
Elena Neves Elsa Pataky (VF : Dorothée Pousséo)
Sean Boswell Lucas Black (VF : Fabien Jacquelin) Lucas Black (VF : Fabien Jacquelin) Lucas Black
Personnages secondaires
Vince Matt Schulze (VF : Bruno Dubernat) Matt Schulze (VF : Bruno Dubernat)
Hector Noel Gugliemi Noel Gugliemi[2]
Agent Bilkins Thom Barry Thom Barry
Michael Stasiak Shea Whigham Shea Whigham
Monica Fuentes Eva Mendes Eva Mendes[3]
Neela Nathalie Kelley Nathalie Kelley[4]
Twinkie Bow Wow Bow Wow[4]
Tego Leo Tego Calderón Tego Calderón
Rico Santos Don Omar Don Omar
M. Personne (Frank Petty) Kurt Russell (VF : Philippe Vincent)
Megan Ramsey Nathalie Emmanuel (VF : Victoria Grosbois) Nathalie Emmanuel
Eric Reisner Scott Eastwood
Ennemis
Johnny Tran Rick Yune
Carter Verone Cole Hauser (VF : Julien Kramer)
Takashi Kamata Brian Tee (VF : Philippe Valmont)
Arturo Braga John Ortiz (VF : Philippe Bozo) John Ortiz (VF : Philippe Bozo)
Fenix Rise Laz Alonso (VF : Emmanuel Garijo) Laz Alonso (flashback)
Hernan Reyes Joaquim de Almeida
Owen Shaw Luke Evans (VF : Raphaël Cohen)
Deckard Shaw Jason Statham (VF : Boris Rehlinger)
Mose Jakande Djimon Hounsou (VF : Frantz Confiac) Djimon Hounsou (photo)
Louie Kiet Tony Jaa
Kara Ronda Rousey
Cipher Charlize Theron (VF : Sophie Broustal) Charlize Theron
Rhodes Kristofer Hivju
Hattie Shaw Vanessa Kirby
Brixton Idris Elba
Jakob Toretto John Cena

N.B. : l'épisode 3, Tokyo Drift, se déroule après le 6e film. Dans Tokyo Drift, Han meurt à la fin du film, alors qu'il est présent dans les épisodes 4, 5 et 6. Voulant absolument intégrer le personnage de Han dans les épisodes 4, 5 et 6 et pour ne pas partir dans des histoires de "résurrection" du personnage ou autre, les scénaristes ont modifié la chronologie des épisodes, plaçant donc Tokyo Drift à regarder entre les volets 6 et 7. La sortie du 7e épisode est retardée à cause de la réécriture du script, à la suite du décès de Paul Walker, le 30 novembre 2013.

Lieux d'action[modifier | modifier le code]

Lieux montrés dans les films
Films + années Pays Villes Personnages principaux
Fast and Furious (2001) Drapeau des États-Unis États-Unis Los Angeles Dominic Toretto
Brian O'Conner
Letty Ortiz
Mia Toretto
Vince
Agent Bilkins
Johnny Tran
Turbo-Charged Prelude (2003) Drapeau des États-Unis États-Unis Los Angeles
Dallas
Miami
Brian O'Conner
2 Fast 2 Furious (2003) Drapeau des États-Unis États-Unis Miami Brian O'Conner
Roman Pearce
Tej Parker
Monica Fuentes
Suki
Agent Bilkins
Carter Verone
Tokyo Drift (2006) Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Japon Japon
Tokyo Sean Boswell
Twinkie
Neela
Han Lue
Takashi Kamata
Los Bandoleros (2009)
Fast and Furious 4 (2009) Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la République dominicaine République dominicaine
Drapeau du Panama Panama
Drapeau du Mexique Mexique
Los Angeles
Tecate
Panama
Dominic Toretto
Brian O'Conner
Mia Toretto
Letty Ortiz
Han Lue
Arturo Braga
Fenix Rise
Gisele Harabo
Tego Leo
Rico Santos
Fast and Furious 5 (2011) Drapeau du Brésil Brésil
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Rio de Janeiro Dominic Toretto
Brian O'Conner
Luke Hobbs
Mia Toretto
Roman Pearce
Tej Parker
Han Lue
Gisele Harabo
Tego Leo
Rico Santos
Elena Neves
Hernan Reyes
Fast and Furious 6 (2013) Canaries Îles Canaries
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la Russie Russie
Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Japon Japon
Tenerife
Londres
Moscou
Los Angeles
Tokyo
Dominic Toretto
Brian O'Conner
Luke Hobbs
Letty Ortiz
Mia Toretto
Roman Pearce
Tej Parker
Han Lue
Gisele Harabo
Elena Neves
Owen Shaw
Riley Hicks
Fast and Furious 7 (2015) Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis
Drapeau du Japon Japon
Caucase
Drapeau de la République dominicaine République dominicaine
Los Angeles
Londres
Abu Dhabi
Tokyo
Dominic Toretto
Brian O'Conner
Luke Hobbs
Deckard Shaw
Letty Ortiz
Mia Toretto
Roman Pearce
Tej Parker
Elena Neves
Mr Nobody
Megan Ramsey
Fast and Furious 8 (2017) Drapeau de Cuba Cuba
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de la Russie Russie
La Havane
Atlanta / New York
Berlin
Dominic Toretto
Luke Hobbs
Deckard Shaw
Letty Ortiz
Roman Pearce
Tej Parker
Megan Ramsey
Eric Reisner
Cipher
Hobbs and Shaw (2019) Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des Samoa Samoa
Londres Luke Hobbs
Deckard Shaw
Brixton Lore
Hattie Shaw
Fast and Furious 9 (2021)

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

: F&F Sur le site Rotten Tomatoes, le film a obtenu une note de 53 % d'après les avis de 147 critiques et un score moyen de 5,410. Le consensus critique se lit comme suit: "Élégant et brillant à la surface, Fast and Furious rappelle ces films d’exploitation adolescente des années 1950", indiquant "avis mitigés ou moyens". Les spectateurs interrogés par CinemaScore ont attribué au film une note de B +, sur une échelle de A à F.

: F&F 2 Sur le site Rotten Tomatoes, le film est approuvé avec un taux d'approbation de 36 % basé sur 160 opinions, avec une note moyenne de 4,710. Le consensus critique du site est le suivant: "De belles personnes et de belles voitures dans un film qui ne taxera pas les cellules du cerveau". Metacritic a évalué sur la base de 35 critiques, un score moyen de 38100, indiquant "des critiques généralement défavorables" parmi les critiques de l'échantillon.

: F&F : Tokyo Drift Fast and Furious: Tokyo Drift a obtenu un taux d'approbation de 38 % sur Rotten Tomatoes, d'après les critiques de 136 critiques; la note moyenne est de 4,910. Le consensus du site se lit comme suit: "Des séquences de conduite époustouflantes associées à une histoire molle et à des performances à plat font de cette dérive un suivi décevant des précédents épisodes de Fast and Furious". Les critiques du grand public, le film a reçu une note de 46100 basée sur les critiques de 31 critiques signifiant "critiques mitigées ou moyennes"

: F&F 4 Fast and Furious 4 a reçu des critiques mitigées de la part de critiques professionnels. Le film est évalué à 28 % sur la base des 173 critiques recueillies sur le site Rotten Tomatoes et de 45100 sur Metacritic sur la base de 27 avis, indiquant des "critiques moyenne ou mitigés".

: F&F 5 Fast and Furious 5 a reçu des critiques positives de la part des critiques. Sur le site Rotten Tomatoes, la cote du film est de 77 %, basé sur 198 critiques, avec une note moyenne de 6,410. Le consensus critique du site se lit comme suit: "Élégant, puissant et audacieux, Fast and Furious 5 embrasse fièrement ses frissons d'action cérébrale et insuffle une nouvelle vie dans la franchise". Sur Metacritic, le film obtient une note de 66100, sur la base de 39 critiques indiquant "avis généralement favorables"

: F&F 6 Fast and Furious 6 a reçu des critiques généralement positives de la part des critiques. Sur le site Rotten Tomatoes, la cote du film est de 70 %, basé sur 201 critiques avec une note moyenne de 6,210. Le consensus critique du site se lit comme suit: "Avec son humour riche et ses scènes d'action extraordinaires, Fast and Furious 6 s'appuie sur la formule gagnante qui a fait de Fast 5 un succès critique et commercial". Metacritic attribue au film 61100, sur la base de 39 critiques, indiquant "des critiques généralement favorables". Les sondages CinemaScore ont révélé que la note moyenne attribuée par les cinéphiles au film était un "A" sur une échelle de A + à F.

: F&F 7 Fast and Furious 7 a reçu des critiques positives, les critiques louant les décors d'action et les performances du film, ainsi que son hommage émouvant à Walker. Le site Rotten Tomatoes signale 81 % sur 265 avis de clients et une note moyenne de 6,6910. Le consensus critique du site se lit comme suit: "Fast and Furious 7 maintient la franchise de plus d'une manière". Sur Metacritic, le film a une note de 67100, sur la base de 44 critiques indiquant des "critiques généralement favorables". Dans les sondages CinemaScore menés au cours du week-end d'ouverture, les spectateurs ont attribué à Furious 7 la note moyenne «A» de A à F.

En France, le film reçoit des critiques très positives. Sur le site d'Allociné, la presse lui donne une moyenne de 3.65 basé sur 17 critiques. Les spectateurs lui donnent une moyenne de 4.25 basé sur 8 552 notes dont 995 critiques.

: F&F 8 Sur Rotten Tomatoes, le film a reçu une note d'approbation de 65 % basée sur 167 critiques, avec une moyenne de 60 %. Le consensus critique du site a écrit : « Fast and Furious 8 ouvre une nouveau chapitre dans la franchise, alimenté par la même infectieuse coulée chimique et l'action théâtrale que les fans attendent. »[5] Sur Metacritic, qui lui attribue une note normalisée, le film reçoit une note de 56100, fondée sur 43 critiques « mitigées ou moyennes »[6]. Sur Allociné, la presse a donné au film une note de 35, d'après 150 critiques[7].

: F&F : Hobbs & Shaw Le film reçoit des critiques plutôt mitigées de la presse. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 66 % d'opinions favorables pour 282 critiques[8]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 60100 pour 54 critiques[9].

En France, le film obtient une note moyenne de 2.95 sur le site AlloCiné, qui recense 22 titres de presse[10].

Fast and Furious: Hobbs and Shaw
Score cumulé
SiteNote
Allociné2.9 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Première4.0 étoiles sur 5[11]
CinéSéries3.0 étoiles sur 5[12]
Libération3.0 étoiles sur 5[13]

Pour Première, « Hobbs & Shaw est un divertissement total, jouissif et übercool, un peu comme ce gamin dans les années 80 qui s’éclatait seul dans sa chambre avec ses G.I. Joe. »[14].

Pour CinéSéries, « "Hobbs & Shaw" est un petit épisode d'une grande saga, aussi loin du raté que du réussi. Un juste milieu qui réussi son pari d'être divertissant de bout en bout, dont les artifices sont largement soutenus par une (très) solide charpente. »[15].

Pour Libération, « Les deux modèles, l’ultrasouple Statham et le massif Johnson, se complètent bien dans la vanne et le style, équilibrant la testostérone avec un clin d’œil permanent sans l’assécher. »[16].

Box-office[modifier | modifier le code]

De gauche à droite : Dwayne Johnson, Ludacris, Jordana Brewster, Vin Diesel et Paul Walker avec la journaliste Natalie Morales, en 2011
Film Box-office
Mondial
Box-office
États-Unis - Canada[17]
Box-office
France[18]
Budget
Fast and Furious (2001) 207 283 925 $ 144 533 925 $ 1 070 360 entrées 38 000 000 $
2 Fast 2 Furious (2003) 236 350 661 $ 127 154 901 $ 1 827 554 entrées 76 000 000 $
Fast and Furious: Tokyo Drift (2006) 158 468 292 $ 62 514 415 $ 828 310 entrées 85 000 000 $
Fast and Furious 4 (2009) 363 164 265 $ 155 064 265 $ 1 811 984 entrées 85 000 000 $
Fast and Furious 5 (2011) 626 137 675 $ 209 837 675 $ 2 517 576 entrées 125 000 000 $
Fast and Furious 6 (2013) 788 679 850 $ 238 679 850 $ 2 994 362 entrées 160 000 000 $
Fast and Furious 7 (2015) 1 516 045 911 $ 353 007 020 $ 4 637 718 entrées 250 000 000 $
Fast and Furious 8 (2017) 1 236 005 118 $ 226 008 385 $ 3 838 447 entrées 250 000 000 $
Fast and Furious: Hobbs and Shaw (2019) 758 910 100 $ 173 810 100 $ 2 433 635 entrées 200 000 000 $
Totaux 5 891 045 797 $ 1 690 366 916 $ 21 959 946 entrées 1 269 000 000 $

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Coproduction, voir fiches IMDb
  2. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées caméo
  3. Caméo (à la fin du film)
  4. a et b Image de Fast and Furious: Tokyo Drift
  5. (en) « The Fate of the Furious (2017) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 15 avril 2017)
  6. (en) « The Fate of the Furious reviews », sur Metacritic (consulté le 15 avril 2017)
  7. « Critiques presse pour le film Fast and Furious 8 », sur Allociné (consulté le 15 avril 2017)
  8. (en) « Fast and Furious Presents: Hobbs and Shaw (2019) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 10 août 2019)
  9. (en) « Fast and Furious Presents: Hobbs and Shaw Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 10 août 2019)
  10. « Fast and Furious: Hobbs and Shaw - critiques presse », sur AlloCiné (consulté le 10 août 2019)
  11. « Fast & Furious – Hobbs & Shaw : un divertissement total, jouissif et ubercool », premiere.fr
  12. « Fast & Furious Hobbs & Shaw : sympathique mastodonte », cineserie.com
  13. « «FAST&FURIOUS : HOBBS & SHAW», EN VOITURE SURHOMMES ! », next.libération.fr
  14. « Fast & Furious – Hobbs & Shaw : un divertissement total, jouissif et ubercool [critique] », sur Premiere.fr, (consulté le 19 août 2019)
  15. « Critique de Fast & Furious : Hobbs & Shaw (Film, 2019) », sur CinéSéries, (consulté le 19 août 2019)
  16. « «Fast&Furious : Hobbs & Shaw», en voiture surhommes ! », sur Libération.fr, (consulté le 19 août 2019)
  17. (en) Boxofficemojo.com ; Fiche Franchise "Fast & Furious" aux USA + Canada Page consultée le 15 juin 2013.
  18. JPBox-Office.com ; Fiche Franchise "Fast & Furious" en France Page consultée le 15 juin 2013.
  19. (en-US) « Fast & Furious », sur Rocket League® - Official Site (consulté le 20 août 2019)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]