Bastille Day

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bastille Day
Titre original Bastille Day
Réalisation James Watkins
Scénario Andrew Baldwin
Acteurs principaux
Sociétés de production Anonymous Content
Vendome Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la France France
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Genre action
Durée 90 minutes
Sortie 2016


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Bastille Day est un film d'action américano-franco-britannique réalisé par James Watkins.

Après sa sortie sur deux cent trente écrans français, le 13 juillet 2016, le film est retiré des salles le 16 juillet à la suite de l'attentat du 14 juillet 2016 à Nice du fait de la similitude de contexte[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

À la veille du 14 juillet, Zoé Naville, jeune Française, prépare un attentat à Paris. Son objectif : créer un choc dans la société, sans tuer le moindre civil. Michael Mason, petit voleur américain en cavale, dérobe le sac de Zoé. Il en extrait ce qui l'intéresse dont le mobile de Zoé et se débarrasse du reste dans une poubelle. La bombe dans le sac explose dans la rue et tue quatre personnes proches. Au même moment, dans une base secrète de la CIA de la capitale française, l'agent Sean Briar, de retour de difficiles missions en Syrie et en Irak, essaie de s'adapter à son nouvel environnement à Paris où il a pour mission de retrouver Mason. Briar retrouve Mason qui lui prouve qu'il n'est qu'un voleur expert et non le poseur de bombe enregistré par les caméras de surveillance du quartier. Briar retrouve ensuite Zoé à partir de son mobile retrouvé sur Mason. Il découvre ensuite que le contact de Zoé l'a manipulé pour lui remettre le sac et qu'il est en réalité un policier du groupe d'intervention qui vient d'être supprimé dans sa planque. Un haut responsable du ministère de l'intérieur fait agir le groupe d'intervention après cet attentat qui découvre des explosifs dans une mosquée et accuse des terroristes intégristes de l'attentat en provoquant la révolte des minorités et du peuple contre la police et la Banque de France appelée la Bastille qui est ensuite assiégée puis envahie. Les circonstances dramatiques vont obliger l'agent de la CIA à s'acclimater plus vite encore, car on apprend que cet attentat a été planifié secrètement par le haut responsable du ministère de l'Intérieur qui dirige le groupe d'intervention et qui avait pour intention un transfert d'un demi-milliard[2] à leur profit après avoir pris le contrôle de la Banque de France. L'agent de la CIA sauve Michael Mason, menacé d'être tué par le haut responsable du ministère de l'intérieur qui, reconnu coupable, est finalement arrêté par la police.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Le scénario est écrit par Andrew Baldwin. Il avoue s'être inspiré de l'action des films Jason Bourne avec l'intrigue de Frantic (thriller se déroulant à Paris) et French Connection[4].

Le Français Pierre Morel était pressenti pour réaliser le film. Le poste revient finalement au Britannique James Watkins.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Adèle Exarchopoulos devait initialement incarner Zoé. Elle s'est ensuite désistée pour un autre film. Elle est remplacée par la Canadienne Charlotte Le Bon[4].

Kelly Reilly avait déjà été dirigée par James Watkins dans Eden Lake sorti en 2008.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu à Paris (notamment dans les 10e et 16e arrondissements), Romainville et Londres (Old Royal Naval College, Farmiloe Building...)[5].

Anecdotes[modifier | modifier le code]

La plaque d'immatriculation de la Mercedes dorée est fausse. Elle comporte deux lettres interdites, le "O" et le "U".

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le film d’action « Bastille Day » déprogrammé après l’attentat de Nice », sur lemonde.fr, (consulté le 17 juillet 2016)
  2. (en) « IMDB Bastille Day », sur IMDb.com (consulté le 29 juillet 2016)
  3. (en) « Vendome Teams With Anonymous Content For Bastille Day Pic; Pierre Morel To Direct », sur www.deadline.com, (consulté le 23 octobre 2014)
  4. a et b Secrets de tournage - Allociné
  5. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database

Liens externes[modifier | modifier le code]