Freida Pinto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pinto.
Freida Pinto
Description de cette image, également commentée ci-après

En juillet 2014.

Nom de naissance Freida Selena Pinto
Naissance (32 ans)
Bombay, Maharashtra (Inde)
Nationalité Indienne
Profession Actrice
mannequin
Films notables Slumdog Millionaire
Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu

Freida Selena Pinto est une actrice indienne-portugaise, née le à Bombay, Inde.

Elle a remporté avec ses partenaires le Screen Actor Guild Award de la meilleure interprétation d'ensemble ainsi qu'une nomination au BAFTA de la meilleure actrice dans un second rôle grâce à son premier film Slumdog Millionaire (2008)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Sa mère, Sylvia Pinto, est principale du lycée St. John's Universal[2] à Goregaon, dans la banlieue de Bombay, et son père, Frederick Pinto, est directeur d'une succursale de la Bank of Baroda. Sa famille appartient à la communauté catholique de Mangalore, qui descend de convertis au catholicisme par les missionnaires portugais[3]. Freida Pinto est diplômée du collège Saint Xavier de Mumbai.

Sa sœur aînée, Sharon Pinto, est une productrice associée de la chaîne d'information NDTV[4].

Parmi ses inspirations, elle cite Jack Nicholson, Johnny Depp ainsi que Marilyn Monroe et Nicole Kidman.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts et révélation (2008-2010)[modifier | modifier le code]

L'actrice au Toronto International Film Festival 2008, pour Slumdog Millionaire.

Elle commence sa carrière en participant à plusieurs émissions de télévision, et en apparaissant sur des campagnes de publicités pour les chewing-gum Wrigley, la marque automobile Škoda, le fabricant de meubles Hutch, la compagnie de téléphone Airtel et le diamantaire De Beers.

Elle est ainsi mannequin depuis deux ans quand elle rencontre Danny Boyle qui lui confie le premier rôle féminin de son prochain long-métrage, Slumdog Millionaire, et ce au terme d'un long processus de sélection d'environ six mois[4]. Cette première expérience cinématographique est notamment saluée par une nomination dans la catégorie « meilleure actrice dans un second rôle » aux BAFTA Awards 2009 (considéré comme les Oscars britannique) et le Guild Awards qu'elle partage avec l'ensemble du casting. Elle est également nommé pour le titre de Meilleure actrice lors de cérémonies populaires comme les Teen Choice Awards et les MTV Movie & TV Awards[5].

Ce succès booste d'abord son image, lui permettant de décrocher plusieurs contrats. Alors que des rumeurs annonçaient sa prochaine signature avec la marque de cosmétiques Estée Lauder[6], Pinto annonce en mai 2009 que c'est L'Oréal qu'elle représentera désormais[7], pour les publicités de la gamme de rouge à lèvres et soins de cheveux.

Elle auditionne pour être la James Bond girl de Quantum of Solace mais le rôle est finalement attribué à Olga Kurylenko[4].

Confirmation en demi-teinte (2011-2012)[modifier | modifier le code]

L'actrice en 2010, à Goa (Inde), pour une projection de Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu.

Côté comédie, elle enchaîne avec des projets très différents : En 2010, elle tient d'abord le rôle principal du drame indépendant Miral, abordant le conflit israélo-palestinien, réalisé par Julian Schnabel[8] et Woody Allen lui confie le rôle d'une jeune étudiante dans sa comédie dramatique chorale, bien reçue par la profession[9], Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu. Le film indépendant est accueilli positivement par la critique[10] mais étant sorti dans un nombre de salles restreint, il ne rencontre pas son public[11]. Tandis que la comédie rencontre un succès mitigé[12].

En 2011, elle s'aventure dans le blockbuster, en tenant le premier rôle féminin du péplum Les Immortels, de Tarsem Singh. Mettant en scène Henry Cavill dans le rôle de ThéséeMickey Rourke dans celui de Hypérion et Freida Pinto en Phèdre. Cette production séduit dans l'ensemble la critique[13] et obtient la première place lors de sa sortie au box office, générant plus de 226 millions de dollars de recettes[14].

Freida Pinto, lors du Festival international du film des Hamptons en 2010.

Cette même année, elle est envisagée pour remplacer Emma Stone, un temps pressentie pour rejoindre la distribution de Sucker Punch mais Jamie Chung lui est finalement préférée[4].

Elle donne à la réplique à James Franco dans le blockbuster La Planète des singes : Les Origines de Rupert Wyatt, un large succès critique et commercial[15], qui marque le début d'une nouvelle trilogie. Comme Franco, elle sera néanmoins écartée pour la suite mise en chantier, sous la direction d'un autre cinéaste.

C'est au drame Trishna, qui lui permet de raconter une seconde fois le parcours d'une jeune femme indienne, qu'elle doit un retour critique positif unanime. Ce drame écrit et réalisé par Michael Winterbottom est en effet salué par la profession en 2012[16].

Perte de vitesse (2013-2016)[modifier | modifier le code]

Freida Pinto, en septembre 2012 pour le Jaeger-LeCoultre Dinner.

En revanche, sortis en 2013 et 2015, la co-production internationale Or Noir et le drame indépendant Desert Dancer, sont des échecs critiques et commerciaux. En effet, ses deux films passent inaperçus[17],[18]. Elle reste néanmoins une figure médiatique omniprésente, comme en atteste son apparition, en strip-teaseuse, dans le clip Gorilla de Bruno Mars, dévoilé en octobre 2013.

En 2015, elle fait partie du casting quatre étoiles réuni par Terrence Malick pour son septième long-métrage, le drame indépendant Knight of Cups. L'oeuvre séduit la critique[19] mais réalise une piètre performance au box office[20]. Cette même année, elle est le premier rôle féminin du film d'action Blunt Force Trauma avec Mickey Rourke et Ryan Kwanten, mais le projet sort dans l'indifférence générale[21].

Retour sur la scène médiatique[modifier | modifier le code]

Priyanka Chopra et Freida Pinto pour la promotion du mouvement Girl Rising, en 2016.

S'en suit, entre 2015 et 2016, de nombreuses participations à des courts métrages avant que l'actrice ne signe son retour sur le devant de la scène en 2017. En effet, cette année là, elle débute à la télévision, en rejoignant la distribution principale de la mini série dramatique Guerrilla. Ce show suit le parcours d'une paire d'activistes dans les années 1970, qui mettent tout en oeuvre pour libérer un prisonnier politique à Londres et mènent un mouvement de résistance. Elle partage la vedette avec Idris Elba et Babou Ceesay. La production est saluée par une nomination lors de la cérémonie des Black Reel Awards dans la catégorie Meilleure mini série ou téléfilm[22].

Côté cinéma, elle se joint à Abigail Breslin, Nathan Fillion, Whoopi Goldberg ou encore Malcolm McDowell pour prêter sa voix à l'un des personnages du film d'animation et de fantaisie, Yamasong: March of the Hollows. Elle partage également la vedette du drame Love Sonia avec Demi Moore. Inspiré de faits réels, ce film raconte l'histoire d'une jeune fille dans le monde du trafic sexuel[23].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2003, elle est en couple avec Rohan Antao. Ils se fiancent en 2007, avant qu'elle ne mette un terme à leur relation en 2009[24].

En , Freida est en couple avec son ancien partenaire dans Slumdog Millionaire, Dev Patel[25]. Us Weekly annonce que, de source indirecte, le couple aurait mis un terme à son idylle, après cinq ans d'amour, en décembre 2014[26].

Engagements humanitaires[modifier | modifier le code]

Parallèlement à sa carrière d'actrice, Freida Pinto s'implique dans plusieurs causes humanitaires et aborde souvent la question de l'épanouissement des femmes et des enfants défavorisés[27],[28]. Elle cite Angelina Jolie et Malala Yousafzai comme des inspirations massives[29].

Freida Pinto, en 2014, lors d'un discours pour la campagne internationale Girls Rights.

En 2010, elle rejoint Andre Agassi et Steffi Graf dans la fondation Agassi : Elle fait un don de 75.000 dollars pour le programme annuel de collecte de fonds "The 15th Grand Slam for Children" qui aide à accéder à l’éducation pour les enfants défavorisés[30],[31].

En 2012, elle est nommée ambassadrice internationale de la campagne "Because i am a Girl" qui promeut l'égalité des sexes dans le but de sortir des femmes de la pauvreté[32],[33].

En 2013, Pinto apparait dans le clip vidéo "Chime For Change" de Gucci pour recueillir des fonds et sensibiliser les femmes aux problèmes de l'éducation, de la santé et de la justice[34].

En 2014, elle participe au "Sommet des droits des filles" à Londres, ou elle appelle à plus de progrès vers la fin de la mutilation génitale féminine et le mariage forcé des enfants[35].

En 2016, l'actrice annonce rejoindre une organisation appelée "We Do It Together" qui finance des longs métrages, des documentaires et des émissions de télévision axés sur l'autonomisation des femmes[36].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Série télévisée[modifier | modifier le code]

Clip[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Freida Pinto, lors du Festival de Cannes 2012.

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[1].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Awards for Freida Pinto, IMDb, consulté le 18 juin 2012
  2. St. John's Universal High School
  3. « Je suis totalement, purement indienne, affirme-t-elle. Mais je viens d'une famille catholique [...] Mon nom de famille est Pinto. Je ne sais vraiment pas quelle fraction de moi est portugaise, parce que je suis purement indienne, mais il y a des siècles, quand les Portugais sont venus en Inde, il a eu beaucoup de conversions, aussi les ancêtres des ancêtres de mes ancêtres étaient probablement portugais, et [le nom] Pinto est passé de génération en génération » Source : (en) « Entretien avec Freida Pinto dans Audrey Magazine » (consulté le 7 juin 2009).
  4. a, b, c et d (en) « Freida Pinto - Biography - IMDb », sur IMDb
  5. « Biographie de Freida Pinto » Puretrend.com
  6. www.lemag-vip.com
  7. « Sunday Express - Pinto Thinks L'Oreal Is Worth It » (consulté le 7 juin 2009).
  8. www.toutlecine.com
  9. (en) « Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu (2010) - Awards », sur IMDb
  10. (en) « Miral - Awards », sur IMDb
  11. (en) « Box Office - Miral », sur Box Office Mojo
  12. (en) « Box Office - You Will Meet a Tall Dark Stranger », sur Box Office Mojo
  13. (en) « Les immortels - Awards », sur IMDb
  14. (en) « Box Office - Immortals », sur Box Office Mojo
  15. (en) « Box Office - Rise of the Planet of the Apes », sur Box Office Mojo
  16. (en) « Trishna - Awards », sur IMDb
  17. (en) « Box Office - Desert Dancer », sur Box Office Mojo
  18. (en) « Box office - Or Noir », sur IMDb
  19. (en) « Knight of Cups - Awards », sur IMDb
  20. (en) « Box Office - Knight of Cups », sur Box Office Mojo
  21. (en) « Blunt Force Trauma - IMDb », sur IMDb
  22. (en) « Guerrilla - Awards », sur IMDb
  23. (en) « Love Sonia - IMDb », sur IMDb
  24. [1]
  25. [2]
  26. Freida Pinto et Dev Patel, les deux stars de Slumdog Millionaire, se séparent sur www.huffingtonpost.fr
  27. (en) « Freida Pinto turns producer for women empowerment shows and films », sur Bollywood Hungama,
  28. (en) Priyanka Srivastava, « Freida roots for girl rising », sur indiatoday,
  29. (en) Tracy Ramsden, « Freida Pinto Talks Feminism, Fame And Angelina Jolie », sur Marie Claire,
  30. (en) « Freida joins forces with William to raise money for Agassi`s charity », sur Z News,
  31. (en) « Freida the ace in Agassi-Steffi game », sur The times of India,
  32. (en) Addis Ababa, « Freida Pinto bats for girl empowerment in Ethiopia », sur NDTV - Movie,
  33. (en) « Because I am a Girl », sur Because I am a Girl
  34. (en) Sarah Karmali, « Ben Affleck and Gwyneth Paltrow Chime For Change », sur Vogue,
  35. (en) « Freida Pinto speaks up for girls », sur The Times of India,
  36. (en) « Freida Pinto turns producer for women empowerment shows and films », sur Bollywood Hungama

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :