Tarbes Gespe Bigorre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tarbes Gespe Bigorre
Logo du Tarbes Gespe Bigorre
Généralités
Nom complet Tarbes Gespe Bigorre
Surnoms Les Violettes
Noms précédents Tarbes Gespe Basket (1983-1992)
Fondation
(38 ans, 1 mois et 19 jours)
Statut professionnel oui
Couleurs
Salle Palais des sports du quai de l'Adour
(1 600 places)
Siège 1 Quai de l’Adour
BP 1034 65010 Tarbes Cedex
Championnat actuel LFB
Président Drapeau : France Laurent Cochain
Entraîneur Drapeau : France François Gomez
Site web http://www.tgb-basket.com
Palmarès principal
National[1] 1 championnat de France
2 championnats de France de 2e division
3 coupes de France
International[1] 1 coupe d’Europe Ronchetti

Maillots

 
Domicile jersey
Domicile jersey
 
Domicile shorts
 
Domicile
 
Extérieur jersey
Extérieur jersey
 
Extérieur shorts
 
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Ligue féminine de basket 2020-2021
0

Le Tarbes Gespe Bigorre est un club de basket-ball français basé à Tarbes (Hautes-Pyrénées) et dont l’équipe féminine appartient à la Ligue féminine de basket-ball. Il est habitué des compétitions européennes.

Historique[modifier | modifier le code]

L'équipe en 2012.

Issu de la fusion de l’équipe masculine de l’Association sportive et culturelle de la Gespe et du Basket Club tarbais féminin, le Tarbes Gespe Basket voit le jour en . 4 ans plus tard, les premiers résultats d’importance arrivent, montrant également la volonté de formation du TGB avec une victoire finale en Coupe de France cadette. Suivant cet élan, l’équipe élite monte de NF4 en NF3 (1989) puis de NF3 en NF2 (3e division - 1990). L’aventure ne s’arrête pas là, en 1991 l’équipe gagne son accession en NF1B (avec le titre de champion de France de NF2 en prime). La dynamique est trop bonne pour être stoppée et en 1992 le TGB est champion de France de NF1B et accède au plus haut niveau français, la NF1A.

Avec cette accession le club change de nom pour celui de Tarbes Gespe Bigorre. Cela lui réussit plutôt bien puisque le club s’installe parmi les meilleurs de France dès ses premières années (vice-champion en 1993 et 1995 et vainqueur du Tournoi de la Fédération 1995).

Après avoir réussi à gravir les échelons français, le TGB en fait alors de même avec l’Europe[2] et remporte en 1996 la Coupe d’Europe L. Ronchetti. Une année plutôt faste puisque le club remporte également la Coupe de France, trophée qu’il conservera à l’issue des éditions 1997 et 1998.

Fidèle à son esprit de formation, le TGB remporte le Trophée du futur (catégorie cadettes) avant de renouer avec la victoire en Europe en 2002, une nouvelle fois avec la Coupe Ronchetti, malheureusement le club échouera en finale cette année-là contre Schio. Depuis 2002, le club a été une nouvelle fois vice-champion de France (2003), a remporté une nouvelle Coupe de France cadettes (2004) et a atteint pour la première fois de son histoire les huitièmes de finale de l’Euroligue (2005). La création de la société sportive TGB Développement en 2006 a depuis pour mission de ramener le TGB à ce stade de la compétition et pourquoi pas viser plus haut.

En 2010, le club est pour la première fois sacré champion de France, devenant la première équipe depuis 1993 et Challes-les-Eaux à remporter le championnat hormis Valenciennes ou Bourges[3]. Cependant l'entraîneur François Gomez est remplacé par Alain Jardel. « Nous sommes le 7e ou 8e budget en France et pour remettre les choses au point, c'est la moitié du budget de Bourges. Si l'on veut donc exister demain et rester sur le haut, il faut travailler sur la formation des jeunes joueuses, ce qui n'a pas été fait. L'homme de la situation, c'est Alain Jardel ! Et c'est donc pour cela que je n'ai pas renouvelé le contrat de François Gomez. » justifie le président. Le club perd des joueuses historiques comme Isabelle Yacoubou et mise sur des espoirs comme Ana Cata-Chitiga, joueuse venant de Bourges[4]. S'en suivent plusieurs saisons avec moins de réussite au terme desquelles Michel Uriarte cède la présidence après 11 ans à la tête du club à l'été 2014 à Jean-Christophe Gonzalez et Fabrice Duran[5], qui démissionnent cependant quelques semaines plus tard. Michel Uriarte fait donc son retour et annonce des ambitions vouloir retrouver les compétitions européennes après une saison 2014 conclue par une décevant la 11e place. Avec son budget d'1,2 million d'euros, le TGB (au logo relooké) compte dans ses rangs la jeune américaine Alex Bentley qui sort d'une excellente saison WNBA[6].

Après une victoire au Challenge round qui qualifie sportivement le club pour l'Eurocoupe 2015-2016, Tarbes annonce le retour de l'entraîneur François Gomez. L'effectif devrait être sensiblement modifié, seules Joyce Cousseins-Smith et Sylvie Gruszczynski restant au club[7]. Toutefois, le co-président Alain Coll révèle « Après six mois passés au sein du TGB, en co-présidence afin de préparer la saison prochaine, j'ai découvert que la situation financière était bien pire que celle annoncée quand j'ai accepté de rejoindre les structures du club » et avoir demandé la nomination d'un administrateur judiciaire[8]. Le club repart en Ligue 2 avec un budget limité à 150 000 euros de masses salariale avec le François Gomez et de son assistant qui ont accepté de travailler bénévolement[9]. Tarbes remporte le Final Four organisé à domicile et gagne ainsi le droit de retrouver la LFB après une année purgatoire[10].

Structure du club[modifier | modifier le code]

Raison sociale[modifier | modifier le code]

Nommée TGB Développement[11], la société du Tarbes Gespe Bigorre a été créée à l’été 2006. C'est une SARL ou plutôt une SAS, avec pour but de gérer au mieux le budget du club et son impact marketing pour replacer le TGB dans l’élite du basket-ball européen.

Identité et image[modifier | modifier le code]

Blasons[modifier | modifier le code]

Au fil de sa progression, le TGB a souvent changé de logo, mais la figure de l’ours (présent non loin dans les Pyrénées) reste associée à l’image du club de 1999 à 2014, remplacée à cette date par les montagnes elles-mêmes :

Couleurs[modifier | modifier le code]

 
Domicile jersey
Domicile jersey
 
Domicile shorts
 
Domicile
 
Extérieur jersey
Extérieur jersey
 
Extérieur shorts
 
Extérieur

Les couleurs du club sont le blanc et le mythique violet. Cependant, de la saison 1999-2000 à la saison 2006-2007, l’équipe féminine élite joua en bleu et non plus en violet. Les supporters, qui étaient restés les Ultraviolets, réclamèrent le retour du violet et obtinrent satisfaction : le TGB rejouera en violet à la rentrée 2007.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres et trophées[modifier | modifier le code]

Parcours saison par saison[modifier | modifier le code]

Saison Championnat Place
(play-off)
V–D Place
(saison rég.)
V–D Tournoi de la Fédération Coupe de France Coupe d’Europe Bilan V–D
1990-1991 NF2 Médaille d'or 1er
champion
- Médaille d'argent 2e - - -
1991-92 NF1B Médaille d'or 1er
champion
- - - -
1992-93 NF1A Médaille d'argent 2e
vice-champion
- - - -
1993-94 NF1A 3e 3e Médaille de bronze 3e Coupe Ronchetti Demi-finale 11-3
1994-95 NF1A Médaille d'argent 2e
vice-champion
2e Médaille d'or 1er Coupe Ronchetti ¼ finale 7-3
1995-96 NF1A 3e 2-4 2e 11-3 Médaille d'argent 2e Médaille d'or 1er Coupe Ronchetti Médaille d'or, Europe 1er
champion
13-3
1996-97 NF1A 3e 2-4 4e 15-7 Médaille d'argent 2e Médaille d'or 1er Coupe Ronchetti e finale 8-2
1997-98 NF1A 3e 1-5 3e 16-4 4e Médaille d'or 1er Coupe Ronchetti e finale 6-2
1998-99 LFB 5e 5-1 6e 9-13 - ¼ f. Coupe Ronchetti Non disputée
1999-00 LFB 5e 5-1 5e 12-10 - ¼ f. Coupe Ronchetti 1/16e finale 2-4
2000-01 LFB 5e 5-1 5e 14-8 - ¼ f. Coupe Ronchetti Phase de poule 5-3
2001-02 LFB 3e 2-4 3e 16-6 Médaille de bronze 3e ¼ f. Coupe Ronchetti Médaille d'argent, Europe 2e
vice-champion
13-3
2002-03 LFB Médaille d'argent 2e
vice-champion
3-5 4e 13-9 4e ¼ f. Euroligue Phase de poule 3-11
2003-04 LFB 3e 2-4 4e 12-8 Médaille de bronze 3e ½ f. Eurocoupe Conférence ouest 3-3
2004-05 LFB 4e 1-5 4e 12-8 Médaille de bronze 3e e f. Euroligue e finale 6-8
2005-06 LFB 3e
demi-finaliste
3-3 5e 15-11 - e f. Eurocoupe 1/16e finale 5-3
2006-07 LFB 5e
¼ finaliste
1-3 8e 12-14 - ¼ f. Eurocoupe e finale 6-4
2007-08 LFB 5e
vainqueur du
Challenge Round
4-1-1 10e 11-15 - e f. Eurocoupe e finale 8-2
2008-09 LFB Médaille d'argent 2e
vice-champion
3-2 2e 24-2 - Médaille d'argent 2e Eurocoupe e finale 8-2
2009-10 LFB Médaille d'or 1er
champion
4-0 1er 23-3 - Médaille d'argent 2e Euroligue Phase de poule 2-8
2010-11 LFB Médaille d'argent 2e
vice-champion
2-2 3e 18-8 - ¼ f. Euroligue Phase de poule 3-7
2011-12 LFB 7e 0-2 5e 14-12 - 1/16e f. Euroligue Phase de poule 0-10
2012-13 LFB 5e
vainqueur du
Challenge Round
4-0 5e 15-11 - e f. Eurocoupe ¼ finale 7-3
2013-14 LFB 11e - 11e 8-18 - ¼ f. Eurocoupe 1/16e finale 4-3-1
2014-15 LFB 5e
vainqueur du Challenge Round
4-1 6e 16-10 - e f. - - -
2015-16 LF2 Médaille d'or 1er
champion
2-0 1er 20-1 - 1/16e f. - - -
2016-17 LFB 10e
2e des Playdowns
4-2 10e 5-17 - e f. - - -
2017-18 LFB Médaille d'argent 2e
vice-champion
5-3 6e 13-9 - ¼ f. - - -
2018-19 LFB ¼ f. 0-2 8e 9-13 - ½ f. Eurocoupe e f. 7-3
2019-20 LFB Saison interrompue 11e 4-12 - ½ f. - - -
2020-21 LFB en c. en c. - e f. - - -

Effectif professionnel actuel[modifier | modifier le code]

Tarbes Gespe Bigorre – Effectif professionnel
Joueuses Entraîneurs
No  Nat. Nom P. Taille Âge Sélection Club pr. Contrat
1 Drapeau : France Kenza Chavoudiga(e) 3 1,79 m (19 ans) c. de formation 2020-2021
2 Drapeau : France Itto Bounou(e) 3 1,80 m (18 ans) c. de formation 2020-2021
5 Drapeau : France Marie Pardon 1 1,74 m 05/01/2001 (19 ans) France U18 Lyon 2019-2021
6 Drapeau : France Serena KesslerBlessure 2 1,81 m 25/10/2002 (17 ans) France U18 Centre fédéral 2020-2021
7 Drapeau : France Alida Sidibé(e) 2 1,75 m (18 ans) c. de formation 2020-2021
7 Drapeau : États-UnisDrapeau : Canada Jamie Scott 2 1,78 m 09/08/1994 (26 ans) Canada Novossibirsk 2021-2021
8 Drapeau : France Rachel Clet(e) 1 1,67 m (19 ans) c. de formation 2018-2021
9 Drapeau : Hongrie Krisztina Raksányi 2 1,83 m 26/09/1991 (29 ans) Hongrie Győr 2020-2021
11 Drapeau : Suède Regan Magarity 4 1,90 m 30/04/1996 (24 ans) Suède Villeneuve-d’Ascq 2020-2021
12 Drapeau : Canada Samantha Cooper 4 1,88 m 19/03/1995 (25 ans) Giánnina pigiste
14 Drapeau : Suède Louice Halvarsson 4 1,90 m 15/01/1989 (31 ans) Suède Huskvarna 2019-2021
15 Drapeau : France Ana Tadić 5 1,95 m 21/09/1998 (22 ans) France Mondeville 2019-2021
23 Drapeau : États-Unis Jazmine Jones 3 1,83 m 15/10/1996 (23 ans) New York 2020-2021
32 Drapeau : États-UnisDrapeau : France Kristen Sharp 1 1,75 m 18/04/1981 (39 ans) France Villeneuve-d’Ascq 2020-2021
33 Drapeau : France Margaux Galliou-LokoCapitaine 3 1,84 m 12/04/1993 (26 ans) France A′ Wasserburg 2018-2021
Entraîneur
Assistants
  • Drapeau de la France Lionel Oustry

Légende
  • No : Numéro de maillot
  • Nat. : Nationalité
  • P. : Poste
  • Capitaine : Capitaine
  • (e) : joueuse du centre de formation
  • Blessure : joueuse blessée actuellement

En janvier 2021, la canadienne Jamie Scott remplace Jazmine Jones, qui a quitté le club en novembre[13].

En février 2021, Samantha Cooper est engagée comme pigiste médicale de Louice Halvarsson[14].

Personnalités historiques du club[modifier | modifier le code]

Entraîneurs successifs[modifier | modifier le code]

Alain Jardel avec Tarbes.
Saisons Entraîneur
1986 – 1996 Drapeau : France Jean-Pierre Siutat
1996 Drapeau : France Damien Leyrolles (fin de saison 1995-1996, intérim de J.-P. Siutat, démissionnaire)
1996 – 1997 Drapeau : Russie Igor Grudin
1997 – 2000 Drapeau : France José Ruiz
2000 – 2003 Drapeau : France Damien Leyrolles
2003 – nov. 2007 Drapeau : France Pascal Pisan
nov. 2007 – déc. 2007 Drapeau : France Patrick Maucouvert
jan. 2008 – 2010 Drapeau : France François Gomez
2010 – 2011 Drapeau : France Alain Jardel
2011 – jan. 2012 Drapeau : France Pascal Pisan
jan. 2012 – Drapeau : France Marie-Pierre Uriarte (intérim)
sept. 2012 – Drapeau : France Cyril Sicsic
– présent Drapeau : France François Gomez

Présidents successifs[modifier | modifier le code]

Saisons Président
Tarbes Gespe Basket
1983 – 1989 Drapeau : France Guy Vallin
1989 – 1992 Drapeau : France Pierre Montagné
Tarbes Gespe Bigorre
1992 – 1993 Drapeau : France Pierre Montagné
1993 – 1997 Drapeau : France Michel Uriarte
1997 – 1998 Drapeau : France Michel Hatchondo et Drapeau : France Annie Martin
1998 – 2002 Drapeau : France Jacques Dutrey
2002 – 2004 Drapeau : France Pascal Claverie
2004 – 2007 Drapeau : France Alain Urrutibéhéty
2007 – 2014 Drapeau : France Michel Uriarte
été 2014 Drapeau : France Jean-Christophe Gonzalez et Fabrice Duran
sept.  2014 – nov.  2014 Drapeau : France Michel Uriarte (intérim)
nov. 2014 – Drapeau : France Michel Uriarte et Alain Coll[15]
– sept. 2018 Drapeau : France Alain Coll
fin 2018 – Drapeau : France Philippe Fournadet
– présent Drapeau : France Laurent Cochain[16]

Joueuses célèbres ou marquantes[modifier | modifier le code]

Nuvola apps kpager.svg  Joueuse du Tarbes Gespe Bigorre 

Le TGB a vu évoluer sous son maillot de nombreuses joueuses de dimension internationale :

  • Drapeau : Hongrie Judith Balogh
  • Drapeau : France Corinne Benintendi
  • Drapeau : États-Unis Alex Bentley : All-Star WNBA
  • Drapeau : Australie Carla Porter-Boyd : internationale australienne, médaille d’argent aux JO 2000 de Sydney
  • Drapeau : États-Unis Daedra Charles
  • Drapeau : France Céline Dumerc : la meneuse de l’équipe de France, formée à Tarbes, est capitaine à Bourges
  • Drapeau : États-Unis Teresa Edwards : Une star aux États-Unis. Elle prononça le serment olympique à Atlanta en 1996. 5 participations aux JO pour 4 médailles d’or. Une rue d’Atlanta porte son nom. A joué 205 matchs lors de sa carrière et n’en a perdu que 14.
  • Drapeau : France Christine Gomis, internationale française
  • Drapeau : France Émilie Gomis : rejoint Valenciennes après avoir débuté au TGB
  • Drapeau : Australie Jo Hill : internationale australienne, médaille d’argent aux JO 2000 de Sydney
  • Drapeau : États-Unis Vickie Johnson
  • Drapeau : Slovaquie Andrea Kuklová
  • Drapeau : France Catherine Melain : une « fille en or » vainqueur de l’Euro en 2001 et 2009, plusieurs fois championne de France et vainqueur de l’Euroligue avec Bourges
  • Drapeau : France Lœtitia Moussard : fille en or, plusieurs fois championne de France et vainqueur de l’EuroLeague avec Bourges
  • Drapeau : France Paoline Salagnac : vice-championne d'Europe 2015
  • Drapeau : Bosnie-Herzégovine Rankica Šarenac
  • Drapeau : États-Unis Dawn Staley : 1,65 m de rapidité, actuellement star aux États-Unis. Porte-drapeau des États-Unis lors de la cérémonie des JO d’Athènes 2004. Coach de l’Université du Temple, elle est assistante-coach de la sélection américaine après avoir disputé sa dernière saison de joueuse.
  • Drapeau : États-Unis Andrea Stinson : détient le record de points en championnat de France avec 54 pts contre Mirande.
  • Drapeau : Bulgarie Drapeau : France Polina Tzekova : 6 ans de service au club. Reconnue comme la meilleure intérieure de sa génération en Europe.
  • Drapeau : Australie Jennifer Whittle : internationale australienne, médaille d’argent aux JO 2000 de Sydney et championne du monde 2006 au Brésil.
  • Drapeau : France Corinne Zago-Esquirol

Joueurs renommés[modifier | modifier le code]

Les supporters[modifier | modifier le code]

Le TGB possède un club de supporters, appelés les Festaïres du TGB, dont l’association, en sommeil pendant quelques saisons, a été reprise en 2004.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Jean-Louis Le Touzet, « Tarbes: en haut du panier, des ménagères Cinq femmes mariées quasiment championnes d'Europe de basket », liberation.fr, 13 mar s 1996 (consulté le 25 février 2018)
  3. Richard Sengmany, « Tarbes-Bourges 2010 : le tout premier titre du TGB en Ligue Féminine de Basket », b-rise.com, (consulté le 25 février 2018)
  4. « L'homme de la situation c'est Alain Jardel ! », La Dépêche du Midi, (consulté le 3 août 2010)
  5. Thibaut Lasser, « LFB : Michel Uriarte n’est plus le Président du TGB - See more at: http://www.basquetebol.fr/2014/07/01/lfb-michel-uriarte-nest-plus-le-president-du-tgb/#sthash.RuGYC1sw.dpuf », Basquetebol, (consulté le 1er juillet 2014)
  6. « Michel Uriarte et le staff du TGB : «Regagner une place européenne» », ladepeche.fr, (consulté le 25 septembre 2014)
  7. « François Gomez revient à Tarbes », bebasket.fr, (consulté le 23 avril 2015)
  8. Gabriel Pantel-Jouve, « La fin du Tarbes Gespé Bigorre ? », bebasket.fr, (consulté le 21 mai 2015)
  9. Syra Sylla, « Tarbes en LF2, François Gomez « bénévole » », ladyhoop.com, (consulté le 30 juin 2015)
  10. Amaury Boulay, « LIGUE 2 : Tarbes remporte le Final Four et retrouve la LFB », bebasket.fr, (consulté le 17 avril 2016).
  11. (fr) annonce de la création
  12. Gabriel Pantel-Jouve, « LFB Tarbes remporte le Challenge Round », bebasket.fr, (consulté le 16 avril 2015)
  13. Sacha Rutard, « L’internationale canadienne Jamie Scott arrive à Tarbes », sur basketeurope.com, (consulté le 20 février 2021)
  14. Théo Quintard, « SAMANTHA COOPER DÉBARQUE À TARBES », sur bebasket.fr, (consulté le 20 février 2021)
  15. Thibaut Lasser, « Une nouvelle coprésidence à la tête de Tarbes », basquetebol.fr, (consulté le 7 novembre 2014)
  16. Killian Vérove, « LAURENT COCHAIN PREND LA TÊTE DU TARBES GESPE BIGORRE », sur bebasket.fr, (consulté le 6 juin 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :