Aérospatiale AS332 Super Puma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Eurocopter AS332 Super Puma)
Aller à : navigation, rechercher
Aérospatiale AS332 L1 Super Puma
Image illustrative de l'article Aérospatiale AS332 Super Puma
AS332 L Super Puma civil japonais.

Rôle Hélicoptère de transport moyen
Constructeur Drapeau : France Aérospatiale
Premier vol 13 septembre 1978[1]
Mise en service 1980
Date de retrait Toujours en service.
Équipage
3 ou 4 membres d'équipage
Motorisation
Moteur Turbomeca Makila 1A1
Nombre 2
Type Turbomoteurs
Puissance unitaire 1 742 ch
Nombre de pales Quatre
Dimensions
Image illustrative de l'article Aérospatiale AS332 Super Puma
Diamètre du rotor 15,58 m
Longueur 18,70 m
Hauteur 4,80 m
Masses
À vide 4 460 kg
Maximale 8 600 kg
Performances
Vitesse de croisière 252 km/h
Vitesse maximale 278 km/h
Plafond 6 100 m
Plafond avec effet de sol 3 250[2] m
Plafond sans effet de sol 2 300[2] m
Vitesse ascensionnelle 492 m/min
Distance franchissable 840 km
Avionique
altimètre, GPS.

L'Aérospatiale AS332 Super Puma est un hélicoptère de transport moyen franco-allemand destiné au marché civil initialement conçu par la SNIAS[2]. Directement dérivé du SA330 Puma dont il se présente comme une version agrandie et modernisée[1], il a donné naissance à une version encore en production fin 2012, l'EC225.

Développement[modifier | modifier le code]

Du SA-330Z au SA-331[modifier | modifier le code]

En 1976 les responsables d'Aérospatiale se lancèrent dans deux programmes différents visant à donner un successeur à l'hélicoptère de transport Puma alors en cours de commercialisation. Le premier concernait un appareil doté d'un rotor anticouple de type Fenestron. Désigné SA-330Z il s'agissait en fait du cinquième Puma[2] de série qui avait été reconstruit comme tel. Opérant sous l'immatriculation F-ZWWR celui ci réalisa plusieurs vols d'essais qui démontrèrent que ce type d'équipement n'était pas adapté à un hélicoptère de cette taille.

En parallèle Aérospatiale fit voler le SA-331[2], un Puma profondément rallongé et doté d'un rotor principal type Starflex. Volant quant à lui sous l'immatriculation F-WZAT il démontra que cette seconde formule était bien plus adaptée que le Fenestron. En outre la nouvelle turbine Turbomeca Makila 1A donnait un véritable apport en puissance. Un troisième prototype fut assemblé sous la désignation d'AS332.

La naissance de l'AS332[modifier | modifier le code]

Conçu au départ pour les missions de transport civil, et notamment les liaisons aériennes à destination et depuis les plateformes de forage off-shore l'AS332 fut tout d'abord pensé comme un biturbine aux capacités de survols maritimes accrus, avec notamment des systèmes de flottaison[2] et une avionique modernisée, et notamment un radar météo Bendix RDR-1400.

Une première série fut commercialisée en tant qu'AS332B. Plus grand et plus puissant que le Puma cet appareil attira rapidement les clients civils, principalement en Europe et aux États-Unis. Le nom de baptême de Super Puma fait son apparition.

De l'AS332F à l'AS332M[modifier | modifier le code]

Une fois la commercialisation de l'AS332B réalisée il devint évident que l'appareil allait intéresser les militaires, c'est la raison pour laquelle la SNIAS prit la décision en 1982[2] de lancer la production de deux versions spécifiquement destinées aux forces aériennes, aux forces aéronavales et aux aviations terrestres. La première version, désignée AS332F se présentait comme un AS332B équipé d'une avionique lui permettant le tir d'un missile antinavire[2] Exocet[1]. La seconde, désignée AS332M était un hélicoptère de transport militaire capable d'accueillir vingt fantassins équipés et armés. Ces appareils ont très rapidement connut un certain succès[2].

De l'AS332 C à l'AS332 L[modifier | modifier le code]

Pour élargir la gamme de la famille Super Puma il est décidé de concevoir une version raccourcie, sorte de Puma remotorisé, et désignée AS332C. Malgré de réelles capacités l'appareil s'avère rapidement être un échec commercial, les clients potentiels préférant se tourner vers le rétrofit de SA330 Puma. La version rallongée, AS332L, devient quant à elle rapidement un succès phénoménal[2], dépassant même l'AS332B et permettant la conquête de nouveaux marchés, notamment dans le domaine des hélicoptères de sauvetage en mer.

Sous le giron d'Airbus Helicopters précédemment Eurocopter (jusqu'à fin 2013)[modifier | modifier le code]

Après la disparition en 1990 de la branche hélicoptère d'Aérospatiale, suite à la fusion avec l'Allemand MBB, et la naissance d'Eurocopter, la donne changea sensiblement pour les Super Puma. Les versions d'origine disparurent au profit de nouvelles équipées de Makila 1A1 plus puissantes et plus sûres. Les AS332F et AS332M furent transformés respectivement en AS532 SC et AS532 UL[2]. Le nouvel appareil fut baptisé Cougar[1].

Versions[modifier | modifier le code]

Prototypes[modifier | modifier le code]

  • Aérospatiale SA330Z : Désignation attribuée à un Puma modifié pour intégrer un rotor anticouple de type Fenestron.
  • Aérospatiale SA331 : Désignation attribuée à un appareil nouveau équipé de deux turbomoteurs Makila 1A et d'un rotor principal Starflex.
  • Aérospatiale AS332 : Désignation attribuée au prototype du Super Puma.

Versions civiles[modifier | modifier le code]

AS332 L civil de transport off-shore.
  • Aérospatiale AS332 B : Désignation attribuée à la première version de série du Super Puma mue par deux turbomoteurs Makila 1A.
    • Aérospatiale AS332 B1 : Désignation attribuée à la première version de série du Super Puma remotorisée par deux turbomoteurs Makila 1A1.
  • Aérospatiale AS332 C : Désignation attribuée à une version de série du Super Puma au fuselage raccourci mue par deux turbomoteurs Makila 1A.
    • Aérospatiale AS332 C1 : Désignation attribuée à une version de série du Super Puma au fuselage raccourci remotorisée par deux turbomoteurs Makila 1A1.
  • Aérospatiale AS332 L : Désignation attribuée à une version de série du Super Puma au fuselage rallongé mue par deux turbomoteurs Makila 1A.
    • Aérospatiale AS332 L1 : Désignation attribuée à une version de série du Super Puma au fuselage rallongé remotorisée par deux turbomoteurs Makila 1A1.

Versions militaires[modifier | modifier le code]

AS332M de la marine brésilienne.
  • Aérospatiale AS332 F : désignation attribuée à la première version de série militaire destinée à la lutte anti-navire du Super Puma mue par deux turbomoteurs Makila 1A.
    • Aérospatiale AS332 F1 : Désignation attribuée à la première version de série militaire destinée à la lutte anti-navire du Super Puma remotorisée par deux turbomoteurs Makila 1A1.
  • Aérospatiale AS332 M : Désignation attribuée à la première version de série militaire destinée au transport d'assaut du Super Puma mue par deux turbomoteurs Makila 1A.
    • Aérospatiale AS332 M1 : Désignation attribuée à la première version de série militaire destinée au transport d'assaut du Super Puma remotorisée par deux turbomoteurs Makila 1A1.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

En 2012 le Super Puma avait été vendu aux clients suivants. Certains l'utilisent encore.

Utilisateurs civils[modifier | modifier le code]

AS332 L1 civil britannique.
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni

Utilisateurs parapublics[modifier | modifier le code]

AS332 Super Puma de la police allemande.

Utilisateurs militaires[modifier | modifier le code]

Super Puma militaire singapourien se posant sur le navire américain USS Inchon.
Super Puma militaire de sauvetage en Espagne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Bill Gunston, Hélicoptères de combat, Atlas,‎ 1989 (ISBN 2-7312-0643-8)
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Pierre Boulay, Les hélicoptères français, Guides Larivière,‎ 1998 (ISBN 2-907051-17-2)
  3. « Aérospatiale AS.332 (EC 225) Super Puma », avionslegendaires.net
  4. (en) Daniel P. Hagedorn, Central American & Caribbean Air Forces, Air Britain Publication,‎ 1993 (ISBN 0-85130-210-6)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Hélicoptères similaires[modifier | modifier le code]

Développements liés[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]