Police fédérale (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Police fédérale.
Police fédérale
upright=Article à illustrer Organisation
Bundespolizei-Logos.svg
BPol BMW F11 Hamburg-Altona.jpg
Histoire
Fondation
Prédécesseur
Bundesgrenzschutz (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Cadre
Type
Siège social
Pays
Organisation
Effectif
42 500 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Q1414822
Dieter Romann (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Organisation mère
Récompense
Site web
Bundespolizei-Logos-improved.svg

La Police fédérale (Bundespolizei, BPol) est une force de police allemande exerçant les compétences de la Fédération en matière de sécurité et de maintien de l’ordre. Elle est placée sous la tutelle du ministère fédéral de l’Intérieur et dispose de 39 000 agents environ.

La BPol est issue de la transformation en 2005 de la Force fédérale de protection des frontières (BGS).

Histoire[modifier | modifier le code]

Soldats américains et officiers de la Bundesgrenzschutz en 1979.
Navire garde-côtes de la Police fédérale.

Rôle[modifier | modifier le code]

Son domaine d’intervention est limité par l’attribution de larges compétences de police ordinaire aux forces de police des Länder. La Fédération dispose également de la police du Bundestag allemand (de), une force indépendante placée sous la tutelle du président du Bundestag.

Divisions administratives[modifier | modifier le code]

Bundesgrenzschutz[modifier | modifier le code]

Créée en 1951, la Force fédérale de protection des frontières (Bundesgrenzschutz, BGS) avait pour juridiction les aéroports et une zone de 30 km de profondeur le long des frontières dont la frontière intérieure allemande . Comptant 20 000 gardes-frontière au moment de la fusion, elle avait vu son rôle élargi à partir des années 1970. Après la prise d'otages de Munich 1972, est ainsi créée la GSG 9, l’unité antiterroriste de la RFA.

Armes de service[modifier | modifier le code]

Depuis les années 2000, les policiers fédéraux sont armés de pistolets HK P30, remplaçant les SIG P6 et Walther P4. En cas de crise sont distribués des mitraillettes HK MP 5 voire des fusils d'assaut HK G36.

Moyens aériens[modifier | modifier le code]

Un EC 155 de la Police fédérale à l'aérodrome de Bad Gandersheim.

La police fédérale joue un rôle important dans le secours à personne par la mise à disposition de ses hélicoptères en cas de besoin. Cette flotte se compose en 2010 de 87 engins (Eurocopter EC135, EC 155, AS 332)[1].

Véhicules[modifier | modifier le code]

Les patrouilleurs et enquêteurs utilisent des BMW série 5, des VW Golf et Passat mais aussi des Volkswagen Transporter.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Sapeur-pompier magazine n°1025 de juillet - août 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]