Eurocopter EC135

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir EC 135.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2014).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Eurocopter EC135
Image illustrative de l'article Eurocopter EC135
Eurocopter EC135 T2

Constructeur Drapeau : Europe Eurocopter
Premier vol
Mise en service 1996
Date de retrait Toujours en service
Coût unitaire > 3 200 000 €
Nombre construit > 1100
Motorisation
Moteur Turboméca 2 GTM Arrius 2B2
Pratt & Whitney PW 206B
Nombre 2
Type Turbine
Puissance unitaire 816 ch (609 kW) ch
Nombre de pales 4
Dimensions
Diamètre du rotor 10,20 m, EC135 T3 : 10,40 m
Longueur 12,19 m
Hauteur 3,62 m
Masses
Charge utile 1495 kg
Carburant 560 kg
Maximale 2 980 kg
Performances
Vitesse de croisière 261 km/h
Vitesse maximale 287 km/h
Plafond 6 095 m
Distance franchissable avec CU max : 620 km
Avionique
Glass cockpit

L'Eurocopter EC135 est un hélicoptère bimoteur léger polyvalent produit par Airbus Helicopters, anciennement Eurocopter.

Description[modifier | modifier le code]

De conception récente, l'EC135 est un biturbine léger pouvant remplir un nombre de missions très variées. En effet il est intensivement utilisé à travers le monde en tant qu'hélicoptère de secours, mais aussi pour des missions de police, offshore, travail aérien, VIP et dans certains pays dans sa version militaire EC635 comme hélicoptère de reconnaissance armé, de lutte antichar, d'appui tactique tout temps ou de dépose de commandos en territoire hostile.

Il est doté d'une vaste cabine pour sa catégorie permettant d'accueillir selon la configuration 7 passagers et 1 pilote ou 6 passagers et 2 pilotes ou 1/2 pilote(s), 1 médecin et 1 infirmier en plus d'un blessé.

Ses larges portes coquilles situées à l'arrière de la cabine permettent un chargement aisé du brancard en position allongée.

Il est équipé de deux turbines Turbomeca Arrius 2B2 ou Pratt & Whitney PW206B2 équipées de FADEC, ce qui facilite la conduite moteur et par conséquent réduit la charge de travail du pilote tout en assurant une puissance optimale tout au long des différentes phases de vol.

Son rotor anti-couple de type fenestron lui permet une baisse du niveau sonore et apporte de grands avantages du point de vue de la sécurité des personnels au sol.

Historique[modifier | modifier le code]

Il est une évolution très poussée du BO105 de MBB qui avait connu un développement avancé dans les années 1980 (désigné Bo 108) devant au départ uniquement servir de démonstrateur pour les nouvelles technologies.

Ce prototype était notamment équipé de commandes de vol électriques (CDVE) et d'un rotor principal sans articulations d'un type nouveau, réduisant d'une part au maximum le bruit et les vibrations provoquant une fatigue des matériaux et offrant d'autre part des avantages en termes d'agilité et de réactivité.

Lors de la création d'Eurocopter en 1990, on entrevoyait déjà à l'époque de bonnes chances de succès sur le marché pour le BO108. Le développement du programme se poursuivit en Allemagne tandis que la partie française d'Eurocopter (l'ancienne division hélicoptère du groupe Aérospatiale-Matra) apporta de son côté le rotor anti-couple de type fenestron.

Le premier vol eut lieu à Ottobrunn près de Munich (bureau d'études et fabrication des prototypes) le 15 février 1994. La production en série (à Donauwörth) débuta en 1996. Le modèle de base se décline en plusieurs versions civiles et militaires (E-635).

Début 2014, environ 1100 appareils ont été construits.

Position de L'EC135 dans la gamme Eurocopter[modifier | modifier le code]

L'EC130 n'est pas une version monomoteur de l'EC135 mais une évolution de l'AS350 (AS350 B4) pourvue d'un rotor anti-couple de type fenestron.

L'EC145 n'est pas une version allongée de l'EC135 mais une évolution profonde du BK117 (BK117 C2), ré-motorisé et doté du même poste de pilotage que l'EC135. Son nouveau rotor principal à 4 pâles sans articulations reprend l'EC135.

Variantes[modifier | modifier le code]

  • EC135P1 : motorisé par deux Pratt & Whitney Canada PW206B masse maximale au décollage 2 630 kg
  • EC135T1 : motorisé par deux Turbomeca Arrius 2B1 ou 2B1A ou 2B1A1 masse maximale au décollage 2 630 kg
  • EC135T2 : motorisé par deux Turbomeca Arrius 2 B2, masse maximale au décollage 2 835 kg
  • EC135P2 : motorisé par deux Pratt & Whitney PW206B2, masse maximale au décollage 2835 kg
  • EC135P2+ : motorisé par deux Pratt & Whitney PW206B2, masse maximale au décollage 2 910 kg
  • EC135T2+ : motorisé par deux Turbomeca Arrius 2 B2, masse maximale au décollage 2 910 kg, certifié en 2006[1].
  • EC135T2e : motorisé par deux Turbomeca Arrius 2 B2, masse maximale au décollage 2 950 kg
  • EC135P2e : motorisé par deux Pratt & Whitney PW206B2, masse maximale au décollage 2 950 kg
  • EC135T3 : motorisé par deux Turbomeca Arrius 2 B2 plus, masse maximale au décollage 2 980 kg.
  • EC135P3 : motorisé par deux Pratt & Whitney PW206B3, masse maximale au décollage 2 980 kg

Utilisateurs civils[modifier | modifier le code]

EC135 du SAMU Lorraine basé à Nancy.
  • Drapeau de l'Allemagne Allemagne : ADAC, DRF, Bundespolizei[réf. nécessaire]
  • Drapeau de l'Autriche Autriche : OAMTC
  • Drapeau de la France France : SAMU (INAER France, SAF/Hélicap hélicoptères, HDF, MBH Samu) RTE.
  • Drapeau de l'Italie Italie : Inaer
  • Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni : Police, Bond, Air Ambulance[réf. nécessaire]
  • Drapeau de la Suisse Suisse : Air Glaciers, Air Zermatt, REGA Genève (HUG), Swiss Helicopter AG, TCS ambulance mis en œuvre par la société Skymedia AG.
  • Drapeau des États-Unis États-Unis : Air Methods, CJ Systems, PHI, Era Helicopters[réf. nécessaire]
  • Drapeau de la Pologne Pologne: 23 exemplaires en service dans la Lotnicze Pogotowie Ratunkowe pour des missions de sauvetage. Ils remplacent les vénérables PZL MI-2 en service jusqu'ici.
  • Drapeau de la Roumanie Roumanie: 2 EC135P2,1 EC135T2 et 1 EC135T2+ sont en service au sein du ministère de l’intérieur et du ministère roumain de la santé
  • Drapeau de la République tchèque République tchèque: en service dans la police et au sein des sociétés Alfa Helicopter et Delta System Air pour des missions de sauvetage
  • Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas: 2 appareils remplacent des bo105 au sein de la politie, 5 exemplaires en service à l'ANWB (automobile club des Pays-Bas) pour des missions de secours aériens
  • Drapeau de la Suède Suède:en service dans la "Polis".
  • Drapeau de la Turquie Turquie : THK Gökçen Aviation[2].

Utilisateurs militaires et gouvernementaux[modifier | modifier le code]

Article connexe : Eurocopter EC635.
  • Drapeau de l'Allemagne Allemagne : 15 EC135 T1 utilisés par la Heer sur la base de Buckburg pour l'entrainement et l'instruction de base en remplacement des Alouettes II
  • Drapeau du Brésil Brésil : 2 EC135 T2i (VH-35 dans la nomenclature de la force aérienne brésilienne) utilisés pour le transport de VIP.
  • Drapeau de l'Espagne Espagne : 9 EC 135P2 en service dans la Guardia civil, 4 EC135T2+ en service dans le batallón de helicópteros de emergencia et 12 appareils en service dans l'Ejército de Tierra à des fins d'entrainement et d'instruction.
  • Drapeau de la France France : 15 EC135 T2+ livrés à la gendarmerie nationale, ils seront amenés à terme à remplacer les Airbus Helicopters H125 Écureuil.
  • Drapeau de l'Irlande Irlande : 2 EC135 P2 livrés en 2005 à l'Irish Air Corps pour les missions de soutien, 2 EC135T2 livrés à la Guarda pour les missions de police.
  • Drapeau du Japon Japon : 15 hélicoptères d'entraînement pour la force maritime d'autodéfense japonaise.
  • Drapeau du Kurdistan irakien Kurdistan : Plusieurs exemplaires, peut-être pris sur la commande irakienne[3].
  • Drapeau du Gabon Gabon : 4 EC135 en service dans l'aviation légère des armées sont basés à Libreville.
  • Drapeau de la Suisse Suisse : 18 EC635 et 2 EC-135 (VIP) remplacent les Alouette III des escadrilles de transport des forces aériennes suisses à partir de 2008 pour les remplacer définitivement en 2010.
  • Drapeau de l'Irak Irak : L'Irak a commandé, le 25 mars 2009, 24 exemplaires de l'Eurocopter EC635T2+ livrés à partir du 18 juin 2010 en service au sein du 55e escadron de l’aviation de l'armée (de terre) irakienne. Un a fait un atterrissage d'urgence le 20 juin 2010 et un est abattu le 12 décembre 2014[4].
  • Drapeau de la Jordanie Jordanie : 16 exemplaire de l'EC-635T1 sont en service dans la Royale Jordanian Air force et 4 EC-635T2i dans le Police Air Wing.
  • Drapeau du Maroc Maroc : 3 EC135T2+ sont en service dans l'air squadron de la gendarmerie royale marocaine.
  • Drapeau de l'Argentine Argentine : 3 EC135T2+ en service dans la policia federal Argentina, un nombre indéterminé d'EC135 sont en service également dans la gendarmeria Argentina.
  • Drapeau du Chili Chili : Des EC135P2+ sont en service dans les carabinieros de chile.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

  • L'EC135 apparaît dans la trilogie à succès Cinquante nuances et plus particulièrement dans le premier tome de la romance, Cinquante nuances de Grey (Fifty Shades of Grey). Il appartient au héros et milliardaire du livre Christian Grey, heureux propriétaire de "Charlie Tango".
  • L'EC135 est la vedette de la série allemande "HELICOPS" où il y joue le rôle d'un hélicoptère ultra moderne et sophistiqué au service de la police de Berlin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hélicoptères, Ed. Mission Spéciale Productions, p. 95 (ISBN 978-291635728-7)
  2. http://www.avionslegendaires.net/2013/05/actu/industrie-eurocopter-vend-des-helicos-sanitaires-a-la-turquie/
  3. (en) « Kurdistan », sur Scramble / Dutch Aviation Society,‎ (consulté le 16 octobre 2015).
  4. Arnaud Delalande, « L'ordre de bataille de la force aérienne irakienne et ses combats face à l’État islamique », Défense et Sécurité internationale, no 118,‎ , p. 80-81.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Hélicoptères comparables[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]