Pilatus PC-9

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pilatus PC-9 Turbo-Trainer
Pilatus PC-9A de la patrouille acrobatique des Roulettes de la Royal Australian Air Force
Pilatus PC-9A de la patrouille acrobatique des Roulettes de la Royal Australian Air Force

Constructeur Drapeau : Suisse Pilatus Aircraft
Rôle Avion d'entraînement
Nombre construits Plus de 265
Équipage
2 (élève pilote et instructeur)
Motorisation
Moteur Pratt & Whitney Canada PT6A-62
Nombre 1
Type Turbopropulseur
Puissance unitaire 950 ch
Dimensions
Envergure 10,19 m
Longueur 10,14 m
Hauteur 3,26 m
Surface alaire 16,28 m2
Masses
À vide 1 725 kg
Maximale 3 200 kg
Performances
Vitesse maximale à 10'000 pieds 552 km/h (Mach 0,68)
Plafond 8 000 m
Vitesse ascensionnelle 1 182 m/min
Rayon d'action 1 593 km
Armement
Interne aucun
Externe aucun

Le Pilatus PC-9 est un avion d'entraînement biplace suisse construit par Pilatus Aircraft. Son moteur est un turbopropulseur pouvant atteindre 1 150 ch (850 kW) et son hélice tourne à un régime maximal de 2 000 tr/min. Il a été mis en service en 1988. Bien que principalement utilisé comme avion d'entraînement, il sert également au remorquage de cible, comme plastron pour la guerre électronique, pour la formation de contrôleurs aériens avancés ou comme "agressors". Le PC-9 est connu pour avoir servi de base au développement du Beechcraft T-6 Texan II.

Développent[modifier | modifier le code]

En juin 1997, le PC-9 MK II fut désigné par le Pentagone comme vainqueur du programme JPATS (en) (Joint Primary Aircraft Training System) pour le remplacement des Beech T-34C Turbo Mentor et Cessna T-37A Tweet en service respectivement dans l’US Navy, l’US Marines Corps et dans l’US Air Force. Pilatus Aircraft s’associa avec l'américain Raytheon afin de remplir pleinement le cahier des charges. Le nouvel avion reçu la désignation de T-6 Texan II, et fut fabriqué par la filiale Beechcraft[1].

Variantes[modifier | modifier le code]

  • PC-9 : avion d'entraînement militaire biplace
  • PC-9/A : avion d'entraînement militaire biplace pour la Royal Australian Air Force
  • PC-9B : avion tracteur de cible biplace opéré par EIS Aircraft GmbH en Allemagne pour la Luftwaffe et l'OTAN
  • PC-9M : avion d'entraînement militaire avancé
  • Beech Pilatus PC-9 MK II : version modifiée ayant servi de base pour le Beechcraft T-6 Texan II.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Militaires[modifier | modifier le code]

Utilisateurs du PC-9 en bleu foncé, anciens utilisateurs en bleu clair et utilisateurs civils en rouge (2013)
PC-9A australien
PC-9M slovène
PC-9 des Forces aériennes suisse équipé d'un pod de guerre électronique JAMMER ECM Saab/Ericsson Vista 5.
Drapeau de l'Angola Angola
Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite
Drapeau de l'Australie Australie
Drapeau de la Birmanie Birmanie
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie
Drapeau de Chypre Chypre
Drapeau de la Croatie Croatie
Drapeau de l'Irlande Irlande
  • Air Corps: 8 x PC-9M[2], 7 en service, 1 détruit (s/n 660 / immatriculation: 265) le 12 octobre 2009 lors d'un accident dans de mauvaises conditions météorologiques. L'Irish Air Corps a décidé de le remplacer par un nouvel appareil (immatriculation 269) qui était en construction au printemps 2017[4].
Drapeau du Mexique Mexique
Drapeau d'Oman Oman
Drapeau de la Slovénie Slovénie
Drapeau de la Suisse Suisse
  • Forces aériennes suisses: 12 x PC-9 (immatriculation C-401 à C-412) construit en 1988 (C-401 à C-404), 1992 (C-405 bis C-408) et 1994 C-409 bis C-412) plus 2 retourné à Pilatus après évaluation. Le C-404 a été accidenté le 14 octobre 1998[2]. 11 Pilatus PC-9/F Turbo Trainer en service. Le PC-9 sert à l'instruction de base et avancée, mais il est essentiellement engagé comme cibles d’exercice en faveur de la DCA avec le remorquage de cibles et au moyen de simulateurs laser. Il peut également être muni d’un pod brouilleur électronique pour l'entraînement à la guerre électronique[5].
Drapeau du Tchad Tchad
Drapeau de la Thaïlande Thaïlande

Patrouilles acrobatiques militaires[modifier | modifier le code]

Ancien utilisateurs militaires[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis
  • United States Army: 3 x PC-9, en service entre 1991 et 1995 pour des tests, vendus à la Slovénie en 1995

Civile[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Allemagne Allemagne
  • E.I.S. Aircraft GmbH: 11 x PC-9B livré à partir de 1990, 9 en service[6]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
  • BAE Systems: 2 x PC-9, un acquis en 1989 (S/N 177 / ZG969) actuellement stocké, un second en 1995 de l'Arabie Saoudite (S/N 111 / ZG119) et revendu à ce pays en 2012.


Cliquez sur une image pour l'agrandir, ou survolez-la pour afficher sa légende.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pilatus PC-9, avionslegendaires.net.
  2. a, b, c, d, e, f et g Aircraft Accidents, Scramble.nl.
  3. .Pilatus PC-9, militaryaviation.eu.
  4. Production and News, pilatus-history-and-news.blogspot.ch, 9 mai 2017.
  5. Pilatus PC-9, Armée suisse.
  6. Pilatus PC-9 E.I.S. Aircraft, http://pilatus-history-and-news.blogspot.ch.

Liens externes[modifier | modifier le code]