Embraer EMB-121 Xingu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Xingu.
Embraer EMB-121 Xingu
L'Embraer EMB-121 Xingu n°69 de la flottille 24F de l'Aviation Navale française sur le parking de la BAN Nîmes-Garons.
L'Embraer EMB-121 Xingu n°69 de la flottille 24F de l'Aviation Navale française sur le parking de la BAN Nîmes-Garons.

Constructeur Drapeau : Brésil Embraer
Équipage 2 (pilote + copilote)
Premier vol 10 octobre 1976
Production 106
Dimensions
Longueur 12,25 m
Envergure 14,47 m
Hauteur 4,74 m
Aire alaire 27,50 m²
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 3,476 t
À vide 3,62 t
Max. au décollage 5,67 t
Kérosène F-34, F-35 (JET A1) L
Passagers 6
Fret 1000 L
Motorisation
Moteurs 2 Turbopropulseurs Pratt & Whitney PT6A-28
Puissance unitaire 500 kW
(680 (+ 35 ch de poussée résiduelle provenant des tuyères) ch)
Puissance totale 1 000 kW
(1 360 ch)
Performances
Vitesse de croisière maximale 403 km/h
Vitesse maximale 465 km/h
Autonomie 2 352 km
Endurance environ 5 h
Altitude de croisière 7 900 m

L'Embraer EMB-121 Xingu est un avion d'affaire brésilien créé par Embraer à partir des voilures et des moteurs de l'EMB-110 Bandeirantes et du fuselage de l'EMB-120 Brasilia.

Historique[modifier | modifier le code]

Cet avion de 8 places fit son vol inaugural le 10 octobre 1976. 106 exemplaires furent construits jusqu'en août 1987.

Description[modifier | modifier le code]

Le Xingu est un avion tricycle à aile basse et droite en porte à faux, bimoteur à turbopropulseurs dotés d'hélices tripales ou quadripales, d'une dérive en flèche et d'un empennage en T.
En vol, le Xingu n'est pas toujours un avion facile pour le néophyte, en raison d'une compacité de forme qui lui donne des qualités aérodynamiques pointues dans certaines configurations (par exemple : il y a un masquage aérodynamique des surfaces de contrôle horizontales lors d'un piqué d'un certain angle).

Divers[modifier | modifier le code]

  • Hélices :
    • Fabricant : Hartzell Propeller, Inc
    • Modèle : Moyeu HC-B3TN-3C, Pales T10178 B-8R
    • Diamètre : 2,36 m (7,74 ft)
    • Garde au sol : 0,27 m (0,82 ft)
  • Aile :
    • Profil : NACA 23016 modifié
    • Allongement : 7,18
    • Dièdre : 7°
    • Calage : 3°
    • Flèche : 0° 19' 48

Variantes[modifier | modifier le code]

  • EMB 121A Xingu I : Pratt & Whitney Canada PT6A-28
  • EMB 121A1 Xingu II : Pratt & Whitney Canada PT6A-135
  • EMB 121V Xingu III : version équipée de moteurs Pratt & Whitney Canada PT6A-42, la capacité en passager augmente (8-9 places) tout comme ses réservoirs de carburant. Elle est commercialisée le 4 septembre 1981.
  • EMB 123 Tapajós: Modèle prévu avec Pratt & Whitney Canada PT6A-45
  • VU-9 : Déclinaison pour la Force aérienne brésilienne.

Pays utilisateurs[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

L'appareil est utilisé pour l'entraînement des pilotes de transport depuis le 25 mai 1982. Ils sont maintenus en condition opérationnelle (MCO) par la société Cassidian Aviation Training Service[4], filiale d’EADS implantée à Cognac. Le contrat a été notifié le 30 décembre 2011 pour une durée de 15 ans[5].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Question N° : 47342 », sur Assemblée nationale française,‎ 14 avril 2014 (consulté le 29 mai 2014)
  2. Serge Grouard, Tome VI : Défense Préparation et emploi des forces : Air,‎ 10 octobre 2012, 73 p. (lire en ligne), p. 29
  3. « Les chiffres-clés de la Défense – édition 2011 », sur Ministère français de la Défense,‎ 30 septembre 2011 (consulté le 3 octobre 2011)
  4. Laurent Lagneau. L’entretien des avions Xingu de l’armée de l’Air et la marine confié à la société CATS sur opex360, le 1er octobre 2011.
  5. Ministère de la Défense. L’externalisation du soutien des avions-écoles Xingu sur defense.gouv.fr, le 10 janvier 2012.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Manuel d'entretien de l'avion EMB-121 : GCE 120-05