KAI Surion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ou cette section contient des informations sur un avion prévu ou attendu.

Il se peut que ces informations soient de nature spéculative et qu'elles ne réflètent pas la version finale de l'avion.

image illustrant la Corée du Sud image illustrant l’aéronautique
Cet article est une ébauche concernant la Corée du Sud et l’aéronautique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

KAI Korean Utility Helicopter Surion
Image illustrative de l'article KAI Surion
Un prototype du KAI Surion lors d'essais en vol en Alaska.

Rôle Hélicoptère de transport
Constructeur Drapeau : Corée du Sud Korea Aerospace Industries
Premier vol [1]
Mise en service 22 mai 2013[2]
Équipage
2
Motorisation
Nombre 2
Type Turbine
Nombre de pales 4
Dimensions
Diamètre du rotor 15,8 m
Longueur 15 m
Hauteur 4,5 m
Masses
À vide 5 500 kg
Carburant 946 kg
Maximale 8 700 kg

Le Korean Utility Helicopter (KUH) (ou Korean Helicopter Program) est un programme d'hélicoptère militaire bi-turbine sud-coréen de manœuvre, lancé en 2006.

Historique[modifier | modifier le code]

Un Surion de la police sud-coréenne.

En juin 2006, KAI se voit attribuer un contrat de 850 millions d'euros par le ministère de la défense de la Corée du Sud pour démarrer le projet de développement d'un hélicoptère utilitaire de la classe 8 tonnes. Eurocopter est sélectionné comme premier partenaire pour le développement de cette machine. Cela reste à ce jour le plus gros contrat d'armement remporté par une société non américaine. Dans le cadre de ce contrat Eurocopter avait pour charge de fournir de l'assistance technique mais aussi des composants sur étagère tels que la transmission, le mât rotor et le pilote automatique, tous dérivés de la famille Super Puma (AS 532 MK2 et aussi EC 225/725).

Le premier vol a été réalisé avec succès le 10 mars 2010 et l'entrée en service officiel a lieu le 22 mai 2013[3] avec la mise en service de dix appareils dans l'école de pilotage de l'armée de terre sud-coréenne.

Commandes[modifier | modifier le code]

Un Surion ambulance de l'aviation légère de l’armée sud-coréenne.

La cible initiale comprend 245 appareils. Cette cible a été ramenée à 210 appareils, 35 ayant été transformées en machines pour la formation des pilotes de la ROKAA (Republic Of Korea Army Aviation). La machine a des dérivés militaires et parapublics comme les variantes (Forrest, Fire-Fighter, Medevac, Amphibious & Police).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Tony Osborne, « Surion takes to the air », Rotorhub.com,‎ (consulté le 10 août 2011)
  2. Army deploys Surion copters. koreatimes.co.kr, 22 May 2013.
  3. « New on the Market, the Surion », Korea Aerospace Industry,‎ (consulté le 27 mars 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]