Douchapt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Douchapt
Cultures de maïs au sud de la commune.
Cultures de maïs au sud de la commune.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Périgueux
Canton Brantôme
Intercommunalité Communauté de communes du Pays ribéracois
Maire
Mandat
Jean-Pierre Jugie
2014-2020
Code postal 24350
Code commune 24154
Démographie
Population
municipale
351 hab. (2014)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 14′ 37″ nord, 0° 26′ 39″ est
Altitude Min. 66 m – Max. 204 m
Superficie 8,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Douchapt

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Douchapt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Douchapt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Douchapt

Douchapt est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Dronne sert de limite entre Douchapt (au premier plan) et Saint-Victor.

À l'ouest du département de la Dordogne, la commune de Douchapt, entièrement située en rive gauche de la Dronne, principal affluent de l'Isle, comprend également une île au milieu de la Dronne.

Au nord de la commune, le sol en vallée de la Dronne est recouvert d'alluvions holocènes alors que les hauteurs sont composées de calcaires du Crétacé[1]. Son altitude minimale, 66 mètres, se situe au nord-ouest de la commune, à la pointe occidentale de l'île, là où la Dronne quitte le territoire communal pour servir de limite entre Saint-Méard-de-Drône et Saint-Victor. Le point culminant, 204 mètres, se trouve au sud, au lieu-dit l'Abbaye, en limite de la commune et du bourg de Segonzac.

Le bourg de Douchapt est situé, en distances orthodromiques, huit kilomètres à l'est de Ribérac, treize kilomètres au nord-ouest de Saint-Astier, et 500 mètres au sud de la route départementale 710 (l'ancienne route nationale 710).

La commune est également bordée au sud-ouest par la route départementale 104.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Douchapt
Saint-Méard-de-Drône Saint-Victor
Saint-Pardoux-de-Drône Douchapt Tocane-Saint-Apre
Segonzac

Toponymie[modifier | modifier le code]

La première mention écrite connue du lieu date de 1178 sous la forme latine Sanctus Petrus de Dupchac, suivi de Dopchac en 1365, puis Dopchacum[2].

En occitan, la commune porte le nom de Dochac[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
mars 2001[4] (réélu en mars 2014) en cours Jean-Pierre Jugie DVG Responsable d'établissement industriel

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, Douchapt comptait 351 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2008, 2013, 2018, etc. pour Douchapt[5]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
528 562 557 622 650 601 583 621 658
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
622 647 641 564 598 574 580 507 475
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
435 456 418 421 429 421 433 377 329
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
330 297 253 260 240 251 284 344 351
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

En août 2013, Douchapt accueille pour la troisième fois, après 1934 et 1994, le comice agricole du canton de Montagrier, dont c'est la 135e édition[8].

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2012[9], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 150 personnes, soit 45,4 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (douze) est resté stable par rapport à 2007 et le taux de chômage de cette population active s'établit à 8,3 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2013, la commune compte trente-trois établissements[10], dont vingt-quatre au niveau des commerces, transports ou services, cinq dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, deux relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, un dans la construction, et un dans l'industrie[11].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Patrick Ranoux, préface de René Pijassou, Atlas de la Dordogne-Périgord, p. 19, Ouvrage publié à compte d'auteur, Speed impression, 1996, (ISBN 978-2-9501476-1-5)
  2. Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, Éditions Fanlac, 2000, (ISBN 2-86577-215-2), p. 138.
  3. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 24 février 2014.
  4. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 17 août 2014.
  5. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 24 février 2014)
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. Philippe Christophe, Douchapt s'apprête à accueillir le 135e comice, Sud Ouest édition Périgueux du 13 août 2013, p. 20.
  9. Chiffres-clés - Emploi - Population active - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 28 octobre 2015.
  10. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 28 octobre 2015).
  11. Chiffres clés - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 28 octobre 2015.