Roger Moore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moore et Roger Moore.
Roger Moore
Description de cette image, également commentée ci-après

Roger Moore en 1973.

Nom de naissance Roger George Moore
Naissance
Stockwell
(Londres, Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Décès (à 89 ans)
Crans-Montana
(Valais, Suisse)
Profession Acteur
Films notables 7 James Bond (saga)
Séries notables Ivanhoé
Le Saint
Amicalement vôtre
Signature de Roger Moore.

Roger Moore est un acteur britannique né le à Stockwell (Londres) et mort le à Crans-Montana (Suisse).

Il est surtout connu pour avoir interprété James Bond — succédant à Sean Connery et George Lazenby — dans la série de films d'EON Productions (1973-1985). Il est aussi connu pour ses rôles dans des séries télévisées : Ivanhoé dans Ivanhoé, diffusé en 1958 et 1959, Simon Templar dans Le Saint, diffusé de 1962 à 1969, et Brett Sinclair, lord dandy dans Amicalement vôtre, diffusé en 1971 et 1972).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Roger George Moore naît le à Stockwell, près de Londres. Il est le fils unique de George Alfred Moore, un policier, et Lillian Pope (dite Lily), caissière puis femme au foyer[1].

Il fréquente la Battersea Grammar School (en), l'école primaire de Battersea. Évacué vers Holsworthy dans le Devon au cours de la Seconde Guerre mondiale, il fait ensuite ses études secondaires à Amersham dans le Buckinghamshire, puis fréquente le collège de Bede et rejoint l'Université de Durham, mais n'a jamais obtenu de diplôme[2].

À 18 ans, peu de temps après la fin de la guerre, Moore est enrôlé au service national. Il suit l'école d'officiers et devient capitaine. Moore a servi dans le Royal Army Service Corps (en), commandant un petit dépôt en Allemagne de l'Ouest. Il a eu un grave accident de voiture avec fracture de la mâchoire et du crâne. Après quelques mois passés dans un hôpital de Hambourg, il rentre en Grande-Bretagne. Plus tard, il étudie à la Royal Academy of Dramatic Art, au cours de laquelle ses frais ont été payés par le réalisateur Brian Desmond Hurst. Moore était un camarade de classe de Lois Maxwell[2].

Le jeune Moore a fait des apparitions dans des films à la fin des années 1940. À 17 ans, Moore est apparu dans César et Cléopâtre (1945)[3],[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Roger Moore joue le rôle d'Ivanhoé dans la série du même nom en noir et blanc, composée de 39 épisodes de 25 minutes chacun. Créée par Peter Rogers d'après le roman éponyme de Walter Scott et diffusée entre le 5 janvier 1958 et le 4 janvier 1959 sur le réseau ITV. En France, la série est diffusée à partir du 11 avril 1959 sur l'unique chaîne, à l'époque, la RTF.

Roger Moore vers 1960.
Roger Moore lors du tournage du film Le Commando de Sa Majesté en 1979.

De 1962 à 1969, Roger Moore joue dans Le Saint, ce qui a assuré sa célébrité internationale.

En 1970 à 1971, il joue le rôle de Brett Sinclair, lord milliardaire, dans la série télévisée Amicalement vôtre avec comme co-vedette Tony Curtis, dont la carrière connaît un nouveau souffle. Moore perçoit un cachet d'un million de dollars pour l'ensemble du tournage de la série, ce qui en fait, à cette époque, l'acteur de télévision le mieux payé au monde. Les premiers épisodes de la série sortiront même au cinéma dans plusieurs pays d'Europe, remontés sous la forme d'un film de 90 minutes intitulé Mission: Monte Carlo.

Cette série de succès lui permet d'asseoir sa crédibilité auprès des producteurs qui décident de le choisir pour reprendre le rôle de James Bond au cinéma, à sept reprises, remplaçant ainsi Sean Connery. En 1973, il joue dans Vivre et laisser mourir, en 1974, dans L'Homme au pistolet d'or où il est opposé à Scaramanga, joué par Christopher Lee. En 1977, il joue dans L'Espion qui m'aimait, en 1979, dans Moonraker, en 1981, dans Rien que pour vos yeux, en 1983, Octopussy et en 1985 dans Dangereusement vôtre où il est opposé à Zorin, un psychopathe joué par Christopher Walken.

En 1984, le producteur des Oies sauvages (son plus gros succès au cinéma hors James Bond) lui propose de reprendre son rôle aux côtés de Richard Burton dans Les Oies sauvages 2, il confesse non sans humour dans son autobiographie Amicalement vôtre que le rôle de James Bond lui était sans doute un peu trop monté à la tête (laissant sous-entendre qu'il avait demandé un cachet certainement exorbitant), mais aussi qu'il n'aimait pas le sujet de cette suite. Il écrira toutefois dans la préface du livre Et Dieu créa Richard Burton avoir abandonné cette séquelle après la disparition de ce dernier juste avant le tournage, ce qui est faux puisque démenti par les faits (un autre acteur l'avait remplacé depuis longtemps) et par lui-même. La rumeur prétendant que le producteur l'aurait recontacté après la mort de Burton pour sauver le film Les Oies sauvages 2 du désastre (il aurait alors hérité du rôle principal) est peut-être fondée, mais Moore ne peut avoir refusé son aide car il était en tournage à Paris (pour tourner Dangereusement vôtre) au moment où Les oies sauvages 2 se tournait à Berlin. Les deux hommes peuvent d'ailleurs être entendus en train de commenter ensemble Les oies sauvages sur le DVD, et ce en toute amitié.

En 1991, Roger Moore devient ambassadeur de l'UNICEF pour défendre les droits de l'enfant.

Roger Moore soutient activement les droits des animaux avec l'association PETA, de laquelle il reçoit un prix en 2009 pour une campagne anti foie-gras[5].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Roger Moore épouse en 1946 sa première femme, la patineuse Doorn Van Steyn (née en 1922, décédée le 24 août 2010).

En 1953, il divorce pour épouser la même année la chanteuse Dorothy Squires, de 12 ans son aînée (née en 1915, décédée en 1998) et, à cette époque, beaucoup plus célèbre que lui ; ils vécurent ensemble pendant une courte période à Dafen (en) dans le Llanelli, au sud du Pays de Galles.

À son retour en 1961, alors qu'il tourne en Italie, il abandonne Dorothy pour l'actrice italienne Luisa Mattioli (it) qu'il épouse en 1969, après que Dorothy a finalement accepté de divorcer en 1968. Ils auront une fille, Deborah et deux fils, Christian et Geoffrey[6]. Séparés en 1993, ils divorcent en 2002.

En 1993, Roger Moore apprend qu'il est atteint d'un cancer de la prostate. Après avoir terminé une tournée en Finlande pour l'UNICEF, il entre à l'hôpital de Cedars Sinai pour une intervention chirurgicale et ce sous un faux nom pour échapper à la presse. Après une convalescence de six semaines, il se rétablit puis reprend non seulement les tournées pour l'UNICEF mais aussi sa carrière d'acteur[7].

En 1996, il se lie avec Kristina Tholstrup, une Danoise richissime née en 1942, qu'il connaissait depuis 1981 quand ils étaient voisins sur la côte d'Azur. Ils se marient discrètement à Copenhague le 10 mars 2002[8].

Décès[modifier | modifier le code]

Roger Moore meurt le 23 mai 2017 des suites d'un cancer. La nouvelle de son décès est annoncée par ses enfants via son compte Twitter[9].

Honneurs[modifier | modifier le code]

En 1999, Roger Moore est fait commandeur de l'ordre de l'Empire britannique (CBE)[10], et le 14 juin 2003, il est anobli comme chevalier commandeur de l'ordre de l'Empire britannique (KBE)[11].

Le , il obtient enfin son étoile sur Hollywood Boulevard (2 350e étoile).

Le , il est fait commandeur des Arts et des Lettres par la ministre française de la Culture Christine Albanel[12].

Le 12 juin 2012, l'Ambassadors Club de Monaco lui dédie le titre d'ambassadeur de bonne volonté, remis notamment par le prince Albert II.

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Roger Moore au festival de Cannes 1989 avec sa troisième épouse.
Roger Moore en 2012.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films de James Bond[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Claude Bertrand fut la voix française régulière de Roger Moore de 1964 à 1985. Moore fut aussi doublé occasionnellement par d'autres comédiens tels que Jean-Louis Jemma, René Arrieu ou encore Claude Giraud[13].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) American Cinema, American Culture: Arts, Performing arts, Cram101 Textbook Reviews, , p. 87.
  2. a et b (en) Michael Paterson, Amazing & Extraordinary Facts - James Bond, David & Charles, , p. 63.
  3. « Roger Moore Biography (1927–) ». Filmreference.com. Retrieved 18 June 2010.
  4. "Link to http://www.rogermoore.org". Rogermoore.org. 14 October 1927. Retrieved 18 June 2010.
  5. http://www.peta.com action contre le foie gras : http://www.dailymotion.com/video/x2p9td_roger-moore-james-bond-presente_animals.
  6. (en) Rex Reed, Travolta to Keaton, Morrow, , p. 89.
  7. Roger Moore - Amicalement Vôtre - Mémoires, 2008.
  8. « Roger Moore : l’agent 007 a tiré sa révérence », sur elle.fr, .
  9. « Mort de Roger Moore, acteur britannique connu pour ses rôles dans « James Bond » et « Amicalement vôtre » », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  10. (en) London Gazette
  11. (en) London Gazette
  12. www.fashions-addict.com, « Roger Moore: les Arts et Lettres françaises plus importantes qu'un Oscar », sur www.fashions-addict.com (consulté le 23 mai 2017)
  13. « Dans le Puy-de-Dôme, la voix française de Roger Moore s'associe aux hommages - France 3 Auvergne-Rhône-Alpes », France 3 Auvergne-Rhône-Alpes,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]