Claire Foy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Claire Foy
Description de cette image, également commentée ci-après
Claire Foy lors de la promotion du film First Man en 2018.
Nom de naissance Claire Elizabeth Foy
Naissance (37 ans)
Stockport, Angleterre
Nationalité Drapeau de la Grande-Bretagne Britannique
Profession Actrice
Films notables Le Dernier des Templiers
Millénium : Ce qui ne me tue pas
First Man : Le Premier Homme sur la Lune
Séries notables The Crown
Site internet clairefoy.com

Claire Elizabeth Foy /klɛə əˈlɪzəbəθ fɔɪ/[1], née le à Stockport, est une actrice britannique. En 2017, elle obtient le Golden Globe de la meilleure actrice dans une série télévisée dramatique pour son rôle d'Élisabeth II dans The Crown.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et famille[modifier | modifier le code]

Claire Elizabeth Foy est née le 16 avril 1984 à Stockport, dans le Grand Manchester. Elle dit que sa mère Caroline, est issue d'une famille irlandaise "Massive", ses grands-parents maternels sont originaires de Dublin et de Kildare. Elle a grandi à Manchester et à Leeds, benjamine d’une famille de trois enfants. Sa famille a ensuite déménagé à Longwick, dans le Buckinghamshire, pour le travail de son père en tant que vendeur pour Rank Xerox. Ses parents ont divorcé lorsqu'elle avait huit ans. Elle a une demi-sœur plus jeune issue du second mariage de son père.

Foy a fait ses études au lycée d’Aylesbury dès l'âge de 12 ans et a ensuite fréquenté l'université John Moores de Liverpool, où elle a étudié l'art dramatique et le cinéma. Elle a également suivi une formation d'un an à l’Oxford School of Drama. Elle a obtenu son diplôme en 2007 et a d'abord déménagé à Peckham (Londres) pour partager une maison avec cinq amis de l'école d'art dramatique.

Carrière[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de sa dernière année d'études, Claire Foy joue dans trois pièces : Top Girls (en) de Caryl Churchill, Easy Virtue de Noël Coward et dans une adaptation des Garennes de Watership Down de Richard Adams. Elle obtient ensuite de petits rôles à la télévision et fait ses débuts professionnels sur les planches en 2008 au Royal National Theatre de Londres[2]. Sous la direction du metteur en scène Paul Miller (en), elle joue dans la pièce ADN de Dennis Kelly[3].

En 2008 toujours, elle tient le premier rôle dans La Petite Dorrit, une mini-série de la BBC One. Il s'agit d'une adaptation par Andrew Davies du roman de même nom de Charles Dickens. Son interprétation lui vaut une nomination en 2009 pour le prix de la meilleure actrice de la Royal Television Society[4].

Après avoir joué dans plusieurs autres séries et téléfilms, elle fait ses débuts au cinéma en 2011 auprès de Nicolas Cage dans Le Dernier des Templiers de Dominic Sena.

En 2013, elle retourne sur les planches aux Trafalgar Studios (en) dans une pièce de William Shakespeare, Macbeth. Elle interprète Lady Macbeth au côté de James McAvoy qui tient le rôle-titre[5].

Elle continue dans la veine historique en jouant en 2014 dans Crossbones, une série du réseau NBC sur le pirate Barbe Noire, puis en interprétant en 2015 Anne Boleyn dans une mini-série de la BBC Two, Dans l'ombre des Tudors. Ce dernier rôle lui vaut d'être nommée pour le British Academy Television Award de la meilleure actrice l'année suivante.

En 2016, Claire interprète la jeune reine Élisabeth II dans la série dramatique biographique The Crown de Peter Morgan sur Netflix. Sa prestation lui vaut le Golden Globe de la meilleure actrice dans une série dramatique, le Screen Actors Guild Award et le Primetime Emmy Award.

En 2017, elle reprend le rôle dans la deuxième saison puis c'est l'actrice Olivia Colman qui prend la relève. Toujours en 2017, Foy joue le rôle de Diana Cavendish dans le drame biographique Breathe.

En 2018, Claire Foy tourne avec Steven Soderbergh le thriller psychologique Paranoïa présenté hors-compétition au festival international du film de Berlin. Elle joue ensuite l'épouse de Neil Armstrong dans First Man : Le Premier Homme sur la Lune de Damien Chazelle avec Ryan Gosling qui lui vaut plusieurs nominations dont le Golden Globe de la meilleure actrice dans un second rôle, le Critics' Choice Award et le British Academy of Film and Television Arts Award.

Puis elle reprend le rôle de Lisbeth Salander dans Millénium : Ce qui ne me tue pas de Fede Álvarez, adaptation du roman de même nom de David Lagercrantz.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Claire Foy se marie en 2014 à l'acteur Stephen Campbell Moore, avec qui elle a joué dans Le Dernier des Templiers, et donne naissance en 2015 à une fille prénommée Ivy Rose. En février 2018, les médias révèlent que le couple a entamé une procédure de divorce.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Et aussi

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • 2017 : BAFTA Awards : Meilleure actrice dans une série télévisée dramatique pour son rôle de la Reine Élisabeth II dans The Crown
  • 2017 : Gold Derby Awards : Meilleure actrice dans une série télévisée dramatique pour son rôle de la Reine Élisabeth II dans The Crown
  • 2018 : BAFTA Awards : Meilleure actrice dans une série télévisée dramatique pour son rôle de la Reine Élisabeth II dans The Crown
  • 2018 : Golden Globe Awards : Meilleure actrice de télévision dans une série télévisée dramatique pour son rôle de la Reine Élisabeth II dans The Crown
  • 2018 : Gold Derby Awards : Meilleure actrice dans une série télévisée dramatique pour son rôle de la Reine Élisabeth II dans The Crown

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prononciation en anglais britannique retranscrite selon la norme API.
  2. (en) « Claire Foy », sur Screen Daily, (consulté le ).
  3. (en) David Benedict, « Baby Girl/DNA/The Miracle », sur Variety, (consulté le ).
  4. (en) « RTS Programme Awards 2009 », sur Royal Television Society, (consulté le ).
  5. (en) Michael Billington, « Macbeth – review », sur The Guardian, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]