Bouli Lanners

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bouli Lanners
Description de cette image, également commentée ci-après
Bouli Lanners en 2013
Nom de naissance Philippe Lanners
Naissance (56 ans)
Moresnet-Chapelle
Nationalité

Drapeau de la Belgique Belge

Drapeau du Luxembourg Luxembourgeois
Profession Réalisateur, scénariste, acteur
Films notables Ultranova
Eldorado
Les Géants
Les Premiers, les Derniers

Philippe « Bouli » Lanners, né le à Moresnet-Chapelle, est un comédien, scénariste, metteur en scène et réalisateur belge et luxembourgeois francophone.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bouli Lanners et son chien Gibus, au pied de la passerelle Saucy à Liège.
Bouli Lanners en 2011

Bouli Lanners naît le 20 mai 1965 à Moresnet-Chapelle[1], non loin du tripoint de la frontière avec l’Allemagne et les Pays-Bas et grandit à La Calamine, une des neuf communes de langue allemande de Belgique, située sur la frontière et ancien territoire neutre (entre 1816 et 1919).

Après un bref passage à l'Académie royale des beaux-arts de Liège, il entame une vie faite de petits boulots et de débrouille, tout en continuant à peindre. Régisseur pour les Snuls, ceux-ci l'emploient occasionnellement comme acteur et peu à peu en font un personnage récurrent et populaire. Il commence alors sa carrière d'acteur en Belgique et en France.

En 1999, il écrit et réalise Travellinckx, un court métrage road-movie en super 8 noir et blanc, qui est projeté en festivals. Deux ans plus tard, le court métrage Muno est sélectionné à Cannes, à la Quinzaine des réalisateurs.

Son premier long métrage, Ultranova, est sorti en 2005 et primé au Festival de Berlin. Il tourne son deuxième long métrage Eldorado à l'été 2007[2], film qui sera sélectionné pour la Quinzaine des réalisateurs à Cannes 2008, où il décroche le prix Regards jeunes, le prix du label Europa Cinemas du meilleur film européen de la semaine de la critique et le prix FIPRESCI. L'année suivante, le film est nommé pour le César du meilleur film étranger

Son troisième long métrage, Les Géants, a reçu deux prix à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes 2011, le prix de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques et le prix Art Cinema Award, remis par la Confédération internationale des cinémas d'art et d'essai[3].

Les Premiers, les Derniers, son quatrième long métrage, est sélectionné par le Panorama au festival de Berlin en 2016 et récolte deux prix. Il obtient le prix Label Europa Cinema du meilleur film Européen et le prix œcuménique.

En 2019 il écrit et co-réalise Nobody Has To Know, son cinquième long métrage qu'il tourne en Écosse, sur l'île de Lewis, en langue anglaise. Il s'associe à Tim Mielants pour assurer ensemble la réalisation[4].

Parallèlement, il donne des cours à l'Institut national supérieur des arts du spectacle et des techniques de diffusion à Bruxelles.

En mars 2020, il annonce être porteur du coronavirus covid-19[5].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il habite à Liège avec son épouse Élise Ancion, scénariste, metteuse en scène et costumière. Mi-mars 2020, le couple est victime de la pandémie de coronavirus covid-19[6].

Engagement politique[modifier | modifier le code]

[Interprétation personnelle ?]

Bouli Lanners milite activement pour la fin du nucléaire à travers des associations comme le FDN ou le RAN. Il s'est fait remarquer à travers des petites vidéos « coup de gueule » diffusées sur les réseaux sociaux. Il a participé aux marches pour le climat et à des actions de désobéissance civile.[7]

Il est proche des mouvements décroissants.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Série[modifier | modifier le code]

Bouli Lanners en 2013 pour Astérix.

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Apparitions dans :

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bouli Lanners, mordant », sur liberation.fr (consulté le ).
  2. 404 - lesoir.be
  3. Jacques Mandelbaum, « A Cannes, la bataille des sections parallèles », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le )
  4. Jean-François Pluijgers, « Sur le tournage de The Large, le premier film en anglais de Bouli Lanners », sur Site-LeVifFocus-FR, (consulté le )
  5. « Il craint fort pour la suite : Bouli Lanners a chopé le virus : «J’ai très peur» » Accès payant, sur lameuse.be, Édition digitale de Liège, (consulté le ).
  6. Yves Bastin, 28 mars 2020, « Bouli Lanners a chopé le virus: «J’ai très peur» », sur La Meuse (consulté le )
  7. Reporterre, « Bouli Lanners : l'acteur écolo sort du bois », sur Reporterre, le quotidien de l'écologie (consulté le )
  8. (en) Les Amis réunis sur l’Internet Movie Database
  9. lameuse.be, « Archives - lameuse.be », lameuse,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. Bouli Lanners va coréaliser "Wise Blood" avec un réalisateur de "Peaky Blinders"
  11. « Les Arcs 2018: Claire Burger au sommet du palmarès », sur Écran Noir, (consulté le ).
  12. « Les Arcs Film Festival: Le prix «20 Minutes» d'audace décerné à la robe tueuse du film «In Fabric» », sur 20 minutes, (consulté le ).
  13. http://connaitrelawallonie.wallonie.be/fr/wallons-marquants/merite/lanners-philippe-bouli#.W59REfaYSUk

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :