Les Steenfort, maîtres de l'orge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Steenfort, maîtres de l'orge
Titre original Les Steenfort, maîtres de l'orge (1996) / Le Destin des Steenfort (1999)
Genre Mini-série dramatique
Création Jean Van Hamme
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine France 2
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 6
Diff. originale 19961999

Les Steenfort, maîtres de l'orge et Le Destin des Steenfort sont l'adaptation télévisuelle de la bande dessinée Les Maîtres de l'orge en six épisodes, créée par Jean Van Hamme, réalisée par Jean-Daniel Verhaeghe et diffusée en 1996 et 1999 sur France 2.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire tumultueuse d'une famille de brasseurs de bière ardennais : trois générations d'ambitieux de 1855 à 1973.

Épisodes[modifier | modifier le code]

Épisode 1 : Charles (1854-1855)[modifier | modifier le code]

  • Numéro(s) : 1 (1.1)
  • Scénariste(s) : Jean Van Hamme
  • Réalisateur(s) : Jean-Daniel Verhaeghe
  • Distribution : Yann Trégouët (Charles Steenfort), Julie Du Page (Adrienne), Michael Pas (Franz Texel), Paul Andrieu (monsieur Chevalier), Gilbert Charles (frère Joseph), Bernard Sens (Louis)
  • Diffusion(s) :
  • Résumé : Charles 19 ans, a été recueilli, à la mort de ses parents, par son cousin Frère Joseph, responsable de la brasserie de l'Abbaye de Saint Arnould dans les Ardennes. Charles est novice et promis à la vie monacale. Frère Joseph lui transmettra un jour le secret de la fabrication de la bière de l'Abbaye. Adrienne, une orpheline de 17 ans, vit chez son oncle, tenancier de l'Auberge du Chapon Fleuri. Les destins d'Adrienne et de Charles se croisent au bord d'une rivière où la jeune fille cueille des mûres. La vocation précaire de Charles ne résiste pas à la beauté et à la fougue d'Adrienne. Ils fuient vers le village de Charles dans le nord de la France. A Bourg d'Artois, la majorité de la population travaille à la "Brasserie Chevalier" où le patron règne en maître sur ses misérables ouvriers. Parmi eux, Louis, frère aîné de Charles et Irène, son épouse. Charles retrouve aussi Franz Texel, un ami d'enfance, fils du vétérinaire qui vient de décéder. Celui-ci hérite d'une coquette somme dont il ne sait que faire. Charles le convainc... La "Brasserie Texel & Steenfort" peut voir le jour. Monsieur Chevalier se dresse alors en travers de leur route. Les épreuves se succèdent... Mais Charles ne désarme pas : "Nous ferons la meilleure bière ou rien". Et pour ce faire, il n'hésite pas à aller voler la levure de l'Abbaye de Saint Arnould. À sa grande surprise, Charles reçoit les félicitations de son rival. Mais cette amabilité cache en réalité un plan perfide. Chevalier offre à Charles la direction de sa brasserie... et la main de sa fille Elise, une jeune fille terne et effacée. Charles abandonne Adrienne qui attend un enfant et devient le gendre de Chevalier.

Épisode 2 : Margrit (1888-1891)[modifier | modifier le code]

  • Numéro(s) : 2 (1.2)
  • Scénariste(s) : Jean Van Hamme
  • Réalisateur(s) : Jean-Daniel Verhaeghe
  • Distribution : Jean-Claude Drouot (Charles Steenfort), Florence Pernel (Margrit Steenfort-Feldhof), Pascal Elso (Noël Steenfort), Laure Duthilleul (Elise Steenfort-Chevalier), Lucas Van de Eynde (Peter Texel)
  • Diffusion(s) :
  • Résumé : Nous retrouvons Charles trente ans plus tard. À 53 ans, Charles est un homme costaud et sûr de lui. Elise, fragile physiquement et moralement, est la propriétaire de la "Brasserie Chevalier". Charles n'en est que le directeur. Ils ont adopté Noël à la mort de Louis et d'Irène. Noël (34 ans) épouse une Munichoise : Margrit Feldhof. Elle a 22 ans. Son allure, son regard dénotent un caractère bien trempé. Charles est intrigué et séduit par la jeune femme... sentiments réciproques. Noël a ramené de Munich de la « Lager », une bière blonde... Charles décide ilico d'être le premier en France à brasser de la « Pils ». Investissement et transformation sont indispensables... avec l'argent d'Elise qui le lui refuse catégoriquement. Noël suggère aussi de meilleures conditions de travail pour les ouvriers, alors que Charles est farouchement opposé au socialisme. Mal lui en prend : les ouvriers partent en grève. Margrit, quant à elle, a l'âme d'une militante. Elle distribue maïs, pommes de terre, argent aux pauvres des environs. À la suite d'une dispute concernant les nouveaux investissements, Charles quitte le domicile conjugal suivi de Margrit. Cette dernière pose une condition pour partir avec lui : que Charles devienne le premier patron socialiste de son pays. La "Brasserie Steenfort" sera bâtie sur l'emplacement de la maison de Franz Texel. Le fils de ce dernier, Peter Texel refait surface depuis le Québec pour reprendre la terre qui est la sienne. Mais Margrit le séduit et le convainc d’abandonner sa propriété. Celle-ci tombe enceinte et donne naissance à Adrien Steenfort qui est enlevé par Elise. Charles, en venant chercher Adrien, tombe d’une grange, poussé par Elise. Ils meurent sur le coup.

Épisode 3 : Adrien (1916-1919)[modifier | modifier le code]

  • Numéro(s) : 3 (1.3)
  • Scénariste(s) : Jean Van Hamme
  • Réalisateur(s) : Jean-Daniel Verhaeghe
  • Distribution : Florence Pernel (Margrit Steenfort-Feldhof), Christopher Thompson (Adrien Steenfort), Pascal Elso (Noël Steenfort), Johan Leysen (Servais Laurembert), Rik Hancké (le général Herman Von Landau), Henri Monin (Mathieu), Lucas Van de Eynde (Peter Texel), Élise Tielrooy (Johanna Texel)
  • Diffusion(s) :
  • Résumé : Au cours de la première guerre mondiale, Bourg d'Artois est un village d'occupation vidé de ses jeunes hommes, tous mobilisés. Un village gris et triste. L'activité de la "Brasserie Steenfort" s'est considérablement ralentie à cause du rationnement. Adrien (24 ans), le fils de Margrit, est affecté au Service de Santé sur le front de l'Yser. Il a refusé un poste de combat, car se battre contre les Allemands c'est un peu se battre contre sa mère ! Le sort en décidera autrement : affecté à une unité combattante, blessé, il rentrera à Bourg d'Artois en héros décoré de la Croix de guerre. Margrit (50 ans), forte de sa double nationalité, jouera sur les deux tableaux : "putain des Boches" pour les uns, héroïne pour les autres, ce qui lui permettra de faire tourner la brasserie. Au retour d’Adrien, celui-ci a appris le passé de sa mère, qui lui cède la direction de la brasserie. Mais Peter Texel refait surface, profitant d’un problème juridique. Il devient propriétaire de la brasserie Steenfort, qu’il cède à sa petite-fille, Juliette, fille de Johanna Texel et … d’Adrien, qui se marient.

Épisode 4 : Régine (1934)[modifier | modifier le code]

  • Numéro(s) : 4 (2.1)
  • Scénariste(s) : Jean Van Hamme
  • Réalisateur(s) : Jean-Daniel Verhaeghe
  • Distribution : Bernard Le Coq (Adrien Steenfort), Isabel Otero (Régine Texel), Nicole Courcel (Margrit Steenfort), Nicolas Vaude (Léopold Garcin), Johan Leysen (Servais Laurembert), Catherine Istasse (Juliette Steenfort), Gauthier Carnat (Charles Steenfort), Pascal Elso (Noël Steenfort), Marcel Dossogne (Gérard Duponcet)
  • Diffusion(s) :
  • Résumé : Adrien a 44 ans. Il dirige toujours la brasserie de sa fille Juliette. Il a eu deux autres enfants, Charles et Marianne. Au cours de la naissance de cette dernière, Johanna est morte. Peter Texel est également mort, et sa veuve, Régine Texel, unique héritière de la brasserie selon la loi canadienne, vient en France pour tenter de la récupérer, sans résultat. En cette période de troubles sociaux, les salariés de la brasserie sont en grève. Garcin, est le nouveau directeur commercial sur les conseils de Duponcet, le banquier d’Adrien. Or Garcin est également un militant d’extrême droite. Il pousse son patron à se présenter à la mairie de Bourg d’Artois, ainsi qu’à durcir le ton avec ses employés. Découvrant les intentions de Garcin, ainsi que la liaison de ce dernier avec Juliette, qui est enceinte de lui, Adrien écarte Garcin. Celui-ci se venge en incendiant la brasserie, au cours duquel Charles meurt.

Épisode 5 : Marianne (1950)[modifier | modifier le code]

  • Numéro(s) : 5 (2.2)
  • Scénariste(s) : Jean Van Hamme
  • Réalisateur(s) : Jean-Daniel Verhaeghe
  • Distribution : Bernard Le Coq (Adrien Steenfort), Isabel Otero (Régine Texel), Françoise Gillard (Marianne Steenfort), Virginie Thirion (Juliette Lebrun-Steenfort), Pascal Elso (Noël Steenfort), Alain Lempoel (Frédéric Lebrun), Pierre Dherte (Fabien Devallée), Camille Verhaeghe (Jackie), Frédérik Imbo (Michael Fenton)
  • Acteurs(s) :
  • Acteurs(s) :
  • Diffusion(s) :
  • Résumé : À 60 ans, Adrien est un homme dur et malheureux. Il n’a pas oublié Garcin. Il le séquestre depuis 15 ans dans les ruines de la brasserie de Bourg d’Artois. Margrit, atteinte d’un cancer, se suicide. Elle confie son journal à sa petite-fille, Marianne. Cette dernière s’occupe du jeune stagiaire de son père, Michael Fenton. Pendant que les banquiers d’Adrien réclament leur argent, Régine Texel revient pour racheter une à une leurs parts, ainsi que celle de Juliette et Marianne. En apprenant la trahison de ses filles, Adrien est victime d’un infarctus. Pour sauver la brasserie, Marianne épouse Michael Fenton. Ayant tout perdu, y compris son prisonnier Garcin, mort pendant sa convalescence, Adrien se suicide devant son cadavre.

Épisode 6 : Jay (1973)[modifier | modifier le code]

  • Numéro(s) : 6 (2.3)
  • Scénariste(s) : Jean Van Hamme
  • Réalisateur(s) : Jean-Daniel Verhaeghe
  • Distribution : Valéria Cavalli (Marianne Steenfort), Sébastien Dutrieux (François Fenton), Randall Holden (Jay Morgan), Vic de Wachter (Vierkant), Serge Kribus (Philippe), Bernard Damien (Cambier), Michel Decleire (Germeau), Isabel Otero (Régine Texel), Caroline Veyt (Frederika), Frédérik Imbo (Michael Fenton)
  • Diffusion(s) :
  • Résumé : Marianne Steenfort, la très belle PDG des Nouvelles Brasseries Steenfort S.A., vit à Lille avec son fils François. A Bourg d'Artois, elle a fait raser les ruines de l'ancienne brasserie et a gardé la maison comme seconde résidence. Des débris de verre sont retrouvés dans l’estomac de consommateurs de bières Steenfort. Il s’avèrera que le responsable est Germeau, récemment engagé à l’embouteillage. Celui-ci est en fait Christian, le fils de Juliette et Garcin. Frederika, une étudiante suédoise que François a rencontrée à Paris, est tuée par la police en présence de celui-ci. Elle fait en réalité partie de la bande à Baader. Jay Morgan, officiellement correspondant de Newsweek, le nouveau compagnon de Marianne, est en réalité Jay Texel, le fils de Régine Texel. En se mariant, Marianne et Jay réunissent une nouvelle fois les noms de Texel et Steenfort.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Les Maîtres de l'orge

Liens externes[modifier | modifier le code]