Jean-Baptiste Andrea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Baptiste Andrea
Jean-Baptiste Andrea en 2017.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (52 ans)
Saint-Germain-en-Laye (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinctions
Films notables

Jean-Baptiste Andrea, né le à Saint-Germain-en-Laye, est un écrivain, scénariste et réalisateur français. Il reçoit le prix Femina des lycéens et le prix du premier roman pour son premier livre, Ma reine, sorti en 2017, le Grand Prix RTL-Lire en 2021, ainsi que le prix Goncourt 2023 pour son quatrième roman, Veiller sur elle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste Andrea naît le 4 avril 1971 à Saint-Germain-en-Laye[1],[2]. Il a des origines italiennes par sa mère, ainsi que grecques, baléares et pied-noir d'Algérie[3],[4],[5].

Il grandit à Cannes. Il est élève à l'Institut Stanislas où il fera ses premières expériences de scène et d'écriture[6],[7].

Il est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris en 1993 (master communication et ressources humaines) et de l'ESCP en 1996[8],[9].

Cinéma[modifier | modifier le code]

Il devient ensuite scénariste et réalisateur[9].

Il écrit ses premiers films en anglais et reçoit plusieurs prix pour son film Dead End sorti en 2003 et réalisé avec Fabrice Canepa. Il réalise également Big Nothing en 2006 dans lequel joue notamment David Schwimmer[7].

En 2007, il co-écrit Hellphone, un film français sur un téléphone portable tueur d’adolescents, avec le réalisateur James Huth, dans lequel joue notamment Jean-Baptiste Maunier[9].

En 2013, il écrit et réalise La Confrérie des larmes, qui met en scène Jérémie Renier et Audrey Fleurot[7].

En 2022, il écrit le scenario du film d'aventures King[7].

Littérature[modifier | modifier le code]

À 46 ans, il publie son premier roman, Ma reine, sorti en 2017, qui raconte l'histoire d'un garçon qui décide de partir de chez lui pour faire la guerre mais qui à la place va trouver l'amitié[9]. Il reçoit plus d'une dizaine de prix dont le prix Femina des lycéens et le prix du premier roman[10],[11].

Les deux romans suivants, Cent millions d'années et un jour et Des diables et des saints sont également multiprimés[12],[13].

Quant au quatrième, Veiller sur elle, publié en 2023, il est récompensé par le prix Goncourt en novembre de la même année[14],[15],[16]. Il est également récompensé par le Prix du roman Fnac[9]. Le roman raconte l'histoire d'un sculpteur dans l'Italie de l'entre-deux-guerres[17]. Jean-Baptiste Andrea aborde le thème du fascisme ainsi que l'arrivée au pouvoir de Mussolini[17]. Il dresse aussi le portrait d'une femme se battant pour sa liberté[17],[9].

Tous ses romans sont publiés aux éditions de l'Iconoclaste. Sa fondatrice, Sophie de Sivry, décédée en mai 2023, joue un rôle déterminant dans la carrière de Jean-Baptiste Andrea : elle est en effet la seule à accepter son premier manuscrit, après plusieurs refus[9].

Œuvre littéraire[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

En qualité de scénariste[modifier | modifier le code]

En qualité de réalisateur[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Pour Dead End, avec Fabrice Canepa

[8]

  • 2004 : Peñíscola Comedy Film Festival, Best First Feature[8]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Prix Goncourt: Jean-Baptiste Andrea, l’optimiste récompensé », sur Le Figaro, (consulté le )
  2. « Le prix Goncourt 2023 attribué à Jean-Baptiste Andrea pour «Veiller sur elle» », sur Sud Quotidien, (consulté le )
  3. Voir sur rts.ch.
  4. Hélène Combis, « Prix Goncourt 2023 à "Veiller sur elle" de Jean-Baptiste Andrea », sur France Culture, (consulté le )
  5. AFP, « Jean-Baptiste Andrea, rêveur méthodique couronné par le Goncourt », sur Challenges, (consulté le )
  6. « Le Prix Goncourt attribué au Cannois Jean-Baptise Andrea, "on retrouve la région dans mes romans" », sur France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, (consulté le )
  7. a b c et d Prisma Média, « Jean-Baptiste Andrea - La biographie de Jean-Baptiste Andrea avec Gala.fr », sur Gala.fr (consulté le )
  8. a b et c « Alumni : Jean-Baptiste Andrea, Prix Goncourt, scénariste et réalisateur », sur Sciences Po (consulté le )
  9. a b c d e f et g « 10 choses à savoir sur Jean-Baptiste Andrea, prix Goncourt 2023 », sur L'Obs, (consulté le )
  10. « Rouen: Jean-Baptiste Andrea reçoit le Prix Fémina des lycéens pour "Ma Reine" », sur France 3 Normandie, (consulté le )
  11. « Jean-Baptiste Andrea, Prix du premier roman 2017 », sur Le Figaro, (consulté le )
  12. a et b « Le Grand Prix RTL-Lire décerné à Des diables et des saints de Jean-Baptiste Andréa », Le Figaro, 15 mars 2021
  13. a et b « L'écrivain Jean-Baptiste Andrea reçoit le prix Ouest-France/Étonnants voyageurs », sur Franceinfo, (consulté le )
  14. a et b « Jean-Baptiste Andrea remporte le Goncourt 2023 avec Veiller sur elle », sur lefigaro.fr, (consulté le ).
  15. a et b « Le Prix Goncourt 2023 attribué à Jean-Baptiste Andrea pour son roman Veiller sur elle », sur rtl.fr, (consulté le ).
  16. Nelly Kaprièlian, « Le prix Goncourt 2023 à Jean-Baptiste Andrea pour Veiller sur elle : le triomphe de l’académisme », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne).
  17. a b et c « "Veiller sur elle" de Jean-Baptiste Andrea : un roman d'amour aux heures sombres de l'Italie fasciste, chouchou des prix littéraires 2023 », sur Franceinfo, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]